Home

Mission

Contenu

Nouvelles

Qui sommes-nous

Liens

Forum

Peace from Harmony
L’ONU d’Harmonie et la Paix mondiale en remplacement de l’ONU de Disharmonie.

Association de l’Harmonie Globale (AHG)

Culture Spirituelle pour la Civilisation Harmonieuse

Citoyens de la Terre !

Unité dans l’Harmonie pour l’amour, la paix, la justice, la fraternité et le bonheur !


 


L’AHG est une o­nG internationale qui, depuis Février 2005, réunit plus de 500 membres dans 65 pays et plus d’un million de participants
des collectifs de l’AHG dans 80 pays.

Site web : www.peacefromHarmony.org

 

Conseil d’Administration : 36 membres de l’AHG de 14 pays.

http://www.peacefromHarmony.org/?cat=en_c&key=249

 

Liste des livres et des projets de la paix mondiale de l’harmonie de l’AHG:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=472

 

Siège de l’AHG: Office A 170, New Manglapuri, New Delhi 110045, Inde;
Ph. 124 4266169. Courriel:
ghatrust@gmail.com

 

La mission de l’AHG est :

Amener la paix de l’Harmonie et bâtir la voie consciencieuse pour la civilisation harmonieuse sur la base
 scientifique de l’ABC de l’Harmonie et à travers « La Science de la Paix mondiale (SPG) par les projets de l’Harmonie mondiale, l’éducation harmonieuse et le dialogue interculturel.

 

Vidéo. SOCIONOME: http://youtu.be/hbxY5lREOeA

Scénario: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=578

L’ABC de l’harmonie: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=478

Science de la Paix mondiale: http://www.peacefromharmony.org/docs/global-peace-science-2016.pdf

 

-------------------------------------------------- -------------------------------------------------- ------------

 

Sphèrons de réseau*:

L’ONU d’Harmonie et la Paix mondiale en remplacement de l’ONU de Disharmonie.

Modèle Sociocybernétique de la Gouvernance MondialeHarmonieuse de Sphèrons (MSGGHS) au niveau de l’ONU

 

* Le réseau des sphérons sociétaux (un réseau de sphérons de différents niveaux du micro au méga) est un groupe spécial «mou» de structures de réseau qui couvrent la population dans son ensemble et tous les êtres humains de la naissance à la mort sous forme de groupes/classes extrêmement larges et engagés dans
quatre sphères de la production sociale. Leur critère de cohésion
primordial est l’emploi productif («autopoiesis» de Maturana). L’autopoiesis constitue
l’ensemble de
tous les attributs fondamentaux des sphérons: l’égalité, l’harmonie, la paix, la liberté, la démocratie, etc.
 Vous voyez plus de détails dans 2.3.5 ci-dessous.

 


 

Nous proposons un Modèle Sphérique et une Architecture de l’ONU dHarmonie

Au lieu du

Modèle National et Architecture de l’ONU de disharmonie

 

Modèle-1

Structure sphérique de l’ONU d’Harmonie

 


 

  

Proposition de Réforme Sociocybernétique de l’ONU:

 

Après plus de 72 ans de son existence, les structures et les processus organisationnels des Nations Unies (ONU) sont
encore dominés par une disharmonie militariste dangereuse parmi ses membres. Cela rapproche l’humanité de la menace
d’une nouvelle guerre mondiale (nucléaire). Les peuples du monde o­nt besoin d’une structure scientifique
non militariste,
harmonieuse, sociocybernétique
et d’un processus organisationnel pour l’ONU. Une stratégie de 50 ans pour faire les
réformes nécessaires est proposée.
La proposition est motivée et décrite en détail ci-dessous.

 

57ème Projet deréseau sphérique de l’AHG,

Commencé le: 15 juillet 2017

Approuvé: 16 décembre 2017

Créé sur la base de la Science de la Paix mondiale” (2016) par 173 co-auteurs de 34 pays:
http://peacefromharmony.org/docs/global-peace-science-2016.pdf

Synopsis du manuel mondialpour l’éducation sociocybernétique harmonieuse mondiale de l’ONU:
Sphèrons de la Paix, la gouvernance et la coopération harmonieuses

 

 

Auteurs:

Leo Semashko, Bernard Scott, Subhash Chandra, Rudolf Siebert, Vladislav Krasnov, Ramesh Kumar, Sanjay Tewari, Uraz Baymuratov, Irina Medvedeva, Ayo Amale, Subhash Sharma, Takis Ioannides, Bishnu Pathak, Maitreyee Roy, Surendra Pathak, Alexander Semachko, Vera Popovich , Guy Crequie, Julian Korab-Karpowicz, Pravat Dhal,

Michael Ellis: - 21membres de l’AHG

(Les pages personnelles des co-auteurs peuvent être retrouvées sur le site web: http://peacefromharmony.org)

 

De 11 pays: Australie, Grande-Bretagne, Ghana, Grèce, Inde, Kazakhstan, Népal, Pologne, Russie, États-Unis, France

 

Avec le soutien de 173 co-auteurs de 34 pays et du livre "Science de la Paix mondiale", aucun de ses co-auteurs n’a rejeté ce projet, y compris le soutien de deux lauréats du prix Nobel de la paix:

Prof. John Scales Avery, Prix Nobel de la Paix (prix partagé de 1995), Président de l’Académie danoise de la Paix, Copenhague, Danemark, http://www.fredsakademiet.dk,

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=672 è

Mairead Maguire, Lauréat du Prix Nobel de la Paix 1976, a arrêté la terreur à Belfast, en Irlande du Nord, Communauté pour la Paix du Peuple, http://www.peacepeople.com/MaireadCMaguire.htm/,

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=678

Dr. Leo Semashko est l’Initiateur de projet, Directeur et Rédacteur en chef, Russie.

Fondateur et président d’honneur de l’AH, Membre honoraire du RC51, Sociocybernetics,

Association Internationale de Sociologie

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=253 - leo.semashko@gmail.com

 

«Le grand projet de l’AHG de notre siècle est de faire d’un monde en réseau une entreprise collaborative. La conscience de la façon dont l’interdépendance crée des opportunités spécifiques et concrètes ainsi que des défis est une condition sine qua non de succès. SPHÉRONS est un instrument précieux pour atteindre ce niveau de conscience éclairée et la paix mondiale. » Michael Brenner

 

Michael Brenner est professeur émérite des Affaires Internationales à l’Université de Pittsburgh et membre du Centre pour les relations transatlantiques à SAIS / Johns Hopkins. Il a été directeur du Programme de relations internationales et d’études globales à l’Université de Texas. Il contribue régulièrement au Huffington Post et à d’autres médias d’information:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=775

 

"Nous devons dissoudre le système actuel de guerre géopolitique de l’ONU et convertir l’ONU au système de paix mondiale".

 

Dr Roger Kotila, Vice-président, Association mondiale de la constitution et le parlement,

Producteur de radio, « Earthstar Radio », San Francisco, Californie, États-Unis:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=680

 

"La preuve montre clairement que la sécurité nationale est bien mieux réalisée par la diplomatie intelligente que par la guerre. Le chemin de la sécurité nationale passe par la paix et la négociation, et non par la guerre. »Dave Lindorff

 

Dave Lindorff est un journaliste d’investigation américain: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=804

 

Cher Leo,

Juste pour vous informer que, comme vous l’avez demandé, j’ai envoyé le Projet de l’Association de l’Haarmonie Globale à Antonio Guterres, Secrétaire Général de l’ONU (sg@un.org) et à Miroslav Lajcak, Président de l’Assemblée Générale des Nations Unies

(infopga@un.org) et copie au Porte-parole: Brendan Varma (varma@un.org)

Paix,

Mairead Maguire

24 janvier 2018

 

Mon cher ami Leo,

J’ai contacté John Borroughs, Directeur du Bureau de l’ONU du Comité législatif sur la politique nucléaire, pour demander la possibilité de remettre votre document sur la réforme de l’ONU au bureau du Secrétaire Général de l’ONU et au Bureau du Président de l’Assemblée Générale. Je vais également envoyer le document par la poste, et comme je l’ai mentionné, je vous ferai savoir si je reçois une réponse.

Avec amour à vous et à d’autres chers amis de l’AHG à travers le monde,

John Avery

26 janvier 2018

 

 

Publication:

En anglais: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=769

http://groundreportindia.org/monthly/reports/2017/12/the-un-sociocybernetic-reform-proposal-network-spherons-the-un-of-harmony-and-global-peace-replacing-the-un- de-disharmonie /

https://www.transcend.org/tms/2018/01/network-spherons-the-un-of-harmony-and-global-peace-replacing-the-un-of-disharmony/

En russe: http://www.peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=736

En francaise: http://peacefromharmony.org/?cat=fr_c&key=142

In Spanish: http://peacefromharmony.org/?cat=es_c&key=113

In Arabic: http://peacefromharmony.org/?cat=ar_c&key=12  

 

L’harmonie sauvera le monde, parce que:

« L’harmonie interne du monde est la seule vraie réalité objective.»

Henri Poincaré

« Vous ne modifiez jamais les choses en luttant contre la réalité existante.

 Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rend le modèle existant obsolète.»

Buckminster Fuller

Les problèmes importants auxquels nous sommes confrontés ne peuvent être résolus au même niveau de pensée que nous étions quand nous les avons créés.

Albert Einstein

Einstein affirme ici la nécessité d’une pensée sphérique, harmonieuse et holistique comme son nouveau niveau historique, sur lequel les problèmes importants créés par la pensée traditionnelle se résolvent.

GHA

« Vasudheva kutumbakam », l’humanité est une famille.

Anciens Vedas indiens

 « Notre système mondial des Nations Unies n’est pas assez équipé pour faire face aux risques d’aujourd’hui.

Il ne sert plus à rien de faire face aux risques du XXIe siècle ...

Nous avons besoin d’urgence de nouvelles idées « 

Laszlo Szombatfalvy

Par conséquent, gouverner l’Harmonie mondiale ne peut que par l’exclusion harmonieuse et holistique du militarisme, l’agression, les guerres et autres risques.

Auteurs

« L’audace a le génie, le pouvoir et la magie".

Johann Wolfgang von Goethe

"Le plus grand danger en période de turbulence n’est pas la turbulence ...

C’est agir avec la logique du passé. »

Peter Drucker

La science de la guerre est remplacée par une Science de la Paix Mondiale basée sur l’amour,

L’harmonie, la révérence pour la vie et la création.

Mairead Maguire

 

Liste des abréviations:

 

1. WWIII: Troisième guerre mondiale

2. WWII: Seconde Guerre mondiale

3. o­nUH: Organisation des Nations Unies d’Harmonie

4. o­nUT: o­nU Traditionnelle ou DNU: Nations Unies de Disharmonie

5. CIPSH: Coopération Internationale Pacifique Scientifique Harmonieuse

6. LOIH: Loi et Ordre Internationaux Harmonieux

7. FAIMP: Forces Armées Internationales de Maintien de la paix de la HNU

8. JHC: Commandement Conjoint Harmonieux de la FAIMP

9. MSGMHS: Modèle Sociocybernétique de la Gouvernance Mondiale Harmonieuse des Sphèrons

10. SPMH: Science de la Paix Mondiale de l’Harmonie

11. GGS: Groupes de Gouvernance Sphériques

12. CGGS: Consensus GGS

13. o­nUE: o­nU Expérimentale, identique à o­nUH

14. NUQES: Norme Universelle des Quatre Equations Sphériques

15. DHS: Démocratie Harmonieuse Sphérique

16. GHC: Charte mondiale de l’harmonie pour l’ONUH

17. AGSH: Assemblée Générale Sphérique de l’ONUH

18. GMSH: Gouvernement Mondial Sphérique de la HNU

19. CPH: Conseil de la Paix de l’Harmonie - analogue du Conseil de Sécurité de l’ONU moderne

20. PCSH: Paix de la Cour Suprême d’Harmonie

21. ASHM: Axiome Sociocybernétique de l’Harmonie Mondiale

22. Ressources PIOT: Personnes, Information, Organisations, Choses

23. Sphères SIOT: Sociosphère, Infosphère, Orgsphère et Technoécosphère

24. Classes SIOT, Sphères: Sociosphère, Infosphère, Orgsphère et Technosphère

25. SOCIONOME: Génome sociocybernétique de l’humanité, ou le code génétique de la paix mondiale de l’harmonie

26. MSTH: Modèle Sphérique Thermodynamique de l’Humanité

27. MTDEESSNT: Modèle Thermodynamique de distribution et d’échange d’énergie solaire pour les sphères naturelles de la Terre: Litho-, Hydro-, Atmo- et Bio-

28. SSTH: Statistiques Sphériques Tetranet d’Harmonie

29. SMHS: Système de Matrices d’Harmonie Sphérique

30. ESURLH: Espace Statistique Unifié du Réseau Logique de l’Humanité

31. THS: Technologies d’Harmonisation Sphérique

32. SITS: Information Sphérique-Technologie Statistique

33. AIHP: Académie Internationale de l’Harmonie et la Paix

34. PEEF: Priorité des Enfants et Egalité des Femmes

35. SEEP: Suffrage des Enfants Exécuté par les Parents

36. DPG: Départements de la Paix des Gouvernements

37. DGCH: Désarmement Général et Complet de l’Harmonie

38. FAIMP: Forces Armées Internationales de Maintien de la paix de l’ONUH

39. CIPNHH: Corps International de la Paix Nationale de l’’Harmonie de l’ONUH

40. ESGGP: Education Supérieure Générale Gratuite pour la paix

41. MRH: Monnaie de Réserve Harmonieuse

42. FRVEP: Feuille de Route pour Vaincre l’Extrême Pauvreté

43. MMMM: Minimiser le Maximum et Maximiser le Minimum

44. CFHT: Constitution Fédérale Harmonieuse de la Terre

45. AHIS: Axiologie de l’Harmonie Intégrale des Sphèrons

-----------------------------------

Contenu

Résumé - p.6

Préambule: Harmonie mondiale ou une guerre nucléaire mondiale III? - 7

1. Partie critique. Les principales lacunes de l’ONU et la faiblesse de sa Charte - 7

2. Partie constructive: Vers une o­nU d’Harmonie (ONUH) et sa Charte. Modèle sociocybernétique de la HNU - 10

Annexe 1. Image « Sphèrons » - 32

Annexe 2. Motivation. Faits. Tendance à la globalisation de la guerre - 33

Annexe 3. Philosophie et dialectique des sphérons de l’ONUH - 44

Annexe 4. Déclaration. Le droit de l’homme à la vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale - 47

Annexe 5. Les objectifs de l’ONU en matière d’harmonie au 21ème siècle au lieu des «Objectifs du Millénaire» de la disharmonie de l’ONU - 57

Annexe 6. Sphérons des États-Unis et de la Russie: transformation des «ennemis» en amis et partenaires - 61

Annexe 7. Aphorismes et déclarations sur l’harmonie des différents penseurs pour l’ONUH- 62

Annexe 8. Bibliographie - 65-77

 

Résumé

 

L’Organisation des Nations Unies est une organisation disharmonieuse des États-nations, dans laquelle les puissances dominantes sont embourbées dans une course aux armements et diverses guerres. Le projet propose un nouveau modèle sociocybernétique holistique et tétrasociologique de gouvernance globale harmonieuse pour une nouvelle harmonie de l’ONU. Le modèle est fondé sur quatre sphères de la production sociale du jeune Karl Marx, quand ses idées étaient encore libres de dogmes politiques sur la lutte entre différentes classes, et le concept d’autopoiesis d’Humberto Maturana. La population mondiale est engagée dans les activités des sphères en tant que «sphèrons». Les quatre sphérons sont: 1. le sociospheron qui produit les gens; 2. l’infosphèron qui produit l’information; 3. l’orgspheron qui produit des organisations; 4. le technosphèron qui produit les choses. Les sphérons, par définition, reproduisent le monde social humain par leurs activités. Les sphérons peuvent être considérés comme le génome sociocybernétique stochastique de l’humanité - le code génétique de son harmonie. Leur dynamique se révèle dans les technologies de l’information et l’organisation qui harmonisent l’ensemble des liens directs et de rétroaction de la société, de sorte que la société est reproduite. Leur travail harmonieux est empêché par le manque de conscience de l’humanité de ces processus. Au lieu d’apprendre comment fonctionnent les sphérons afin d’éviter la discorde, en mettant l’accent sur les États-nations et l’individualisme, nous sommes soumis à des conflits et à d’autres pathologies sociétales et individuelles. Si nous devions être conscients de la façon dont les sphérons reproduisent le monde, nous serions d’accord avec cette science de la paix et ses propositions sur la façon de progresser vers un monde plus harmonieux.

Le projet offre un modèle sociocybernétique et tétrasociologique unique de gouvernance harmonieuse globale des sphéres pour remplacer la disharmonie de l’ONU par une nouvelle o­nU de l’harmonie et la paix.

Mots clés: o­nU, Etats-Unis, OTAN, guerre, militarisme, disharmonie, paix, harmonie, sphères, sociocybernétique, tétrasociologie, gouvernance globale harmonieuse.

 

 

Les États-Unis o­nt tué plus de 20 millions dans 37 nations depuis la Seconde Guerre mondiale.

Lucas

Les États-Unis o­nt déployé 240 000 soldats dans 172 pays à travers le monde.

Reimann

Vous ne pouvez pas avoir une démocratie qui s’organise autour de la guerre.

Giroux

Nous aurons besoin d’une manière de penser substantiellement nouvelle si l’humanité veut survivre.

Einstein

Unissez-vous pour une vision commune - l’abolition totale du militarisme et de la guerre.

Maguire

 

Préambule: L’Harmonie Mondiale ou la III ème Guerre Mondiale Nucléaire?

 

« Aujourd’hui, les gens se réveillent enfin devant les dangers d’une guerre mondiale, qui pourrait émaner des plus hauts niveaux du gouvernement américain en tant que frappe préventive contre un Etat" voyou ». [1]

Soixante-douze ans de militarisme continu des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale, o­nt prouvé deux vérités simples et ingénieuses du XXe siècle. L’une appartient à Albert Einstein: « La paix ne peut pas être atteinte par la violence, elle ne peut être atteinte que par la compréhension ». L’autre appartient à Martin Luther King: « Le gouvernement américain est le plus grand pourvoyeur de violence dans le monde ». Il est également vrai que d’autres États-nations et des idéologies totalitaires o­nt donné lieu à des guerres, à des actes de terrorisme et à des conflits violents.

Dans l’après-guerre, l’Organisation des Nations Unies, créée en 1945, a appelé à la paix et la prévention des guerres, mais a été dans une large mesure incapable de remplir sa mission de maintien de la paix. Pourquoi est-ce arrivé? Le 57ème projet de l’AHG est consacré à cette question urgente, dont la conclusion principale est la nécessité et la possibilité de qualitativement (structurellement) créer une nouvelle o­nU d’Harmonie (ONUH), qui remplacera progressivement l’ONU existante caractérisée par la disharmonie militariste. Mais quelles sont ses principales lacunes?

 

1. Partie critique

Les principales lacunes de l’ONU et la faiblesse de sa Charte

 

Nous dressons la liste des lacunes fondamentales de l’ONU, qui la rendent disharmonieuse / militariste pendant 72 ans sous le protectorat du militarisme EU-OTAN qui prévaut dans le monde et à l’ONU. Il est confirmé par de nombreux faits, dont une petite partie est présentée à l’annexe 2 (ci-dessous).

1. Carence o­ntologique. Le niveau de danger militaire pour la survie de l’humanité et la préservation d’une paix mondiale dans les 72 ans de l’ONU n’a pas baissé mais a décliné à la limite extrême d’une catastrophe momentanée (30 secondes).

2. Défaut téléologique. L’absence dans les documents de l’ONU et dans ses objectifs du millénaire du premier objectif clé qui est la paix mondiale. Explication. Est-il possible de qualifier et reconnaître l’ONU comme une organisation de maintien de la paix qui ne mentionne même pas ou planifie la paix mondiale parmi ses propres buts pendant mille ans (!!!)? Personne ne peut! Parce que si son but ultime n’est pas la paix mondiale, alors cela devient une guerre globale! Par conséquent, une telle o­nU n’est pas une pacificatrice mais une institution disharmonieuse/militariste dont le but réel est de préserver la guerre pendant mille ans!

3. Défaut humanitaire/humaniste. L’absence effective dans les documents de l’ONU [118] du premier droit de l’homme - le droit à la vie (mentionné par le seul mot de l’article 3) qui voudrait mettre la guerre, la violence armée et le militarisme hors la loi comme un crime contre l’humanité. En l’absence d’un droit humain légitime à la vie, la guerre, la violence armée et le militarisme à l’ONU sont légitimés et ne sont pas reconnus comme un crime, obtenant le droit à une existence sans fin.

4. Défaut épistémologique. Pacifisme superficiel: l’absence complète dans les documents de l’ONU d’une définition et d’une compréhension scientifiques de la paix mondiale, sa structure profonde, sa source, ses garants et ses acteurs, ainsi que de la nécessité de créer et développer la science de la paix mondiale comme une alternative à la science militaire qui fleurit depuis plus de 200 ans. Le pacifisme prévaut en l’absence de la science de la paix, qui la remplacera quand elle (science) trouvera reconnaissance et soutien publics. Le pacifisme traditionnel, impuissant contre toutes les guerres du XXe siècle, est le principal défaut épistémologique en tant que déficit de la conscience scientifique (systémique, holistique, harmonieuse) de la paix mondiale. C’est une lacune déterminante qui génère toutes les autres imperfections de l’ONU. Le déficit épistémologique est centré sur le mode de pensée traditionnel non systémique, déchiré, superficiel, fragmentaire et militariste, qui engendre toutes les globalisations négatives et reste impuissant devant elles. Au milieu du siècle dernier, Albert Einstein a défini son danger pour l’humanité: « Nous devons exiger une façon de penser fondamentalement nouvelle si l’humanité veut survivre ». [71] L’ONU a été incapable de trouver dans 72 ans une «manière fondamentalement nouvelle de penser», ainsi elle a été impuissante devant la domination des tendances négatives de militarisation. Notre projet offre à l’ONU une «manière fondamentalement nouvelle de penser» - harmonieuse, pacifique, en réseau, systémique, sphérique, multidimensionnelle et holistique dans un seul paradigme scientifique et sociocybernétique (ci-dessous) qui constitue le noyau de l’intelligence naturelle et artificielle. Sans une telle pensée, la réparation et la réforme de l’ONUT sont impossibles.

5. Insuffisance axiologique. Non-respect total de la valeur intégrale clé de l’harmonie sociale, qui exprime la structure sociale génétique des sphères, constituant une source objective, garante et acteur de la paix mondiale. La raison en est un défaut épistémologique ou, plus simplement et clairement, l’ignorance scientifique du pacifisme traditionnel.

6. Défaut praxiologique. L’ONU est complètement dépendante du militarisme EU-OTAN, qui a établi,en fait, un protectorat sur les Nations Unies, imposant à tous ses membres une course générale aux armements et un militarisme total sans alternatives. Les militaristes o­nt appris à utiliser avec profit la faiblesse de l’ONU pacifiste dans ses objectifs mercantiles et comme une couverture idéologique pour leurs guerres et agressions, qui les enrichissent avec un maximum de profits.

7. Lacune organisationnelle. L’adhésion à l’ONU est militariste; tous les membres de l’ONU, sans exception, o­nt des armées, la science militaire et des budgets militaires sans frontières, qui représentent une menace militaire constante les uns pour les autres et sont donc obligés de dépenser chaque jour environ 5 milliards de dollars pour se protéger des autres [70 ] L’adhésion à l’ONU ne met aucun obstacle au militarisme total, ce qui exclut tout espoir de paix. Une autre lacune organisationnelle de l’ONU est la démocratie «totalitaire inversée» organisée autour de la guerre, dépourvue de connaissances scientifiques sur la paix, excluant l’égalité pacifique de tous les membres de l’ONU et incapable de s’organiser pour la paix plutôt que la guerre.

8. Défaut d’information. Toutes les résolutions dites «de maintien de la paix», dans les conditions des lacunes susmentionnées, se révèlent infondées, verbeuses, répétitives et remplies de «bruits d’information», les privant d’un véritable sens pacifique et cachant leur secret militariste. essence, désavouer toute paix.

Tous sont pratiquement inaccessibles à la compréhension de la majorité de la population et lui sont étrangers. Tous les défauts de l’ONU sont les signes d’une crise et de la dégénérescence du pacifisme traditionnel pacifiste et de sa pensée, intellectuellement incapables de rompre avec le militarisme et de le contrer par une alternative scientifique constructive, dont un exemple est présenté ci-dessous. Ces défauts de l’ONU déterminent la faiblesse de sa Charte pacifiste.

 

La Charte des Nations Unies commence par les déclarations pacifistes remarquables suivantes:

« NOUS, PEUPLES DES NATIONS UNIES DÉTERMINÉS

sauver les générations futures du fléau de la guerre, qui, deux fois dans notre vie, a apporté un chagrin incommensurable à l’humanité, et

• réaffirmer la foi dans les droits de l’homme fondamentaux, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes et des nations, grandes et petites, et

• établir les conditions dans lesquelles la justice et le respect des obligations découlant des traités et d’autres sources du droit international peuvent être maintenus, et

• promouvoir le progrès social et de meilleures conditions de vie dans une plus grande liberté,

ET POUR CELA

• pratiquer la tolérance et vivre en paix les uns avec les autres comme de bons voisins, et

• unir nos forces pour maintenir la paix et la sécurité internationales, et

• assurer, par l’acceptation de principes et l’institution des méthodes, que la force armée ne soit pas utilisée, sauf dans l’intérêt commun, et

• employer des mécanismes internationaux pour la promotion du progrès économique et social de tous les peuples,

AVONS RÉSOLU DE COMBINER NOS EFFORTS POUR ACCOMPLIR CES OBJECTIFS

 

 

Chapitre I

CHAPITRE I: BUTS ET PRINCIPES

Article 1

Les objectifs des Nations Unies sont:

1. Maintenir la paix et la sécurité internationales, et à cette fin: prendre des mesures collectives efficaces pour prévenir et éliminer les menaces à la paix et pour réprimer les actes d’agression ...;

2. Développer des relations amicales entre les nations basées sur le respect du principe de l’égalité des droits et de l’autodétermination des peuples, ...;

3. Mettre en place une coopération internationale pour résoudre les problèmes internationaux d’ordre économique, social, culturel ou humanitaire et promouvoir et encourager le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion; et

4. Être un centre d’harmonisation des actions des nations dans la réalisation de ces objectifs communs. "[119]

 

Lesquelles de ces intentions et objectifs de la Charte des Nations Unies o­nt été remplies en 72 ans?

1. Des innombrables guerres incessantes permettent-elles aux "générations futures" de reconnaître que « les peuples de l’ONU », dans les 72 premières années de leur existence, o­nt fait preuve d’une « détermination totale à sauver les générations futures du fléau de la guerre » "? C’est impossible de reconnaître! Nous ne pouvons que reconnaître le contraire!

2. Où est l’ONU en tant que «centre pour harmoniser les actions des nations dans la réalisation» de la paix, alors que pendant 72 ans à son ordre du jour il n’y avait pas un problème fondamental de paix mondiale et aucune approximation significative? Au lieu de cela, l’humanité ne voit qu’une approche constante de la guerre mondiale finale.

3. Où est-ce-que « la force armée ne sera pas utilisée, défendra pas l’intérêt commun »? Au moment où les EU-OTAN a mené des agressions armées et des interventions dans 37 guerres presque tous les deux ans pendant 72 ans!

4. Quelle sorte de «foi dans les droits de l’homme fondamentaux» peut-il y avoir, si parmi eux il n’y a pas (le seul mot de l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme) le droit fondamental à la vie? Son ignorance fait des guerres interminables une norme internationale légitime et juridiquement justifiée.

5. Que pourraient être «la dignité et la valeur de la personne humaine» si sa vie n’est pas reconnue comme un droit originel et une dignité et une valeur fondamentales qui ouvrent des possibilités illimitées de tueries militaires?

Sans la reconnaissance du droit humain fondamental à la vie et sans l’interdiction de toute guerre (autre que la guerre contre le terrorisme) comme crime contre l’humanité, tous les autres articles de la Charte des Nations Unies restent des gestes vides de paix mondiale. Cela a été confirmé par les 72 ans de l’ONU.

 La sortie de la réalité du militarisme extrême, l’ignorance historique du pacifisme et la tragédie intellectuelle des Nations Unies, comme la Société des Nations avant elle, est le développement de la Science de la Paix Mondiale [78]. Ce n’est que sur sa base que la Charte scientifique de l’ONU harmonieuse peut être créée. Ce n’est que dans une o­nU de l’harmonie qu’il est possible de reconnaître le droit humain à la vie et la criminalité de la guerre. Seule une o­nU de l’harmonie est capable de proclamer l’union des peuples en harmonie des communautés profondes - des sphérons, engagés dans la production sociale globale avec la fourniture d’une paix universelle à partir de leur code génétique.

Bien sûr, il y a beaucoup de détails positifs dans la Charte de l’ONU qui doivent être préservés dans le nouveau paradigme et l’architecture d’une o­nU d’Harmonie et dans sa Charte. Mais ce n’est qu’une partie de la question générale: qu’est-ce qui est positif à l’ONU? Quelles sont ses réalisations en 72 ans? Bien sûr, ils sont certains, mais personne ne les a résumés. Nous n’avons trouvé aucun travail scientifique sur ce sujet avec des preuves et des faits. C’est aussi une lacune, mais pas seulement la nôtre. Nous avons l’intention de le remplir en 2018 dans le travail collectif « Les réalisations des Nations Unies depuis 72 ans, leur quantité et qualité » afin de séparer le « blé de l’ivraie » et mettre en évidence ceux quidevrait être inclus dans la science de la paix mondiale et préservé dans celui-ci et dans le projet de l’ONUH. Au lieu d’une Charte des Nations Unies pacifiste faible, nous avons besoin d’une Charte scientifique et solide de l’ONUH, dont les déclarations générales sont formulées dans ce projet.

 

2. Partie constructive.

Vers une o­nU d’Harmonie (ONUH) et sa Charte.

Modèle sociocybernétique de l’ONUH

 

 

2.1. Avant-propos.

Tétrasociologie et Sociocybernétique:

Concepts de sphères sociétales et de sphères de réseau pour l’harmonie de l’ONU

 

La collaboration fructueuse mutuellement complémentaire de la Tetrasociologie et la Sociocybernétique en tant que théories holistiques et pluralistes du système qui se reconnaissent pleinement a commencé avec la préface de la «Tétrasociologie» [121] de deux dirigeants du Comité de Recherche sur la Sociocybernétique ( RC51) de l’Association Internationale de la Sociologie (ISA), à savoir Dr Bernd Hornung, Allemagne [122] et Dr Bernard Scott, Angleterre [123]. Ce dernier a aimablement accepté d’être le rédacteur de l’édition anglaise de ce livre, qui a été présenté à la 32 sessions du XVIe Congrès de l’ISA à Brisbane, en Australie, en juillet 2002, où la tétrasociologie a été connue, pour la première fois, par les intellectuels occidentaux. En même temps, nous avons écrit tous les trois un long article sur la corrélation des catégories de nos deux sciences, en particulier les quatre sphères de la production sociale et les quatre classes harmonieuses de la population y employées [124], qui furent plus tard laconiquement appelées "sphéres" - "employées, engagées, occupées dans les sphères".

 

En tétrasociologie comme théorie de l’harmonie sociale, la paix mondiale et la civilisation harmonieuse ; les concepts de sphères et de sphèrons se sont développés depuis 1976 [125]. Intégrant la sociocybernétique, la tétrasociologie en acquiert une richesse cybernétique systémique et en même temps l’élève au niveau du troisième ordre, l’enrichissant de catégories systématiques de sphères et de sphèrons et préservant toutes les réalisations de ses ordres précédents [126]. À ce niveau, il devient la sociocybernétique de l’harmonie des sphères sociétales et des sphérons qu’elles occupent. Par conséquent, le proposé «Modèle Sociocybernétique de la Gouvernance Mondiale Harmonieuse des Sphérons» (MSGMHSHG) pour l’harmonie de l’ONU est simultanément tétrasociologique, qui est fondamentalement révélé dans «La Science de la Paix Mondiale» [78]. Ce modèle a longtemps été théoriquement préparé suite à la coopération scientifique de la tétrasociologie et la sociocybernétique, qui sont exemptes d’étroitesse théorique et de limitation scientifique des idéologies traditionnelles du XXe siècle.

 

2.2. Introduction

Gouvernance Mondiale Scientifique Harmonieuse au niveau de l’ONU:

Sociocybernétique de l’harmonie des sphères et des sphérons

 

Les formes et les modèles de gouvernance nationale et mondiale développés dans l’histoire démontrent l’incapacité de traiter efficacement les problèmes, les risques et les défis nationaux et mondiaux sans cesse croissants. Il est bien exprimé ici: « NOTRE SYSTÈME GLOBAL N’EST PAS ÉQUIPÉ POUR TRAITER LES RISQUES D’AUJOURD’HUI. Notre système international actuel - y compris, mais pas exclusivement, les Nations Unies - a été mis en place à une autre époque, après la Seconde Guerre Mondiale. Il n’est plus approprié de faire face aux risques du 21ème siècle ... Nous avons urgemment besoin de nouvelles réflexions pour répondre à l’ampleur et la gravité des défis mondiaux actuels, qui dépassent la capacité du système actuel à les gérer» [70].

La cause profonde de l’insolvabilité de la gouvernance mondiale après 1945 est la disharmonie, c’est-à-dire la fragmentation, l’inadéquation, le déséquilibre et la disproportion de la coopération internationale des États-nations. Leur disharmonie engendre des conflits constants, des tensions et de la méfiance entre eux dans tous les sens, manifestés dans une multitude de crises et de risques mondiaux: militaires, économiques, financiers, commerciaux, migratoires, sportifs, religieux, etc. Le statu quo de la disharmonie objective de la coopération internationale des États nationaux est directement diffusée et continue à l’ONU qui, depuis plus de 70 ans, reste impuissante devant eux pour la même cause profonde de disharmonie interne. Surmonter le désaccord de la coopération internationale et la gouvernance mondiale n’est possible que par leur harmonie, dont la nécessité a été reconnue par les penseurs exceptionnels de toutes les civilisations: Égypte, Grèce, Inde, Chine, Afrique, Amérique latine depuis l’Antiquité.

La gouvernance scientifique mondiale ne peut être harmonieuse que dans la totalité de la diversité de ses parties; et la gouvernance holistique en harmonie (ou harmonieuse dans l’intégrité). Elle ne peut être que scientifique, non spontanée et intuitive, nécessitant une nouvelle réflexion scientifique systématique et harmonieuse. L’absence d’un modèle scientifique de gouvernance harmonieuse détermine l’absence d’un modèle d’organisation harmonieux et le sujet de gouvernance à tous les niveaux, y compris l’ONU.

Sur base des prérequis fondamentaux formulés, nous proposons de gouverner la coopération internationale afin d’aborder et prévenir les risques globaux de discorde et assurer l’évolution harmonieuse et durable de l’humanité par l’ONU en Harmonie (ONUH) sur la base de la transformation scientifique fondamentale de l’ONU traditionnelle.

De notre point de vue, la voie la plus prometteuse du développement de la connaissance sociale fondamentale est centrée sur la Sociocybernétique interdisciplinaire. [voir ci-dessous]. Elle intègre les réalisations du savoir traditionnel, l’élevant à le niveau d’intégrité systémique globale et surmontant sa fragmentation. Notre modèle de gouvernance mondiale se développe dans le cadre de la Sociocybernétique des sphères et de l’harmonie des Sphèrons comme Sociocybernétique du troisième ordre, y compris ses ordres antérieurs.

Il détermine le «Modèle Sociocybernétique de la Gouvernance Mondiale Harmonieuse des Sphèrons» (MSGMHS), que nous proposons pour l’ONUH. Dans ce modèle universel pour tous les niveaux, les sphérons sont des classes / communautés harmonieuses de l’humanité constituant l’objet clé et le sujet / acteur de l’Harmonie mondiale et de sa gouvernance, révélée ci-dessous. Ils sont son centre et son coeur.

Le MSGMHS de l’ONUH est basé sur les prémisses scientifiques fondamentales de la Sociocybernétique suivantes:

1. La découverte de la société Norbert Wiener comme système cybernétique de toute diversité de ses parties avec retour / influence de chacun d’entre eux sur tous les autres [127]. Cette idée se développe dans les écrits de Ludwig Bertalanffy [128] et d’autres penseurs systémiques, par exemple, l’arrière-plan de Heinz von Foerster, [129], Felix Geyer [130; 131] et Bernard Scott [132-138], qui a conduit à la création de Sociocybernetique.

2. La découverte de Humberto Maturana: il a déterminé la qualité de base de «l’autopoiesis» (auto-production) de tous les êtres vivants, y compris les individus engagés de la naissance à la mort dans l’autopoiesis avec d’autres personnes. Le système d’autopoiesis individuelle crée un système d’autopoiesis publique en tant que production sociale [139].

3. L’hypothèse du jeune Karl Marx, avant son matérialisme, de quatre sphères de production sociale [140]. Cette conjecture a été scientifiquement confirmée et détaillée dans de nombreux travaux, à commencer par les travaux fondamentaux de Robert Park [141], Fernand Braudel [142], Talcott Parsons [143], Stafford Beer [144], Gordon Pasck [145], Niklas Luhmann [ 146; 147], Alvin Toffler [148; 149], Pierre Bourdieu [150; 151] et beaucoup d’autres. Ils o­nt considéré l’ensemble de la société comme un système de ces quatre systèmes / sphères de production socio-culturelle et des acteurs correspondants, qui fournissent à la société quatre ressources nécessaires et suffisantes: les personnes, l’information, les organisations et les choses (ressources PIOT).

4. La philosophie pluraliste d’harmonie Henri Poincaré, dont il formule les propositions fondamentales comme: «L’harmonie interne du monde est la seule vraie réalité objective, la meilleure expression de cette harmonie est la loi [la régularité de la nature] ... les mathématiques ... Le monde est divin parce que c’est une harmonie ». [152] Cette philosophie est restée pratiquement inaperçue au 20ème siècle. Mais elle a de profondes racines historiques dans la connaissance de l’harmonie du cosmos, société et l’homme dans les œuvres de Confucius, Bouddha, Pythagore, Platon, Néoplatoniciens, Kepler, Kant et de nombreux autres penseurs exceptionnels de l’humanité. Les idées de l’harmonie sociale de Kant en tant que nature humaine profonde sont particulièrement importantes, assurant la paix éternelle et le fonctionnement durable de la société à tous les niveaux, depuis la famille et la nation à l’humanité dans son ensemble. [153] L’histoire de la philosophie et de la sociologie de l’harmonie dans la perspective de sa futurologie florissante est considérée dans beaucoup de nos travaux [154 et d’autres].

5. La Loi sur la Dualité «Harmonie - Disharmonie» et leur éviction mutuelle dans toute société. [155; 156]

Basée sur ces prérequis, nous formulons la principale différence structurelle et l’alternative à la gouvernance de branche traditionnelle - la structure sociocybernétique sphérique de la gouvernance mondiale et ses sujets / acteurs dans le MSGMHS de l’ONUH. A quatre sphères de production sociale et quatre sphérons employés dans ces sphères correspondent quatre sous-systèmes organisationnels sphériques de gouvernance et quatre sphères / acteurs de la sa gouvernance à tous les niveaux.

Les organes législatifs, exécutifs et judiciaires du MSGMHS sont structurés et constitués en Groupes de Gouvernance Sphérique (GGS), qui forment des modules types d’institutions de gestion et assurent leur similarité structurelle et leur cohérence fonctionnelle à différents niveaux qui surmontent la discordance et l’inadéquation structurelle de la branche traditionnelle de gouvernance. La symétrie structurelle sphérique des institutions dirigeantes du MSGMHS à tous les niveaux est une condition nécessaire pour une gouvernance harmonieuse globale et efficace. C’est sa première règle.

Sa deuxième loi est la cohérence pour établir et maintenir les limites admissibles de minimum et maximum pour toutes les parties / sous-systèmes de fonctionnement des systèmes contrôlés et de contrôle. C’est une loi universelle de l’harmonie de la gouvernance mondiale efficace. D’autres règles sont détaillées ci-dessous.

Les procédures de prise de décision démocratiques au MSGMHS de l’ONUH sont basées sur le dialogue et le consensus sphérique du GGS à chaque niveau. Le consensus sphérique est l’unanimité des acteurs sphériques de la gouvernance par la majorité des voix dans chacun d’eux. Il ne peut y avoir de confrontation entre les acteurs sphériques de la gouvernance et l’opposition sur la question de l’harmonie comme objectif et stratégie unique, mais elles sont permises et possibles au sein de ces acteurs, entre leurs différentes parties sur les voies et moyens de leur mise en œuvre. Ceci exclut l’antagonisme entre eux et la suppression de tout acteur sphérique, mais laisse place à l’opposition du système interne dans la résolution des différences entre leurs parties à travers le dialogue le plus large possible. Le mécanisme de l’opposition systémique intégrée empêche toute possibilité de dictature et d’usurpation du pouvoir par n’importe quel parti et n’importe quelle autorité dans le système de démocratie sphérique de l’ONUH.

Un mécanisme dynamique de contrôle mutuel du GGS dans MSGMHS est assuré par l’association libre de n’importe qui d’eux pour la vérification et le contrôle de chacun d’eux. Il minimise la corruption totale qui est irrésistible dans la gestion traditionnelle et l’exclut en principe.

La procédure de nomination des personnes clés au MSGMHS est également exercée par le biais du mécanisme démocratique du consensus sphérique.

 

2.3. Description du MSGMHS de l’ONUH

 

1. Besoin international d’un nouveau modèle fondamental de gouvernance mondiale

 

Le fondateur de la Fondation Défis Mondiaux, fruit de sa vaste expérience intellectuelle et pratique depuis plus de 60 ans, est parvenu aux conclusions irréfutables suivantes concernant le besoin international d’un modèle de gouvernance mondiale fondamentalement nouveau:

1. Les États-nations souverains sont incapables de gérer les défis mondiaux de manière satisfaisante.

2. Aucun politicien national n’est responsable du bien de toute l’humanité.

3. Le système électoral américain devrait être revu.

4. Même si chaque nation dit vouloir vivre en paix, nous dépensons chaque jour près de cinq milliards de dollars pour nous défendre les uns contre les autres. Ma conclusion tardive est qu’aucun système de gouvernance ne peut garantir qu’il n’y aura pas de futures guerres - à moins que nous ne mettions en œuvre un désarmement global et total.

5. Je ne vois qu’une seule solution rationnelle: nous devons trouver un nouveau moyen plus efficace de coopérer à l’échelle mondiale. Nous devons d’urgence trouver un nouveau système de gouvernance qui permettrait de gérer efficacement et équitablement les grands défis mondiaux.

6. Je suis convaincu que de nouvelles idées continueront à éclore tant que les humains existeront. Des modèles nouveaux et améliorés peuvent déclencher un débat mondial dont nous avons grandement besoin.

7. Il existe maintenant un grand complexe de risques et de problèmes dont le monde a urgemment besoin. "[157; 158].

 

Dans ces 7 points, une évaluation correcte de l’incapacité absolue et de l’insuffisance de la gouvernance mondiale traditionnelle est exprimée, et d’autre part - une conscience ferme de la nécessité d’un modèle alternatif et d’une stratégie claire pour son développement. Les deux exigences reposent sur le modèle de gouvernance mondiale qui les respecte pleinement et proposé ci-dessous.

 

2. Gammes de risques et les priorités de gouvernance

 

Selon l’enquête, «l’ONU est considérée comme ayant la capacité possible de répondre aux risques mondiaux (60%), mais il y a le besoin d’un soutien écrasant pour qu’elle soit réformée (85%).

L’utilisation des armes de destruction massive est classée comme le risque global nécessitant la réponse la plus urgente (62%), suivie par la violence à motivation politique (57%) et le changement climatique (56%).

Huit adultes sur dix (85%) pensent que l’ONU doit être réformée pour mieux faire face aux risques mondiaux. Seulement 7% ne pensent pas que cela doit être réformé. "[159]

 

3. Bref aperçu des modèles de gouvernance mondiale traditionnels

 

L’examen des «modèles de gouvernance mondiale dans l’histoire» a montré les principales faiblesses des modèles de gestion traditionnels et certaines exigences nécessaires. La principale est que la gouvernance mondiale de l’humanité doit s’appuyer «sur la base de ce qu’il y de commun à tous», ce qui n’est révélé que par la science de la meilleure façon. [160] Cependant, la compréhension scientifique de la structure générale et des acteurs de l’humanité fait toujours défaut.

Une autre faiblesse de la gestion traditionnelle est l’ignorance de la «loi fondamentale de la République» de Montesquieu: «La fermeté et la prospérité de la démocratie dépendent toujours de la répartition correcte sur les classes de la population ayant le droit de vote». [161] Les modèles purement juridiques de la gouvernance mondiale sont impuissants sans fondement social scientifique, comme en témoigne l’échec de nombreuses tentatives pour les mettre en œuvre au XXe siècle.

Le MSGMHS de l’ONUH ne peut être que démocratique, mais dans une forme actualisée de démocratie sphérique, qui, contrairement au traditionnel, «nous permettra de prendre des décisions collectives au niveau mondial, en tenant compte des intérêts de tous». [160] Nous avons trouvé que le système de procédures législatives proposé par les juristes Grenville Clark et Louis Sohn en 1958 est le plus adéquat [162 pp. 12-17; 163; 164]. Ce système, visant à assurer la paix mondiale et le désarmement général, est utilisable avec quelques modifications dans notre modèle de gouvernance mondiale. Il peut inclure d’autres projets juridiques de gouvernance mondiale et de démocratie mondiale.

 

4. Structure du MSGMHS de l’ONUH

 

Ce modèle est proposé au début, pour 4-5 années de teste comme un mode de fonctionnement expérimental de l’ONU traditionnelle. Par conséquent, nous distinguerons deux ordres et deux systèmes des Nations Unies: « ONU traditionnelle » (ONUT) et « ONU expérimentale » (ONUE) identique à l’ONUH. Les deux modes fonctionnent simultanément, en parallèle, mais le régime expérimental dans la gamme dynamique annuelle de 2-6 mois, est inclus dans l’ONUT et lui est subordonné bien qu’il doive avoir une autonomie relative inscrite dans sa Charte. Leur différence fondamentale est que l’ONUT s’est réconciliée pendant plus de 70 ans avec des désaccords sans fin, en particulier le militarisme et les guerres, et l’ONUH les exclut par l’harmonie de toutes les manières et dans toutes les dimensions.

Pour cela, le plus haut principe de l’ONUH expérimentale proclame la «réalité de l’Harmonie mondiale» (Poincare) dans sa «structure sociétale profonde» de quatre sphères de production constantes et quatre Sphères constants de l’humanité. Cette structure "à quatre sphères" a été découverte et explorée en première approximation par la Sociocybernétique sphérique et la Tétrasociologie pendant plus de 40 ans [165; 166; et d’autres], ce qui nécessite un développement systémique international supplémentaire en raison de son extrême complexité et de son importance exceptionnelle.

La structure à quatre sphères est reconnue comme la loi structurelle la plus élevée de tous les organes de gestion de l’ONUH, garantissant une considération égale des intérêts de chacun des quatre sphères de l’humanité. L’égalité des sphères s’étend à l’égalité des États membres de l’ONU et à l’égalité des sexes, quel que soit leur nombre. Il est exprimé pour tous les niveaux par la Norme Universelle des Quatre Equations Sphériques (NUQES), qui est reconnue dans la «Charte de l’Harmonie Mondiale» de l’ONUH (CHM). LA nommée égalité de gouvernance en trois (des sphères/sphéroïdes, des États-nations et des sexes) est intégrée par le quatrième, définissant: la "Démocratie Sphérique Harmonieuse" (DSH), basée sur une répartition égale du pouvoir entre les sphéroïdes et leurs genres.

Dans la Charte de l’ONUH, le Corps législatif suprême reconnaît «l’Assemblée Générale Sphérique» (AGS) des 196 nations membres de l’ONU, dont le nombre, en tenant compte de leur dynamique, équivaut à 200 avec la représentation de chaque sphère de chaque état par un "émissaire sphérique" employé dans la sphère correspondante, avec un mandat de 3-4 ans avec une représentation égale des sexes dans les sphères. Les émissaires sphériques sont nommés par la plus haute instance législative de chaque État membre de l’ONU. (Ensuite, ils peuvent être élus par la population de chaque pays).

En conséquence, l’AGH de l’ONUH de 800 membres est créée avec une représentation égale des intérêts de chaque état, de chacune de ses sphères de production, de chacun de ses Sphérons et de chacun de ses sexes, indépendamment de leur nombre et de leur dynamique. Il est possible d’étendre l’AGH deux fois (1600 émissaires), c’est-à-dire sur 2 émissaires (femme + homme) de chaque sphère de chaque Etat-membre seront reconnus. Cette option est plus harmonieuse, juste et préférable, bien qu’elle soit plus chère. La structure sphérique du corps législatif de l’ONUH avec une représentation égale de quatre sphéres de chacun de ses états membres est exprimée par le Modèle-1 correspondant ci-dessus.

L’AGS de l’ONUH est structurée en quatre «Comités sphériques» législatifs avec les sous-comités pertinents sur les plus grands secteurs / branches de chaque sphère mondiale et avec l’égalité dans toutes les dimensions NUQES: état, sphère/sphéron, genre et leur pouvoir. L’AGS de l’ONUH approuve toutes leurs règles pour les procédures démocratiques de prise de décision.

Dans la Charte de l’ONUH, le «Gouvernement Mondial Sphérique» (GMS) est reconnu comme l’organe exécutif suprême, qui est approuvé par l’AGS de l’ONUH en provenance des «Ministres Sphériques» engagés dans les sphères pertinentes de chaque État membre avec une représentation égale des sexes, avec un total de 1 600 ministres nommés pour 3-4 ans par le plus haut organe législatif d’un État membre de l’ONU. Le GMS crée pour les résolutions opérationnelles des questions les plus importantes le «Conseil de Paix de l’Harmonie» (CPH) - analogue du Conseil de Sécurité moderne de l’ONU - des ministres sphériques de 20 pays avec leur chiffre d’affaires alternatif annuel. La similitude structurelle des organes les plus élevés de l’ONUH assurera l’égalité et l’harmonie de ses deux branches de pouvoir.

Son GMS est structuré en quatre «Ministères Sphériques» exécutifs avec les agences concernées pour les plus grands secteurs / branches de chaque sphère mondiale et avec l’égalité dans toutes les dimensions NUQES. GMS est également structuré en fonction des continents et sous-continents régionaux. L’AGS de l’ONU approuve les règles et les procédures démocratiques pour la prise de décision et l’interaction harmonieuse des Ministères Sphériques et de leurs Agences sur la proposition du GMS.

Au stade suivant, après 2 à 4 ans de travail de l’ONUH, AGS établit sa «Cour Suprême de la Paix de l’Harmonie» (CSPH) et approuve son personnel des émissaires sphériques judiciaires nommés par les états membres de l’ONU.

Les départements de l’ONUH devraient être établis dans les régions en conflit plus que les autres et les centres de contact de nombreuses civilisations:le Moyen-Orient, les Balkans [167] et d’autres.

En termes généraux, celle est la structure organisationnelle du MSGMHS de l’ONUH.

Les principaux attributs de l’ONUH par rapport à l’ONU traditionnelle:

1. Une structure sphérique d’organes législatifs, exécutifs et judiciaires, basée non sur le militarisme des États-nations et des idéologies totalitaires, mais sur la paix fondamentale des sphéres-les classes harmonieuses de leur population employées dans les sphères de la production sociale comme un seul structure profonde et dénominateur sociétal commun de toutes les nations.

2. L’adhésion des États-nations à l’ONUH mise en œuvre sur base de sphères pacifiques et égales.

3. La première condition de paix pour rejoindre l’ONUH est le rejet du militarisme et une stricte obligation garantie de réduction annuelle volontaire du budget militaire de chaque pays de 2%, ce qui mettra fin à la course aux armements et mènera dans 50 ans au désarmement complet.

4. La deuxième condition de paix pour l’adhésion à l’UNH est un engagement rigoureux et garanti de participer à une coopération scientifique internationale harmonieuse pacifique (PIHSC) avec une réduction de la coopération militaire avec d’autres pays.

5. La troisième condition de paix est le transfert de la défense et de la protection de la souveraineté nationale, de l’intégrité et de la sécurité de chaque pays membre à l’intérieur des frontières établies à la compétence de l’ONUH et de ses Forces Internationales de Maintien de la Paix (FIMP) pour une période de transition de 50 ans et plus. Le Commandement Harmonieux Conjoint (CHC) des FIMP est créé à partir des spécialistes militaires qui sont exclusivement membres de la nouvelle o­nUH, qui le finance et le FIMP via des déductions de 2% des budgets militaires.

6. Tous les fondements, attributs et conditions de l’ONUH, y compris la création et le fonctionnement des FIMP de l’ONUH sont régis par sa Charte Mondiale de l’Harmonie (CMH), la Constitution de la Fédération Harmonieuse de la Terre (CFHT) et la Déclaration Universelle du CIPSH. Ces trois documents juridiques sont la base d’une nouvelle Loi et Ordre Internationaux Harmonieux (LOIH), excluant la guerre, l’agression et le militarisme. Ils seront préparés conjointement par la Commission Scientifique Internationale Harmonieuse (CSIH) et approuvés par le corps législatif de l’ONUH pendant une période de transition de 5-6 ans à partir de l’ONU à o­nUH.

La justification scientifique et humaniste du modèle o­nUH et de ses structures et détails principaux est exposée dans le projet de l’AHG, qui y a été préparé pendant plus de 12 ans. Il fournit à tous les pays et gouvernements épris de paix une «compréhension» scientifique de la paix mondiale et du modèle correspondant de l’ONUH en tant qu’alternative à l’actuelle o­nU.

 

5. Modèle sociocybernétique de l’humanité en tant qu’objet de gouvernance dans le MSGMHS de l’ONUH

 

Un modèle scientifique de gouvernance n’est possible que sur la base d’un modèle scientifique de son objet. Les deux modèles sont associés par les rétroactions sociocybernétiques: le modèle d’objet de gouvernance inclut et définit le modèle de son sujet comme son sous-système organisationnel, contrôlant et observant, qui inclut à son tour l’image / paradigme scientifique de l’objet de gouvernance comme une base d’information pour une correction adéquate des changements dans l’objet de gouvernance. C’est le but suprême de toute gouvernance. L’adéquation et les autres qualités du modèle scientifique constituent la source de vitalité, d’efficacité, de stabilité et de toutes les autres qualités positives de la gouvernance, de son sujet et de son modèle.

L’objet du MSGMHS de l’ONUHest l’humanité dans l’unité de toutes ses communautés et états dans son système historique de système de production de soutien intégral de la vie. La Sociocybernétique sphérique analyse l’intégrité universelle de l’humanité dans quatre sous-systèmes de recherche: la statique, la dynamique, la structuration et la génétique. Nous nous limitons au bref résumé des trois premiers seulement. Tous sont basés et intégrés par l’Axiome Sociocybernétique Fondamental de l’Harmonie Mondiale (ASFHM):

L’existence harmonieuse (durable) d’une société en tout lieu et à tout moment est définie par la mesure en proportion de quatre ressources sociales égales, nécessaires et suffisantes: Personnes (P), Information (I), Organisations (O) et Choses (T ). (Les choses sont des avantages matériels et des services). Les ressources sociales sont exprimées dans la chaîne: Personnes (P) - Information (I) - Organisation (O) - Choses (T) P-I-O-T en acronyme, ou: PIOT. Leurs attributs principaux sont:

1. L’artificialité: ils n’existent pas sous une forme prête dans la nature, donc pour vivre, la société (la population) devrait constamment produire des ressources PIOT;

2. La nécessité équivalente de ces groupes de ressources, parce que l’absence, le zéro de l’un d’eux exclut la vie de la société et de l’homme;

3. Inséparabilité et inclusion mutuelle de «chacun dans chacun», c’est-à-dire l’impossibilité de produire l’un sans l’autre et de superposer les qualités de l’un à tous les autres;

4. Intégrité sociocybernétique harmonieuse des ressources PIOT à une certaine mesure / proportion. Elle exprime la société en statique: S = P + I + O + T, où S est une société entière.

L’harmonie des ressources PIOT détermine l’harmonie des sphères de leur production et les classes occupées en eux - les sphères.

Les ressources PIOT nécessitent logiquement des processus correspondants: production, distribution, échange / commerce et consommation: processus PDEC.

Les ressources PIOT nécessitent logiquement des structures correspondantes dans lesquelles les processus et les ressources sont connectés et qui, selon le produit final, sont classées en quatre (macro) sphères sociales de production sociale:

1. La sphère sociale, la sociosphère (S), le produit-sujet est les personnes (P);

2. Sphère d’information, Infosphère (I), dont le produit-sujet est l’information (I);

3. Sphère organisationnelle, Orgsphere (O), dont le produit-sujet est l’organisation/s (O);

4. Sphère technique (économique / écologique), Technoécosphère (T), dont le produit-sujet est les choses. Quatre sphères de production sont: SIOT.

Les ressources du PIOT nécessitent logiquement des communautés sphériques correspondantes ou des classes sociétales de la population, SPHERONS. [165]

Les SPHERONS, les classes sphériques de personnes sont des groupes de la population extrêmement «mous, stochastiques», des groupes de population couvrant l’ensemble de cette derniere, employés dans quatre sphères de production sociale des ressources du PIOT et différant en termes d’emploi primaire (en temps) dans l’une des sphères. Ce sont des acteurs de l’harmonie sociale, c’est-à-dire que ce sont des classes harmonieuses par nature, car en dehors de l’harmonie entre eux, ils sont incapables de produire des ressources PIOT. Par conséquent, ils sont la cause ultime de la paix mondiale, son garant et acteur / créateur.

Les sphèrons sont le réseau des groupes sociaux / classes de personnes dans les sphères de production. Ces groupes o­nt une nature stochastique et probabiliste d’emploi / inclusion des personnes dans les sphères ; donc les sphères sont des classes «douces», et ils ne sont pas rigidement attachés à tout autre attribut social permanent: propriété, pouvoir, revenu, etc. Ils sont étroitement entrelacées, s’écoulant dynamiquement l’un dans l’autre et interagissant à tous les niveaux, en commençant par l’individu. Cela crée leur paramètre de réseau d’intégrité conjointement avec toutes leurs autres propriétés. Les sphèrons sont un dénominateur commun du réseau de toutes les communautés partielles et transitoires de l’humanité dans son histoire de la famille et des nations aux civilisations. Le modèle d’harmonie et de gouvernance mondiale de l’ONU est en cours de construction sur cette communauté de sphères fondamentale et éternelle.

En résumé, nous pouvons formuler la définition suivante. Le réseau des sphères (un réseau de sphères de différents niveaux allant du micro au méga) est un ensemble spécial «doux» de structures de réseaux sociaux qui couvrent la population dans son ensemble et tous les individus de la naissance à la mort sous forme de classes / groupes extrêmement grands engagé dans quatre sphères de la production sociale. Leur principal critère de cohésion est l’emploi productif («autopoiesis» de Maturana). L’autopoiesis constitue tous les attributs fondamentaux des sphères et de leurs éléments: totalité, intégrité, stochasticité, systémique, égalité dans l’emploi, équilibre, proportion, mesure, harmonie, paix, liberté, indépendance vis-à-vis des paramètres rigides de la propriété, pouvoir, revenu, race, nationalité, sexe, âge et autres propriétés partielles. Le polycentrisme et la néguentropie thermodynamique productive de l’autopoiesis des sphérons [168] en font, par conséquent, l’humanité la plus adaptable à la survie et au développement durable dans l’environnement naturel et cosmique. Une tentative de justification biologique plus large de l’autopoiesis et de la néguentropie des sphérons harmonieux en tant qu‘«anatomie de la paix» a été entreprise dans le travail de Michael Ellis. [169]

Pourquoi est-ce-que la connaissance des sphérons ne commence qu’au 21ème siècle? Parce que leur diversité culturelle sans fin dans l’histoire humaine et à différents niveaux sociaux de la famille à l’humanité n’a pas été autorisée à voir leur communauté, comme pour les arbres, nous ne pouvons pas voir la forêt. La complexité objective ultime des sphérons est la principale raison épistémologique du manque de connaissances scientifiques à ce jour, qui a été fixé par les intérêts politiques temporaires des classes partielles dominantes temporaires du monde fragmenté. La globalisation de la société humaine, d’une part, rend les sphérons plus matures et plus accessibles à la perception scientifique, et d’autre part, elle nécessite une pénétration scientifique dans la structure sphérique profonde de la population. Pour plus de détails sur cette structure dans la nature des sphérons, voir les chapitres 1 et 2 du livre « Science de la Paix Mondiale » [78].

La base par laquelle les sphérons diffèrent entre eux est l’emploi/autopoiesis dans quatre sphères de la production sociale. Mais l’emploi (autopoiesis) a un caractère ambivalent, biosocial duel, qui s’exprime par deux axiomes d’emploi: dans la société, l’autopoiesis/l’emploi fait partie de la sphère sociale, et dans la biosphère, l’autopoiesis/emploi d’une personne comprend quatre sphères de production sociale comme leurs propres parties.

Tenant compte de la nature sociale de l’humain, il/elle se rattache stochastiquement aux quatre sphèrons suivantes (classes) employées autopoiesis dans quatre sphères de production sociale SIOT:

1. SOCIOCLASSE, personnes employées dans la Sociosphère, P1;

2. INFOCLASSE, personnes employées dans l’Infosphère, P2;

3. ORGCLASSE, personnes employées dans Orgsphere, P3;

4. TECHNOCLASSE, personnes employées dans Technoecosphere, P4.

L’abréviation de ces classes est la même (SIOT) que les sphères, elles seront donc différentes en ajoutant le mot « classe »: SIOT-classes, SPHERONS.

Le nombre de population à n’importe quel niveau est la somme de quatre SPHERONS:

P = P1 + P2 + P3 + P4.

Les produits de trois autres sphères sont divisés d’une manière similaire, ce qui donne la matrice correspondante des indices statistiques sphériques de base. Cette matrice est le fondement des statistiques mathématiques sphériques globales et de son IT (ci-dessous).

P = P1 + P2 + P3 + P4

I = I1 + I2 + I3 + I4

O = Î1 + Î2 + Î3 + Î4

T = T1 + T2 + T3 + T4

Toutes les ressources sphériques, processus, structures et classes - les sphères dans le MSGMHS de l’ONUH, ainsi qu’une mesure mathématiquement calculée de leurs proportions en harmonie et disharmonie sont exprimées dans cette matrice de statistique sphérique, qui a une dimension infinie dans sa décomposition.

 

6. Tableaux de sphères et le modèle des sphèrons de l’humanité: expression de l’objet du MSGMHS de l’ONUH

 

L’indissolubilité des sphères SIOT et des sphéroïdes qui y sont impliqués est que les «sorties» des produits de toutes les sphères constituent des contributions de leurs ressources. Ceci est exprimé dans les tables statistiques de sphères de leur structure secteur / branche en statique. Ces tableaux, présentés dans plusieurs de nos travaux [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168 et autres], parce qu’ils sont très encombrants, ne peuvent pas être montrés ici. Nous nous bornons à leur forme la plus simple. Il est important que ces tableaux soient universels, incluent tous, sans exception, les fonctions de production et les groupes professionnels pertinents des sphères de l’humanité à tous les niveaux.

 

TABLEAU-1. Statique de la SOCIOSPHERE et employées dans son SOCIOSPHERON, P1

SOCIOSPHERE

SECTEUR SOCIAL,

Branches

Sujets/Produits:

P = P1 + P2 + P3 + P4

SOCIOSPHERON, P1,

Employé en Sociosphère

Resources

P1, I1, O1, T1 pour Sociosphère

Education

Personnes (P)

Enseignants, etc.

 

Santé

Personnes (P)

Medecins, etc.

 

Sport, Tourisme

Personnes (P)

Athlètes, entraineurs, etc.

 

Travail social

Personnes (P)

Travailleurs sociaux

 

Autres services (Eglise, Philanthropie, Syndicats,…)

Personnes (P)

Pretres, Philanthropes, Syndicalistes, Sauveteurs, etc.

 

SECTEUR INDIVIDUEL

 

 

 

Famille, employ familial

Famille (P)

Parents, enfants, membres de famille

 

Information sectorielle individuelle = autopoiesis

Individu (P)

Individus nontravailleurs

 

 

Notes sur le tableau

1. Personnes / population (P) est le produit de la sociosphère. Les personnes/ population sont produites pour quatre sphères, donc P = P1 + P2 + P3 + P4, où:

P1 - est employé dans la Sociosphère; P1 constitue SPHERON-1 ou SOCIOCLASSE,

P2 - est employé dans Infosphère; P2 constitue SPHERON-2 ou INFOCLASSE;

P3 - est employé dans Orgsphere; P3 constitue SPHERON-3 ou ORGCLASSE:

P4 - est employé dans la Technosphère; P4 constitue SPHERON-4 ou TECHNOCLASSE.

2. Employé dans la Sociosphère (P1), c’est-à-dire SPHERON-1 se compose de deux parties: les professionnels travaillant dans le secteur social de cette sphère (P1w) et tous les inactifs (P1n) employés dans le secteur individuel avec autoproduction (enfants de l’école maternelle, étudiants, femmes au foyer, retraités non actifs, chômeurs handicapés, etc.) et dans les ménages. Par conséquent, le nombre de SPHERE-1 est la somme des employés dans tous les secteurs de cette sphère: P1 = P1w + P1n.

3. A chaque SPHERON correspond un travail socialement utile: P1w sont employés par le travail humanitaire, P2 - travail d’information, P3 - travail organisationnel, P4 - travail matériel.

 

TABLEAU 2. Statique d’INFOSPHERE et employé dans l’INFOSPHERON, P2

INFOSPHERE

SOCIAL SECTOR,

Branches

Subjects/Products:

I = I1 + I2 + I3 + I4

INFOSPHERON, P2,

Employed in Infosphere

Resources P2, I2, O2, T2 for Infosphere

Culture

Information (I)

Travailleurs culturels, etc.

 

Science

Information (I)

Scientifiques, etc.

 

Art

Information (I)

Artistes, etc.

 

Religion (comme information)

Information (I)

Prçtres, etc.

 

Media, publication et publicité

Information (I)

Journalistes, éditeurs, annonceurs, etc..

 

Conception

Information (I)

Concepteurs, etc.

 

Communication

Information (I)

Communicateurs, etc.

 

Service d’information

Information (I)

Programmeurs, etc.

 

SECTEUR INDIVIDUEL

Information (I)

 

 

Famille, employ informationnel

Information (I)

Parents, enfants, membres de la famille

 

Information sectorielle individuelle = autopoiesis

Information (I)

Individus dans leurs emplois propres

 

 

Notes sur le tableau

1. L’information (I) est le produit de l’Infosphère. L’information est produite pour quatre sphères, donc: I = I1 + I2 + I3 + I4, où

I1 - Information humanitaire de SPHERON-1. I1 est nécessaire pour que cela produise des gens;

I2 - informations de SPHERON-2. I2 est nécessaire pour produire l’information;

I3 - Information organisationnelle de SPHERON-3. I3 est nécessaire pour produire des organisations;

I4 - information technique de SPHERON-4. I4 est nécessaire pour produire des choses, la richesse matérielle.

Ces groupes d’information constituent les sphères d’information ou sphères informationnelles de chaque sphère.

2. Le nombre de SPHERON-2 est la somme des employés dans tous les secteurs de cette sphère.

 

TABLEAU 3. Statique d’ORGSPHERE et employée dans l’ORGSPHERON, P3

ORGSPHERE

SECTEUR SOCIAL,

Branches

Sujects/Produits:

O = O1 + O2 + O3 + O4

ORGSPHERON, P3,

Employeé dans l’Orgsphere

Resources P3, I3, O3, T3 pour l’Orgsphere

Politique

Organisation (O)

Personnages politiques, etc.

 

Droit

Organisation (O)

Juristes, etc.

 

Armée et securité

Organisation (O)

Militaire, policiers, etc.

 

Inspection des impots

Organisation (O)

Inspecteurs des impots

 

Gouvernance

Organisation (O)

Gestionnaires, etc.

 

Banque et finance

Organisation (O)

Banquiers, Financiers, etc.

 

Organisations Non-Gouvernementales

Organisation (O)

Travailleurs concernés

 

INDIVIDUAL SECTOR

Organisation (O)

 

 

Famille, organisation organisationnelle

Organisation (O)

Parents, enfants, membres de la famille

 

Emploi individuel, organisationnel pour soi = autopoiesis

Organisation (O)

Individus dans leur organisation. l’emploi pour eux-mêmes

 

 

Notes sur le tableau

1. Organisation (instituts, règles, ordre, normes) (O) est le produit d’Orgsphere. L’organisation est produite pour quatre sphères, donc: O = O1 + O2 + O3 + O4, où:

O1 - organisations humanitaires (écoles, hôpitaux, etc.) de SPHERON-1. O1 est nécessaire pour produire des gens;

O2 - organisations d’information de SPHERON-2. O2 est nécessaire pour produire de l’information;

O3 - Organisations administratives de SPHERON-3. O3 est nécessaire pour produire des organisations;

O4 - les organisations techniques (économiques et écologiques) de SPHERON-4. O4 est nécessaire pour produire des choses et protéger la nature.

Ces groupes d’organisations constituent les sphères des organisations ou des sphères organisationnelles de chaque SPHERON. Chaque regroupement regroupe 4 types d’organisations: politique, juridique, financière, de gestion. Pour chaque sphère de la société et chaque sphère correspond son propre domaine organisationnel de la politique, du droit, des finances et de la gestion. Chaque SPHERON a son propre argent comme outil d’organisation de sa sphère: l’argent social, informatif, administratif et économique [170].

2. Le nombre de SPHERON-3 est la somme des employés dans tous les secteurs de cette sphère.

 

TABLEAU 4. Statique de TECHNOECOSPHERE et employée dans le TECNOSPHERE, P4

TECHNOECOSPHERE

SECTEUR SOCIAL,

Branches

Sujets/Produits:

T = T1 + T2 + T3 + T4

TECHNOSPHERE, P4,

Employé en Technoecosphère

Resources P4, I4, O4, T4 pourTechnoecosphère

Industrie

Choses (C)

Employés

 

Agriculture et foresterie

Choses (C )

Agriculteurs, forestiers

 

Construction

Choses (C)

Maçons

 

Transport

Choses (C )

Transporteurs

 

Commerce, marketing

Choses (C)

Commercants, etc.

 

Habitat et services menagers

Choses (C )

Employés, réparateurs, etc.

 

Industrie de pêche

Choses (C)

Pêcheurs

 

Conservation de la nature

Choses (C )

Ecologistes etc.

 

SECTEUR INDIVIDUEL

Choses (C)

 

 

Famille, employ materiel

Choses (C )

Parents, enfants, membres de la famille

 

Emploi individuel, matériel pour soi = autopoiesis

Choses (C )

Individus dans leur emploi matériel pour eux-mêmes

 

 

Notes sur le tableau

1.Les choses (C) sont le produit de la Technosphère. Les choses sont produites pour quatre sphères, donc: T = T1 + T2 + T3 + T4, où: T1 - choses humanitaires (bâtiments et équipement des écoles, hôpitaux, etc., habitat, nourriture, etc.) pour SPHERON-1. T1 est nécessaire pour produire des personnes ;

T2 - choses d’information (bâtiments et équipement des institutions de science, culture, médias, etc., livres, télévisions, ordinateurs, etc.) pour SPHERON-2. T2 est nécessaire pour produire l’information ;

T3 - choses organisationnelles (bâtiments administratifs et équipement des institutions de la politique, droit, finance et gestion, matériel de bureau, etc.) pour SPHERON-3. T3 est nécessaire pour produire des organisations ;

T4 - choses techniques (bâtiments industriels et équipement des entreprises de la Technosphère, les moyens de production matérielle) pour SPHERON-4. T4 est nécessaire pour produire des objets et protéger la nature. Ces groupes font des choses le monde des choses, l’économie ou les sphères économiques (environnement physique) chaque SPHERON.

2. Le nombre de SPHERON-4 est la somme des employés dans tous les secteurs de cette sphère.

 

En se basant sur la classification et la définition proposées des Sphèrons, couvrant toute la population de la planète, l’humanité apparaît comme l’unité de ses quatre Sphèrons (classes) constantes et harmonieuses, qui constituent sa structure sociétale éternelle profonde d’harmonie et de paix. Cette structure est l’objet le plus complexe de la cognition humaine; donc il a abordé à son enquête en Sociocybernetique et Tetrasociologie seulement au début du 21ème siècle, bien que quelques de ses propriétés et éléments aient été découverts avant (2.1 et 2.2.).

Partant de ce qui a été dit, le nombre total d’humains (population, population de la planète) est composé de la somme du nombre de sphéres globales :

PERSONNES (P) = P1 + P2 + P3 + P4.

Nous savons aujourd’hui: « La population mondiale a atteint 7 milliards le 31 octobre 2011 selon le Fonds des Nations Unies pour la Population. Selon les projections actuelles, la population mondiale atteindra huit milliards d’ici 2024 et devrait atteindre environ neuf milliards d’ici 2042. » [171].

La représentation généralisée des sphérons de l’humanité est exprimée par le modèle suivant.

 

Modèle-2: SPHERONS de l’humanité

 


 

Le nombre total d’humains (population, population de la planète) est composé de la somme du nombre de sphéres globales: PERSONNES (P) = P1 + P2 + P3 + P4. Nous savons aujourd’hui: « La population mondiale a atteint 7 milliards le 31 octobre 2011 selon le Fonds des Nations Unies pour la Population. Selon les projections actuelles, la population mondiale atteindra huit milliards d’ici 2024 et devrait atteindre environ neuf milliards d’ici 2042. » [171].

Aujourd’hui, il n’y a pas de statistiques des sphérons. Par conséquent, le nombre de chaque sphéron de l’humanité aujourd’hui peut être hypothétiquement déterminé selon le modèle de leur proportion statistique trouvée pour un pays selon son recensement de population en 2010. Ces calculs sont présentés en détail dans le chapitre 2 de « Science de la Paix Mondiale » [78].

Le nombre de SPHERONS de ce pays (Russie) en millions de personnes et en pourcentage de la population totale (arrondi) est égal à:

SOCIOSPHERON = 85 millions ou 59,4%

INFOSPHERON = 4 millions ou 2,8%

ORGSPHERON = 10,8 millions ou 7,5%

TECHNOSPHERON = 41 millions ou 28, 6%

Erreur statistique = 2,3 millions ou 1,6%

La taille des SPHERONS de l’humanité en 2011 (7 milliards de dollars) dans cette proportion est:

SOCIOSPHERON = 59,4% = 4,2 milliards

INFOSPHERON = 2,8% = 0,2 milliard

ORGSPHERON = 7,5% = 0,5 milliard

TECHNOSPHERON = 28, 6% = 2 milliards

Erreur statistique = 1,6% = 0,1 milliard.

Il est évident qu’une extrapolation similaire des proportions d’un pays à l’humanité entière est rude mais l’autre n’existe pas aujourd’hui. Les proportions de tailles de sphéres dans chaque pays et chaque région sont très différentes. Leur définition nécessite des études statistiques appropriées telles que proposées dans cette méthodologie, qui a été testée sur les statistiques d’un pays. Ces calculs sont très laborieux pour tous les pays et ils sont disponibles uniquement à l’ONUH.

La logique et l’ontologie des SPHERONS sont simples et indiscutables bien qu’elles soient profondes, ne se trouvent pas à la surface et ne soient pas visibles empiriquement, à l’œil nu (voir annexe). Si nous reconnaissons, d’une part, « l’autopoiesis » (emploi productif) de Maturana de chaque personne de la naissance à la mort, qui ne peut être réalisé que dans les sphères de la production sociale, et d’autre part, si nous reconnaissons la réalité de quatre sphères égales, nécessaires et suffisantes, de la production sociale des ressources de PIOT ; nous sommes forcés de reconnaître la réalité de quatre sphérons égales nécessaires et suffisantes. Elles unissent «doucement» tous les peuples / individus employés par l’autopoiesis au sein des sphères de production pertinentes, qui ne peuvent exister sans les sphérons car elles constituent leur principale force productive.

 

7. Génome Sociocybernétique (SOCIONOME) de l’Humanité

comme Code Génétique de son Harmonie

 

Nous avons défini ci-haut 16 composantes universelles constantes de la production sociale à tous les stades de son évolution: quatre ressources PIOT, quatre processus PDEC, quatre sphères / structures SIOT et quatre classes Sphères - SIOT. La constance de ces composantes, leur reproductibilité dans toute diversité infinie de formes socioculturelles et civilisationnelles, leur intégrité, leur dépendance mutuelle et leur continuité constituent chez elles comme Génome Sociocybernétique de l’Humanité (SOCIONOME), qui persiste dans tous les changements à tous les niveaux et dans toutes les sociétés. Le porteur de ce code génétique d’harmonie de toute société et de toute l’humanité en entièreté est les Sphérons.

Elles sont capables d’accomplir leur fonction productive clé seulement en paix entre elles. Parmi elles, seule l’harmonie et la paix sont possibles. Tout au long de l’histoire humaine, ce code génétique assure la reproduction de la structure sociétale profonde de l’harmonie de Sphères, qui détermine la nature pacifique de l’homme et de la société (Kant) [153]. Cette nature est souvent violée par les disharmonies des classes, des nations et des groupes partiels et transitoires, dont l’ignorance dans l’harmonie sociale profonde les conduit à des guerres et la violence qui finissent par restaurer l’harmonie brisée mais au prix de sacrifices colossaux. SOCIONOME est présenté dans le schéma suivant, antérieurement créé dans sa base en 1978 [125] mais il est constamment amélioré.

 

Schéma 1. Génome Sociocybernétique (SOCIONOME) de l’Humanité.

Code génétique de l’harmonie sociale et la paix mondiale



                                                       

SOCIONOME et sa description détaillée de 16 composantes peuvent être trouvés dans des douzaines de nos articles et livres dans près de 40 ans, dont certains sont énumérés ici: [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168 et autres] et sur le site Internet de l’AHG: http://www.peacefromharmony.org

SOCIONOME est le réseau noyau de l’objet de gouvernance au sein du MSGMHS de l’ONUH, sur quoi se définit l’ensemble des risques et défis globaux de l’humanité pour une solution harmonieuse au sein de l’ONUH. En lui se construisent les différentes interprétations mathématiques de SOCIONOME. Nous nous limitons seulement à deux interprétations thermodynamiques et statistiques.

 

8.1. Interprétation thermodynamique

 

SOCIONOME comme une unité de quatre sphères de production constantes et quatre constantes dans la structure des sphérons occupées en elles peuvent être interprétées dans la dynamique comme un coeur sociétal thermodynamique stochastique à quatre chambres de l’humanité, qui s’oppose à l’entropie de son énergie et assure la croissance constante et le renforcement de sa néguentropie. Seul le travail continu de ce cœur assure la vie de l’humanité et son «autopooisis» sociale dans son ensemble tout au long de son histoire. La nature biosociale double d’un être humain nécessite d’interpréter le fonctionnement du cœur productif à quatre chambres de l’harmonie sociale avec ses entrées et ses sorties de ressources PIOT dans le cœur «autopoiétique» de l’harmonie biologique avec son taux de naissance et de mortalité. De plus, « les systèmes autopoiétiques sont thermodynamiquement ouverts mais organiquement fermés » [129]. Le résultat de cette interprétation est un modèle sociocybernétique à cinq blocs de l’harmonie biosociale en tant que source de survie et de développement durable de l’humanité / noosphère dans la biosphère de la Terre. Clarifions quelques détails et leurs caractéristiques importantes.

Si les sphères sont les chambres productrices de ce cœur, alors les sphérons sont leurs muscles, leur force, leur moteur et leur énergie. Leur « sang » est une circulation continue à travers les canaux de distribution et d’échange de contre-flux pulsants de ressources vivantes PIOT, qu’ils reproduisent continuellement chaque partie de leur vie pour la nutrition de tous les Sphérons, y compris eux-mêmes, mais pas seulement eux-mêmes. Chacun d’eux ne peut exister sans nourrir les autres. La destruction ou l’absence d’au moins un des sphérons exsangue la société et la prive de la vie. Sans chacun des Sphérons, la société est morte. Par conséquent, ils sont équitablement nécessaires à la société, quel que soit leur nombre. La fiabilité, la stabilité et la survie historique de ce cœur sont assurées par sa division presque infinie des niveaux méga, macro, méso- et micro-dans tous les établissements humains à la famille inclusivement.

La pulsation continue des flux de ressources PIOT à travers les mécanismes de retour entrées/sorties et des canaux de distribution importation/exportation et d’échange peuvent s’exprimer mathématiquement pour tous les niveaux discrètement de n’importe quelle dimension depuis une seconde jusqu’à des décennies, des siècles et des millénaires, selon les objectifs pratiques et scientifiques du sous-système de gestion - dans notre cas - pour le MSGMHS de l’ONUH. Sur base de n’importe quelle dimension discrète, le «Modèle Sphérique Thermodynamique Humain» (MSTH) mathématique est construit avec des entrées/sorties mondiales du taux de natalité/mortalité de la population (ou migration/immigration par régions) et production/consommation (ou exportation/importation) d’autres ressources. Son premier exemple est le «modèle thermodynamique de la paix mondiale» [168]. Des approches similaires de la modélisation thermodynamique sont démontrées dans d’autres sources, en particulier dans les travaux du lauréat du prix Nobel John Avery [172; 173; 174; 175].

Notre MSTH repose sur deux lois interdépendantes non linéaires de la distribution stochastique des ressources PIOT entre ses chambres/sphères: 1. La loi des proportions, mesures et harmonie (LPMH) de l’emploi intégral de Sphéron et 2. La loi de la limitation sphérique harmonieuse (LLSH) de ressources PIOT. Elles excluent la disharmonie et l’entropie de toutes les parties et attributs non bornés: la population de la planète, la propriété et les revenus des gens les plus riches, le pouvoir illimité, la liberté sans fin, etc.

Par analogie avec ce modèle, nous pouvons construire un «Modèle Thermodynamique de Distribution et d’Echange d’Energie Solaire» (MTDEES) entre quatre sphères naturelles: Litho-, Hydro-, Atmo- et Bio- (incluant Noo/Anthropo/Socio) sphères pour la gouvernance globale et harmonieuse de l’écologie et le climat de la Terre.

Un autre modèle thermodynamique. L’approche sociocybernétique sphérique nous permet de trouver un semblant de sphères naturelles et sociétales et de l’exprimer dans des modèles appropriés non seulement pour la société mais aussi pour la nature, pour une gouvernance harmonieuse de l’énergie globale sur Terre, pour son harmonisation afin de résoudre et prévenir ses risques environnementaux et climatiques. A cet effet, nous pouvons construire un «Modèle Thermodynamique de Distribution et d’Echange d’Energie Solaire» (MTDEES) entre la socio-noosphère et les quatre sphères naturelles. C’est un modèle du cœur sphérique de l’énergie à cinq chambres de la Terre, composé par l’unité inséparable de ses sphères: Litho-Hydro-Atmo-Bio-Noo/Socio sphères. Ce modèle est similaire aux modèles SOCIONOME et MTDEES (ci-dessus), il reflète donc la partie cohérente de l’objet du MSGMHS de l’ONUH pour une gouvernance harmonieuse mondiale de l’écologie et du climat de la Terre afin de les harmoniser au 21ème siècle. [176]

 

8.2. Interprétation statistique

 

La dynamique des éléments qualitatifs de SOCIONOME nécessite leur expression quantitative dans des statistiques mathématiques adéquates. Si la base du SOCIONOME est les ressources PIOT, alors leurs mesures statistiques quantitatives sont nécessaires et suffisantes pour la mesure quantitative de toutes les composantes de SOCIONOME.

Sur base de ces mesures, les statistiques, élaborées sur une période d’environ 40 ans, s’appellent « Statistiques Sphériques Tetranet de l’Harmonie » (SSTH). Elles sont construites sur des indices alphanumériques d’éléments de ressources de PIOT, appelés indices sphériques. Elles sont présentées en détail dans de nombreux travaux antérieurs; par conséquent nous nous limitons ici à une brève description de leur noyau - matrices d’indices sphériques ou de matrices sphériques de l’harmonie.

Les unités de mesure des indices sphériques, généralisant les unités naturelles de mesure, peuvent être des unités de coût, de temps et d’énergie. Nous nous limitons aux plus développés aujourd’hui - les unités de coût / argent.

Nous avons établi plus haut que toute société, y compris l’humanité mondiale, est exprimée en statiques par la somme de toutes ses ressources PIOT: SOCIETE = P + I + O + T (1).

Pour produire chacune des ressources PIOT, un ensemble approprié de leurs parties est nécessaire. Par conséquent, chaque PIOT est divisé en quatre parties, nécessaires et suffisantes en tant que ressources pour la production de nouveaux PIOT. Cette régularité est exprimée par une matrice d’indices 4x4, appelée matrice de base des indices sphériques ou statistiques sphériques.

À l’état pur, la matrice sphérique 4 par 4 des ressources PIOT ressemble à ceci:

P1 + P2 + P3 + P4

I1 + I2 + I3 + I4

Î1 + Î2 + Î3 + Î4

T1 + T2 + T3 + T4 (2)

Toutes les matrices qui dérivent d’une matrice de base sont appelées matrices sphériques, qui forment les statistiques sphériques. Elles sont essentiellement différentes mais liées aux statistiques traditionnelles (branches ou industrielles). Tous les indices de branches sont intégrés dans des indices sphériques, où ils sont systématisés dans une logique sphérique harmonieuse et un système Sociocybernétique.

Les colonnes matricielles sphériques représentent les entrées des sphères de production correspondantes en utilisant PIOT comme ressources, et les lignes matricielles sphériques (lignes) représentent les sorties des sphères de fabrication correspondantes qui produisent le PIOT en tant que produits.

La double nature des ressources sphériques (et des indices sphériques) en entrée/ressource et en sortie/produit des sphères SIOT est exprimée en représentation double lettre/numérique (alphanumérique) de ces ressources et des indices correspondants.

Sur base de la matrice de base 4 par 4, le système hiérarchique infini des matrices sphériques peut être créé dans les dimensions de 4 par 16, 4 par 64, 4 par 256, et ainsi de suite. Leur continuum est possible non seulement dans le positif mais aussi dans le négatif, dans le fractionnaire et dans d’autres infinis. Cependant, au premier stade, nous sommes liés par des matrices sphériques seulement dans un infini positif, c’est-à-dire 4õ4 "n", où "n" est la rangée de nombres naturels de +1 à l’infini.

Toute la série infinie des matrices sphériques est construite par un seul algorithme: chaque ligne / rangée de n’importe quelle matrice devient une colonne de la matrice sous-jacente, et chaque index dans la ligne de matrice sous-jacente apparaît comme la somme de quatre indices ressources nécessaires et suffisantes pour sa production.

Cet algorithme générateur exprime la nature fractale des ressources sociales et de leurs indices, qui sont liés aux mathématiques fractales de Benoit Mandelbrot. « Une fractale est une structure composée de parties qui sont dans un certain sens comme le tout » [177]. Ici, le principal problème mathématique des proportions / mesures harmoniques statistiques et fractales entre les composantes fondamentales de SOCIONOME, qui sont représentées par des matrices d’indicateurs sphériques, devrait être résolu [178; 179]. Elles o­nt été utilisées dans certains projets de gestion d’une grande ville de 5 millions d’habitants en URSS en 1982-1988 [125], mais pour des raisons connues, elles n’ont pas été reconnues par l’autorité.

Le système de matrices sphérique / fractale crée un « Espace Statistique en Réseau Logique Unifiée de l’Humanité » (ESRLUH) qui est capable d’intégrer, composer et décomposer par les indices PIOT toute la diversité des statistiques nationales, surmontant la fragmentation inhérente, la rupture et la discorde. Sans un tel système statistique unique d’indices, la gouvernance mondiale efficaceharmonieuse des risques est impossible au sein de l’ONUH. Par conséquent, les statistiques mathématiques des matrices similaires d’indices sphériques sont un outil scientifique nécessaire du MSGMHS de l’ONUH. Leur utilisation récursive et fractale peut être intégrée avec succès à d’autres technologies similaires, par exemple avec des processus cybernétiques fractals et récursifs dans le modèle VSM de Stafford Beer [180].

Les mathématiques de la gouvernance sphérique sociocybernétique peuvent être l’une des bases scientifiques fondamentales pour l’économie numérique harmonieuse mondiale, la politique, l’éducation, l’intelligence artificielle et la gestion du 21ème siècle.

 

9.SOCIONOME: Technologies numériques et structurelles/organisationnelles

 

Sur basé du sujet et les modèles mathématiques de SOCIONOME, un large éventail de différentes Technologies Sphériques d’Harmonisation (TSH) sont en cours de création qui intègrent, rationalisent et développent fondamentalement les technologies traditionnelles. Les TSH comprennent deux grands groupes: les technologies d’harmonisation numériques et structuro-organisationnelles. Sur les mathématiques de SOCIONOME est formé un groupe de technologies numériques, qui a été appelé la «Technologie Sphérique d’Information Statistique» (TSIS). Pour près de 40 ans de développement, cette technologie a trouvé une large application dans des douzaines de projets. En particulier, elle a été e pour gérer une grande ville de 5 millions d’habitants en 1982-1988 [125]. La TSIS fournit une numérisation universelle et une informatisation statistique mondiale de l’économie, la politique, l’éducation, l’Internet et d’autres secteurs de la société.

Les TSH développent à un niveau supérieur les processus mondiaux d’informatisation et de mondialisation, en les complétant par deux processus systémiques fondamentalement nouveaux et inextricables d’harmonisation et de pacifisation mondiales. L’harmonisation est représentée par les composantes et les fonctions du MSGMHS de l’ONUH. La pacification est un processus permanent d’apaisement universel comme prévention et résolution de tout conflit de relations internationales résultant de leur harmonisation, dont la pacification est l’une des conséquences les plus importantes. La pacifisation ne doit pas être confondue avec les tentatives locales de réconciliation forcée - «pacification» [181].

Les technologies structurelles et organisationnelles sur la base des structures sphériques sont présentées dans les principaux détails ci-dessous en tant qu’aspects du programme universel et à long terme de l’ONUH.

 

2.4. Programme de l’ONUH

 

Ce programme présuppose la gestion et la prévention d’actuels et nouveaux défis et risques à long terme au moins 50 ans dans le MSGMHS de l’ONUH à travers les technologies et les stratégies structurelles et organisationnelles, qui sont systématisées et définies de la manière la plus concise ci-dessous. Elles sont présentées dans des centaines d’ouvrages de notre organisation AHG, dont certains o­nt déjà été soumis [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168] et d’autres seront listés ci-dessous.

 

1. Développement prioritaire de la science sociocybernétique de l’harmonie sociale sphérique

 

Aujourd’hui, nous assistons à un puissant développement prioritaire de la science militaire, qui a commencé il y a plus de deux siècles avec le livre d’Adam von Bülow en 1799 [182]. Cette science crée maintenant de nouveaux moyens étonnants de détruire les personnes et la disharmonie mondiale, en particulier au 20ème siècle, mettant l’humanité en danger d’auto-destruction constante. La science de l’harmonie sociale et de sa science de la paix mondiale (SPM) [78], contrairement à cette premiere, est dans un état embryonnaire pitoyable, marginal, a traîné derrière la science militaire pendant deux siècles et elle n’existe pratiquement pas jusqu’à présent. Aucun des gouvernements et leur o­nU, embourbés dans les guerres, ne veut la reconnaître et la développer pour des raisons militaristes (voir ci-dessus). Par conséquent, son effet pratique est nul aujourd’hui. La prévention harmonieuse et la résolution harmonieuse des risques mondiaux n’est possible que sur le développement prioritaire et le financement de la science sociocybernétique de la volonté d’harmonie sociale sphérique comme SMP. Son contenu principal est présenté dans ce projet.

Ces risques et défis o­nt été générés au XXe siècle par le capitalisme et le communisme, en premier lieu, leurs idéologies disharmonieuses partiales nuisibles de «fausse conscience» dans la civilisation industrielle mourante, qui remplissent totalement ses faux médias propagandistes. Par conséquent, elles sont incapables d’offrir une nouvelle vision alternative, qui réside dans la conscience scientifique et harmonieuse qui définit la «troisième voie» du développement. Pour son fonctionnement et son développement constant, il est nécessaire de créer sous les auspices de l’ONUH une « Académie Internationale de l’Harmonie et la Paix » (AIHP) avec des affiliés dans les plus grands pays [183; 184; 185] avec un soutien scientifique et culturel approprié. [186; 187; 188; 189 et autres] Le travail le plus important de cette Académie est la recherche scientifique des sphérons de chaque pays et de toute l’humanité dans leur dynamique, depuis 1950, selon les méthodes établies et testées [190].

La principale tendance historique de cette science du 21ème siècle vient de la périphérie vers les centres, car les centres traditionnels (Etats-Unis, OTAN, Chine et Russie) sont devenus militaristes, ils sont complètement absorbés dans le militarisme mondial et la course aux armements, mais de différentes façons. Les Etats-Unis OTAN l’initient, et d’autres sont obligés d’y participer, afin de ne pas devenir des victimes, comme les victimes d’Hiroshima et Nagasaki. La science de l’Harmonie mondiale et la paix ne peut pas partie des centres militaristes que nous voyons pendant plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle ne peut aller, dans notre époque, seulement de la périphérie: l’Inde, les pays neutres et non alignés, l’Afrique, l’Amérique latine, etc. De nombreuses initiatives de rétablissement de la paix sont nées dans les centres périphériques locaux ainsi que de nouvelles idées politiques. [191; 192 et autres].

La deuxième tâche prioritaire de cette Académie est de préparer le manuel mondial d’éducation harmonieuse: «Sphèrons de paix, de gouvernance et de coopération harmonieuses», dont le synopsis est ce projet. Ce manuel combine les manuels précédents de l’AHG [78; 154; 165], et comprend les chapitres suivants (environ):

1. Le XXe siècle: explosion de violence, militarisme, guerres, révolutions et terreur,

2. Histoire mondiale de la philosophie, la sociologie, la politique et la culture de l’harmonie,

3. Réseau de sphèrons d’harmonie mondiale, de paix et de développement durable,

4. Statistiques de la dynamique des sphérons dans les pays et l’humanité dans son ensemble,

5. Information-technologies statistiques de l’harmonie et la coopération des sphérons,

6. Les technologies structuro-organisationnelles d’harmonie et de coopération des sphérons,

7. Développement harmonieux individuel et familial,

8. Yoga: un instrument de développement harmonieux individuel et familial,

9. Le 21ème siècle: victoire non-violente des sphérons sur la guerre et les risques mondiaux,

10. Avenir: civilisation harmonieuse des sphérons dans la paix mondiale et la durabilité avec la nature.

Des chapitres supplémentaires de ce manuel sont possibles.

Une formation harmonieuse similaire pendant au moins un an est obligatoire pour tous les émissaires et le personnel du MSGMHS de l’ONUH. Seulement après ce test, il peut être recommandé pour une utilisation globale.

 

2. Priorité des enfants et des jeunes, égalité des droits des femmes et réduction de la population: transformation de la quantité en qualité

 

L’Harmonie mondiale exige tout d’abord la «Priorité des enfants et l’égalité des femmes» (PEEF) ainsi que le déclin progressif de la population, d’abord pour minimiser sa croissance, ce qui ne fait qu’exacerber tous les risques mondiaux. Le déclin harmonieux de la population est une condition nécessaire pour améliorer la qualité du capital humain et sa vie et, surtout, surmonter son fardeau excessif et disharmonieux sur l’environnement naturel, l’écologie et le climat. La position humiliante des femmes et des enfants dans l’ordre mondial américain, légalisée à l’ONU, est présentée dans de nombreuses œuvres de ce type [192a].

De nombreux instruments internationaux et régionaux o­nt attiré l’attention sur les dimensions relatives au genre des questions de droits de l’homme, la plus importante étant la Convention des Nations Unies sur l’Elimination de Toutes les Formes de Discrimination à l’égard des Femmes (CNUETFDF) adoptée en 1979 [193] ; que les États-Unis n’ont pas encore ratifiée. En 1993, la Conférence Mondiale des Nations Unies sur les Droits de l’Homme à Vienne a confirmé que les droits des femmes étaient des droits de l’homme mais qu’elles n’étaient pas appliquées. Cette déclaration stipule que le statut des femmes en tant qu’êtres humains ayant droit à des droits est absolument légitime et ne devrait en aucun cas avoir été mis en doute. L’identification de la négligence de la moitié des droits de l’humanité comme une violation des droits de l’homme révèle clairement les violations du genre et des droits de l’homme. Malgré ces accords internationaux, le déni des droits humains fondamentaux des femmes est persistant et répandu. L’ONU a été capable de prendre ces décisions, mais elle a été complètement incapable de les remplir en raison de son souci du militarisme.

Le pouvoir et l’autonomie des femmes et l’amélioration de leur statut politique, social et économique sont fondamentaux pour le développement durable et la paix mondiale. Il est urgent de promouvoir un plus large éventail de droits des femmes et d’assurer l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, qui restent impraticables dans l’ONU actuelle, malgré l’inclusion de cette exigence dans les huit objectifs de la Déclaration du Millénaire de l’ONU [194]. Les droits des enfants, approuvés par la Convention de l’ONU [195], ne sont pas respectés non plus. Le seul pays au monde qui ne l’a pas encore ratifié est les États-Unis - le chef militariste de l’ONU. Cela confirme une fois de plus la vérité selon laquelle l’ONU sous le protectorat et le regime militaristes des États-Unis sont incapable de résoudre les problèmes liés aux droits des femmes et des enfants. La possibilité et la capacité pratique de réaliser ces obligations ne promettent que l’harmonie de l’ONU et la paix mondiale à travers l’approche de Sphérons, proposée dans notre projet.

L’harmonie mondiale exige la priorité des enfants et des jeunes et aussi l’inclusion des femmes et l’expertise en matière de genre dans la conception et la réalisation des accords de paix, dans lesquels leur rôle était trop faible que la résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécuritésur les femmes, la paix et la sécurité l’a renforcé [196]. La vraie paix exige que les structures politiques, économiques et sociales soient complètes et comprennent les jeunes qui doivent être reconnus comme l’un des héritiers du maintien de la paix et de la sécurité et qu’ils soient inclus dans le processus décisionnel, la diplomatie préventive et les processus de paix. De nombreux appels lancés par les États Membres pour "accroître la représentation inclusive des jeunes dans la prise de décisions à tous les niveaux" dans la résolution 2250 (2015) [197] du Conseil de Sécurité sont restés une "voix qui crie dans le désert" vide sans effet. L’ONU est privée de tels mécanismes, se concentrant sur la couverture-cherie pacifique du militarisme américain.

Le rôle et le pouvoir des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix et la prévention des conflits doivent être reconnus comme essentiels pour promouvoir la paix durable [198]. Mais cela est capable de faire seulement l’harmonie de l’ONU et la paix mondiale par la structure harmonieuse de Sphèrons, assurant l’égalité réelle et l’avancement pour des femmes et des jeunes. Par conséquent, ils sont les premiers défenseurs de cette vision et cette pratique scientifiques à approuver la priorité des enfants et l’égalité des sexes à travers le suffrage des enfants dans la démocratie sphérique (ou la démocratie des Sphérons).

La priorité des enfants, l’égalité des femmes et la réduction harmonieuse de la population (avec l’interdiction progressive de l’avortement) sont assurées par le mécanisme structurel et organisationnel du «Suffrage des Enfants Mis en œuvre par les Parents» (SEMP) proposé en première approximation il y a 14 ans [199; 200; 201]. Il est inséparablement lié à l’éducation générale harmonieuse (voir ci-dessous).

 

3. Paix mondiale issue de l’harmonie mondiale

 

La paix mondiale est le problème systémique le plus aigu de l’humanité aux 20ème et 21ème siècles, dont la solution exclut la menace de sa destruction thermonucléaire militaire comme le plus grand risque aujourd’hui. La réalisation de la paix mondiale n’est possible que sur base de la science de l’harmonie mondiale, la priorité des enfants et l’égalité des femmes, qui en premier lieu o­nt besoin de paix. Sa décision exige la reconnaissance de ses acteurs éternels naturels de la consolidation de la paix - les sphérons d’harmonie, qui sont les seuls et complètement intéressés à la paix, contrairement à tous les acteurs partiels, disharmonieux et passagers du passé. Par conséquent, la paix mondiale peut continuer et ne doit être fournie en totalité que par les sphérons conscients possédant la science de l’harmonie sociale et surmontant leur ignorance et leur spontanéité passées. Sa solution capable offre un tel mécanisme structuro-organisationnel en tant que les «Départements Gouvernementaux de la Paix» (DGP) dans chaque pays, unis par le MSGMHS de l’ONUH. Eux seuls, avec la science de l’harmonie, le désarmement et les Sphérons rendront l’ONUH complètement antimilitariste que l’ONUT ne peut réaliser pendant plus de 70 ans. Des centaines de travaux de l’AHG sont consacrés à ce problème, dont certains sont mentionnés ci-dessus [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168 + 202; 203; 204; et d’autres].

 

4. Désarmement général complet pendant 50 ans et désarmement nucléaire - plus de 10 ans

 

La paix mondiale est impossible sans «Désarmement Général et Complet issu de l’Harmonie» (DGCH), qui, dans notre projet, est proposé sur base d’une harmonisation mondiale sous les auspices des Nations Unies et sous le contrôle des départements nationaux de paix sous deux formes structuro-organisationnelles:

1. Création des Forces armées Internationales de Rétablissement de la Paix (FIRP) financées par l’ONUH et sous le commandement international conjoint de l’ONUH, nécessaires et suffisantes pour prévenir et réprimer toute agression armée sur la planète, réprimer la terreur, le trafic de drogue et les crimes armés à la demande du gouvernement local au moment où sa police n’est pas à mesure de s’en occuper. Le déploiement des FIRP est distribué aux régions principales (10-20) avec tous les moyens nécessaires, et

2. Transformation des parties restantes des forces armées nationales en un «Corps International-National de Paix de l’Harmonie» (CINPH) du MSGMHS de l’ONUH avec les fonctions de services sociaux prioritaires: construction de routes, hôpitaux, écoles, logements et autres infrastructures sociales avec un emploi à temps partiel en eux et avec la priorité de transformation des académies militaires en Académie de la Paix et l’Harmonie.

Le principal levier du désarmement est une réduction annuelle progressive du financement des forces armées et du complexe industriel militaire (science militaire en premier lieu) de chaque pays de 2% pendant 50 ans, qui suffira pour les transformer en institutions pacifiques et trouver l’application pacifique à des centaines de millions de militaires et de travailleurs du complexe militaro-industriel en leur sein. En priorité, le désarmement nucléaire est effectué par l’ONUH pour 10 ans en réduisant annuellement le financement des forces nucléaires, des armements et des usines de fabrication de 10% sous le contrôle de l’ONUH. Des centaines de travaux de l’AHG sont consacrés à ce problème, dont certains sont mentionnés ci-dessus [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168 +202; 203; 204; et d’autres].

 

5. Education harmonieuse mndiale et le yoga comme son outil

 

L’éducation harmonieuse globale basée sur la science de l’harmonie sociale fournit non seulement une transformation harmonieuse de la conscience des jeunes générations, les amenant non pas à des solutions violentes, mais à une coopération harmonieuse par des connaissances appropriées créant la première condition pour la solution de tous les risques. La solution structuro-organisationnelle de cette tâche commence par la création de l’AIPH au sein de l’ONUH, non seulement pour la recherche scientifique, mais aussi pour une éducation harmonieuse.

La tâche la plus importante de l’AIPH est d’établir dans 10-20 ans « l’Education Supérieure Générale Libre de Paix Harmonieuse » (ESGLPH) avec le temps total d’éducation de chaque citoyen de la terre de pas moins de 14 ans: 11 ans - lycée et 3 ans - l’enseignement supérieur au niveau de la licence. Il est mis en œuvre au détriment des fonds de désarmement et constituera une garantie matérielle de la priorité des enfants et des jeunes. Il deviendra la condition spirituelle de l’immunité antimilitariste, qui exclut toutes les guerres. Une telle éducation pendant 30-50 ans fournira une nouvelle qualité de la population mondiale, sa réduction consciente et volontaire. Des centaines de travaux de l’AHG sont consacrés à ce problème, dont certains sont mentionnés ci-dessus [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168 + 202; 203; 204; et d’autres].

L’éducation à la paix dans le cadre du programme scolaire est attribuée à Maria Montessori [205], John Dewey [206] et Paulo Freire [207], bien que la réflexion sur l’éducation pour la paix soit attribuée à Erasmus et Socrates, entre autres érudits.

Le conflit est la fonction d’un malentendu ou d’un manque de connaissance de l’autre qui provoque la peur et la méfiance. L’apprentissage permet à l’apprenant un plus grand contexte de consommation qui favorise une coexistence harmonieuse.

Le monde a faim d’harmonie et de paix qui ne peuvent être atteintes que par le respect mutuel et la compréhension d’autres cultures, races et religions. Il est urgent d’instaurer une culture de paix en utilisant l’éducation pour la paix dans tout ce que nous faisons en intégrant la paix dans les bonnes manières et la bonne conduite, la formation des valeurs, les études sociales, la religion, les sciences sociales, l’éthique, la philosophie et d’autres matières.

L’UNESCO a établi l’éducation pour une culture de la paix pour créer et inspirer la paix ‘dans l’esprit des hommes et des femmes’, basée sur les valeurs universelles et promouvant:

1. Culture de la paix par l’éducation

2. Développement économique et social durable

3. Respect de tous les droits de l’homme

4. Égalité des femmes et des hommes

5. Participation démocratique

6. Compréhension, tolérance et solidarité

7. Libre circulation de l’information et des connaissances

8. Paix et sécurité internationales [208]

Malheureusement, ces huit valeurs et domaines de la culture de la paix sont fragmentés et pas intégrés par une valeur holistique, systémique et constitutive qui définit une éducation pacifique harmonieuse globale comme le plus haut niveau d’éducation. [209].

La Déclaration et le Programme d’action sur la culture de la paix définissent huit domaines d’action critiques et appellent les acteurs de la paix à agir aux niveaux national, régional et international pour éliminer les racines des conflits.

Le chemin vers la paix, la prévention des conflits et l’harmonie n’est possible que par l’éducation à la paix. Cependant, dans un contexte plus large, la prévention des conflits et la consolidation de la paix seront durables si le progrès est réalisé dans la création d’un environnement sûr, dans la promotion de systèmes démocratiques durables et du bien-être économique et social.

L’ONU devrait investir massivement dans l’éducation à la paix mondiale harmonieuse basée sur la science de l’harmonie sociale parce que l’éducation holistique est la clé pour unir les nations et rapprocher les êtres humains. Il est donc très important de reconnaître le rôle crucial de l’éducation holistique dans la construction de la culture de paix mondiale à partir de l’harmonie.

Un outil important de l’éducation harmonieuse est le Yoga indien, pratiqué depuis des milliers d’années [210]. Le Yoga est également évalué comme « la science de la paix intérieure et l’outil pratique de la science de la paix mondiale (SPM) » [211].

 

6. Harmonisation des religions mondiales

 

L’harmonisation des relations mondiales est impossible sans harmonisation des relations entre les religions du monde à travers une éducation harmonieuse globale, harmonisant les principes religieux, dont la première est la « Règle d’Or des Religions »,en opposition de la loi du châtiment « Jus ou Lex Talionis » etc. Le fondement social de l’harmonisation des relations interconfessionnelles sera l’harmonie sociale des sphérons conscients et de leurs croyants, éduqués dans sa science. L’harmonie consciente des sphérons comme alternative au fondamentalisme violent et disharmonieux est le fondement social de l’harmonie religieuse et de l’immunité antiterroriste. Des douzaines de travaux de l’AHG sont consacrés à ce problème, dont certains sont mentionnés ci-dessus [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168; 202; 203; 204; + 212; 213; 214; 215].

 

7. Démocratie sphérique globale à 100% ou «Démocratie Harmonieuse des Sphérons»

 

Le risque évolutif systémique profond de la démocratie politique traditionnelle, dominante depuis le 20ème siècle, avec ses pathologies rampantes de militarisme, de corruption, de nationalisme et d’inégalité, a commencé à menacer la survie de l’humanité. C’est un risque de diriger en démocratie élite de 1% milliardaires [84 et autres]. La littérature de recherche sur la démocratie libérale et « pleine » est remplie de ses estimations et définitions antidémocratiques: « ploutocratie, oligarchie, démocratie totalitaire, démocratie pour les uns, despotisme démocratique, démocratie fasciste, démocratie des milliardaires, lavage de cerveau, zombie, démocratie de manipulation, » [33; 40 et autres]. Comme l’a dit un scientifique, «on ne peut pas avoir une démocratie qui s’organise autour de la guerre» [86].

Une alternative à cette démocratie pathologique militariste à 1% est la «Démocratie Harmonieuse des Sphérons» (DHS) totale à 100% ou « Démocratie Sphérique Harmonieuse » (DSH), incluant toute la population, basée sur une répartition égale du pouvoir entre les représentants en genre des sphérons élus à des proportions égales à tous les niveaux. La DHS est le centre politique et la clé du proposé MSGMHS de l’ONUH. L’avantage fondamental de la HDS par rapport à la démocratie traditionnelle est le mécanisme d’opposition sphérique intérieurement construite, dans laquelle les sphérons sont unis dans un but harmonieux et pacifique de sa réalisation, mais peuvent différer dans les voies et moyens de l’atteindre [216; 217; 218]. Par conséquent, seuls les Sphérons sont ces véritables acteurs de la démocratie et la gouvernance antimilitaristes, capables de fournir une démocratisation profonde sphérique harmonieuse de toute la vie sociale de l’humanité afin de prévenir et résoudre tous les risques. Elle constituera une nouvelle forme de coopération internationale et nationale à tous les niveaux. Des centaines de travaux de l’AHG sont consacrés à ce problème, dont certains sont mentionnés ci-dessus [78; 121; 125; 154; 165; 166; 168; 202; 203; 204].

 

8. Monnaie globale harmonieuse

 

La monnaie de réserve mondiale traditionnelle, basée sur la monnaie nationale dominante et disharmonieuse, a longtemps été une source de risque financier catastrophique, qui arrive à échéance dans une crise financière presque continue. Une gouvernance mondiale harmonieuse ne peut pas réussir sur base d’une monnaie de réserve fondamentalement risquée et injuste pour toutes les nations. Par conséquent, le MSGMHS de l’ONUH suggère une vérification expérimentale des nouvelles formes de monnaie de réserve. L’une d’entre elles est une « Monnaie de Réserve Harmonieuse » (MRH) [219; 220] avec les formes structuro-organisationnelles correspondantes, ceci été pris en compte dans d’autres projets de l’AHG. Une telle monnaie seule avec des règles uniformes et équitables pour tous sans exception peut surmonter la fraude totale et la corruption des monnaies nationales, en particulier le dollar américain, qui stimule l’essor des fraudes financières et des crises économiques mondiales. [63 et autres]

 

9. Vaincre l’extrême pauvreté

 

Les systèmes sociopolitiques du capitalisme et du communisme, qui o­nt prévalu au XXe siècle, o­nt démontré une incapacité totale à résoudre fondamentalement le problème de la pauvreté, ne faisant que la renforcer dans sa «mondialisation» [64]. Le MSGMHS de l’ONUH présuppose et crée tous les préalables structuro-organisationnels nécessaires, le premier - une démocratie à 100% pour la solution système de ce défi dans «Parcours pour Vaincre l’Extrême Pauvreté» (PVEP) conformément aux lois sphériques pour 20-30 ans [221 et autres]. Il repose sur le principe du partenariat social entre les différentes couches de la population, en particulier les pauvres et les riches, dont la croissance de la richesse dépendra de l’amélioration du bien-être des pauvres. [Ibid.]

 

10. Economie mondiale de croissance harmonieuse modérée, sa minimisation et anéantissement

 

Les créateurs d’une économie de marché équilibrée, juste, sans crise et efficace de croissance harmonieuse modérée, assurant la garantie de sa durabilité, ne peuvent être que des Sphèrons harmonieux. L’économie de marché sphérique est construite sur la dépendance mutuelle constante de la position économique des Spherons et de tous leurs groupes et classes partiels sur le principe économique harmonieux de "Mini-Max et Maxi-Min" (MMMM). [Ibid.] Ceci est un processus évolutif sans fin de minimiser le statut économique maximum et maximisant le statut économique minimum dans un système économique mondial intégré. Ses normes sont déterminées par les mécanismes de la démocratie sphérique. Le principe MMMM de l’économie harmonieuse sphérique est une généralisation et une expansion sphériques de la «loi Tobin» [222]. Il se développe sur base de la théorie mathématique des jeux stratégiques de John von Neumann [223] et présuppose une économie durable, en fin de compte, sans croissance [224; 225]. La démocratie sphérique établit des frontières «flottantes» dynamiques pour une concurrence harmonieuse et loyale, excluant la concurrence capitaliste disharmonieuse et illimitée, la collusion des monopoles et d’autres vices de l’économie impérialiste [226]. Une telle concurrence, conjuguée à la démilitarisation de l’économie et à la vie de l’humanité, assurera une croissance économique stable mais minimaliste, qui diminuera sans heurt vers une norme environnementale requise.

 

11. Harmonie de l’humanité avec la nature: écologie et climat durables

 

L’évolution sociale antérieure, en particulier depuis le XXe siècle, est associée à la destruction prédatrice de la nature dans la civilisation économique industrielle disharmonieuse qui a conduit à la dégradation de l’environnement et aux risques environnementaux et climatiques croissants. Ces risques systémiques nécessitent une approche holistique systémique, proposée dans notre MSGMHS de l’ONUH, intégrant d’autres approches systémiques [172-176]. L’ONUH crée un modèle mondial écologique et climatique de la Terre sur base de la thermodynamique et la socio-cybernétique des sphères naturelles et sociales de la Terre pour le suivi mondial permanent, le contrôle, la gouvernance harmonieuse et la prévention des risques environnementaux et climatiques.[ibid.]

 

12. Conscience Harmonieuse Mondiale et "Constitution Harmonieuse de la Terre"

 

La conscience harmonieuse mondiale centrée sur la science sociocybernétique de l’harmonie mondiale synergiquement synthétisant toutes les réalisations partielles de l’histoire humanitaire passée de l’humanité est focalisée et trouve l’une des expressions importantes dans le régulateur structuro-organisationnel juridique mondial de l’harmonie - dans la « Constitution de la Fédération Harmonieuse de la Terre »(CFHT). Elle est construite sur base de la reconnaissance constitutionnelle des Sphérons en tant qu’acteurs universels de l’harmonie mondiale, la production sociale, la paix mondiale, la démocratie harmonieuse et d’autres institutions structuro-organisationnelles conçues pour résoudre et prévenir tous les risques mondiaux. Elle intègre toutes les réalisations de nombreuses versions de Constitutions similaires.

Cette Constitution proclame le principal droit de l’homme-le droit à la vie garanti par la paix mondiale et la reconnaissance de toute violence armée et guerre (à l’exception de la guerre contre le terrorisme) comme crimes contre l’humanité. Le droit à la vie est pratiquement absent dans la « Déclaration des Droits de l’Homme » actuelle, il est mentionné par le seul mot de l’Article 3. Cette faille militariste fondamentale dans la Déclaration américaine peut être compensée par la Constitution de la Terre créée par les sphèrons de l’humanité dans leur Harmonie de l’ONU et la Paix Mondiale, en excluant le militarisme. Cette Constitution est approuvée par le premier objectif de la paix mondiale, qui est absent parmi les objectifs du millénaire de l’ONU. Il peut également être complété par une Déclaration spéciale: Le droit de l’homme à la vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale (Annexe 4).

La Constitution détermine la transition évolutive consciente de l’humanité d’une civilisation industrielle militariste, disharmonieuse et donc moribonde à une civilisation harmonieuse pendant 50 ans, à commencer par le lancement du MSGMHS de l’ONUH. Elle assure « le passage de la course aux armements à une course à la paix » comme l’écrit Martin Luther King Jr. [56].

 

13. Deux risques fondamentaux généraux de tous les risques: raison partielle disharmonieuse et civilisation similaire

 

Nous avons nommé ci-haut les principaux risques et défis mondiaux contemporains et proposé des stratégies pour leur solution systémique harmonieuse dans le MSGMHS de l’ONUH. L’image des risques multiples et de leurs solutions sera incomplète si nous ne trouvons pas leur généralisation logique profonde. Elle s’exprime par la définition de deux risques fondamentaux généraux interdépendants de tous les risques: un esprit industriel partiel disharmonieusement limité et disciplinairement fragmenté (raison, conscience, pensée), qui engendre une réalité disharmonieusement limitée des états-nations militaristes fragmentés dans une civilisation industrielle partielle et vice versa. Les deux constituent les principaux risques historiques intégrés de l’humanité moderne [78 et autres].

Par conséquent, aucune compréhension des risques partiels et leurs solutions partielles en dehors du contexte de l’évolution holistique de la conscience et de la civilisation ne peut être stratégiquement efficace. Ainsi donc, elles existeront tant qu’il y aura une civilisation disharmonieuse. La solution et la prévention de ces risques dans leur ensemble ne peuvent être que la nouvelle réalité d’une civilisation harmonieuse, conditionnée par sa conscience/esprit scientifique et harmonieuse, qui est fondée dans le MSGMHS de l’ONUH. [ibid.]

 

3. Critères d’évaluation

 

1. Critère principal: résultat attendu

Le résultat attendu de notre projet MSGMHS de l’ONUH, tel que ci-haut défini, est une solution et surmontant tous les risques mondiaux du 21ème siècle, de même qu’empêchant l’émergence de nouveaux dans les 50 ans, à commencer par le lancement de ce modèle.

 

2. Capacité de prise de décision.

La capacité de prise de décision dans le cadre du MSGMHS de l’ONUH, compte tenu de la répartition de ses discussions préparatoires et préliminaires entre les secteurs sphériques de ce modèle de gouvernance, est au maximum libérée des retards écrasants. Elle exclut tout droit de veto car elle présuppose un consensus sphérique avec la majorité dans les segments sphériques de ce modèle de gouvernance.

 

3. Efficacité

Le MSGMHS de l’ONUH qui gère tous les défis et risques mondiaux, avec son développement et sa distribution aux niveaux inférieurs, nous permet de concentrer les ressources pour éliminer, neutraliser et prévenir les risques mondiaux à tous les niveaux. Cela garantira une efficacité élevée de la mise en œuvre pratique des solutions dans ce modèle.

 

4. Ressources et financement

L’universalité du MSGMHS de l’ONUH dans son échelle et sa profondeur lui fournira suffisamment de ressources sphériques PIOT, y compris humaines et matérielles. Une manière équitable de leur fourniture et leur financement est garantie par un partage égal du pouvoir entre les organes élus des Sphérons dans ce modèle de gouvernance.

 

5. Confiance et perspicacité

Le MSGMHS de l’ONUH, construit sur la reconnaissance universelle de la valeur complexe de l’harmonie, sa science et sa structure organisationnelle, établit une base inébranlable de confiance mutuelle de tous les organes de Sphérons et l’exhaustivité de la transparence et la confiance nécessaires. Il est assuré par un contrôle mutuel universel, la vérification de toutes les activités de ces organes et le suivi mutuel des décisions et leur mise en œuvre.

 

6. Flexibilité

Le MSGMHS de l’ONUH possède une grande flexibilité et adaptabilité en raison de la variation presque illimitée des composants sectoriels et des structures à différents niveaux et pour différentes régions au sein d’une même structure sphérique.

 

7. Protection contre l’abus de pouvoir

La protection contre l’abus de pouvoir est pré-installée au MSGMHS de l’ONUH par sa structure sphérique démocratique et son contrôle mutuel continu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ce système de contrôle surveillera les mesures préventives nécessaires tant pour les cas d’abus de pouvoir, y compris le lobbying, que pour les cas particuliers de personnes, de groupes, d’organisations, d’États-nations ou de groupes d’États spécifiques au profit de l’humanité.

 

8. Responsabilité

Le MSGMHS de l’ONUH assure la résolution réussie des risques mondiaux et la prévention de nouveaux dans les 50 ans et au-delà. C’est un temps suffisant pour leur solution. Mais il peut être retardé en raison de l’incapacité des personnes et des organismes séparés à prendre des décisions opportunes d’une manière qualitative, pour qu’ils soient tenus responsables de leurs actions. Il est stipulé dans la Charte du MSGMHS de l’ONUH.

 

Conclusion

La signification clé de ce projet et de sa mise en œuvre réside dans le fait qu’il fournit une transition scientifique, constructive et non-violente à l’humanité de l’histoire passée des guerres, de la violence, du militarisme et des risques croissants de survie à une nouvelle histoire de la paix mondiale, la prospérité de toutes les nations et le développement durable harmonieux dans la nature pour les générations futures.

Ce projet a pu inclure seulement une petite fraction du travail de l’AHG pour plus de 12 ans de son activité scientifique active et de rétablissement de la paix. Par conséquent, il n’a été capable d’exprimer que certaines propriétés et capacités du modèle de gouvernance proposé et de son approche sphérique unique sociocybernétique. Il donne non seulement la prévention et la résolution des défis et risques mondiaux dans de nouvelles formes de coopération internationale harmonieuse du 21ème siècle, mais constitue également une source inépuisable d’innovations et de technologies socio-économiques, politiques, éducatives et d’information, y compris l’intelligence artificielle.

 

Annexes

 

Annexe 1.

Image « SPHERONS »

 

C’est une illustration visuelle de sphéroïdes et Socionome, une structure harmonieuse profonde de l’humanité qui fournit sa nature pacifique, qui, dans des conditions d’ignorance scientifique de cette nature est sporadiquement brisée à sa surface par des acteurs disharmonieux partiels et transitoires: certaines nations, classes, groupes, etc. dans leurs conflits armés et leurs guerres. La profondeur de la nature humaine et la société mondiale sont l’harmonie et la paix, et à la surface nous voyons la disharmonie, la violence et la guerre. Elles seront vaincues par l’humanité, quand les sphérons connaîtront et maîtriseront les lois d’une nature humaine profonde, c’est-à-dire les lois de l’être, de la vie et du développement durable.

L’image donne une expression visuelle de l’objet de gouvernance harmonieuse mondiale avec le principal risque militariste de l’humanité comme le premier pour sa solution dans le MSGMHS de l’ONUH.


 

Annexe 2.

Motivation. Faits.

La tendance de mondialisation de la guerre, le génocide, le néo-fascisme, la démocratie du « totalitarisme inversé », la destruction environnementale et climatique, la corruption, l’inégalité, la pauvreté, le mensonge, les « faux médias », l’anarchie, la mafia et les pathologies de la fraude, du crime et de la drogue.

Protectorat militariste Etats-Unis-OTAN sur l’ONU:

Le vide du régime en matière de rétablissement de la paix.

L’élimination de la paix mondiale à partir des objectifs du nouveau millénaire.

Remarque.

Cette partie constitue des Faits. Elle détermine la motivation de la nécessité la plus aiguë de réformer l’ONU en face du danger inévitablement lié à une nouvelle guerre mondiale (nucléaire).

 

Les États-Unis a tué plus de 20 millions dans 37 nations depuis la Seconde Guerre mondiale.

Lucas

Les États-Unis o­nt déployé 240 000 soldats dans 172 pays à travers le monde.

Reimann

Vous ne pouvez pas avoir une démocratie qui s’organise autour de la guerre.

Giroux

Nous aurons besoin d’une manière de penser substantiellement nouvelle si l’humanité veut survivre.

Einstein

Unissez-vous pour une vision commune - l’abolition totale du militarisme et de la guerre.

Maguire

 

1.1 Introduction.

Régime militariste des Etats-Unis-OTAN:

Mondialisation de la guerre ou mondialisation de la paix?

 

« Aujourd’hui, les gens se réveillent enfin devant les dangers d’une guerre mondiale, qui pourrait émaner des plus hauts niveaux du gouvernement américain. Nous ne traitons plus d’un scénario hypothétique. La menace de la troisième guerre mondiale est réelle. L’opinion publique est devenue de plus en plus consciente des dangers imminents d’une guerre menée par l’ensemble des États-Unis et de l’OTAN contre l’Iran, la Corée du Nord et la Fédération de Russie. La Troisième Guerre Mondiale a été envisagée par les États-Unis et leurs alliés pendant plus de dix ans ». [1]

72 années du militarisme continu et féroce des États-Unis dans leur «longue guerre contre l’humanité» après la Seconde Guerre mondiale, après les bombardements nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki au Japon en 1945, prouvèrent deux vérités simples et ingénieuses du XXe siècle. L’une d’entre elles appartient à Einstein: « La paix ne peut pas être atteinte par la violence, elle ne peut être atteinte que par la compréhension ». L’autre appartient à King: « Le gouvernement américain est le plus grand pourvoyeur de violence dans le monde ».

Toutes ces années, les Etats-Unis mènent une guerre continue, « tuant plus de 11 millions dans 37 pays après la Seconde Guerre mondiale ». [2] « Les Etats-Unis o­nt déployé 240 000 soldats dans 172 pays à travers le monde - un réseau mondial tentaculaire qui sert de geste permanent de menace ». [3] Cela signifie que sous l’aile de l’ONU, les Etats-Unis o­nt occupé presque tous ses membres depuis 72 ans, menaçant de violer toutes les nations vilaines ce qui est la globalisation de la violence et des dictats américains et leur protectorat militariste au-delà de l’ONU, sur presque tous ses membres.

Ils o­nt immergé « La Terre dans les guerres du Pentagone" et transformé l’Amérique en "nation de guerre »: « Nous faisons la guerre. Nous sommes la nation de la guerre. Nous détruisons. Nous tuons. Tout le monde nous craint ». [4] Cette tendance est évaluée à juste titre comme «Tradition historique de la guerre de l’Empire américain et des crimes génocidaires contre l’humanité» [5; 6], à l’exclusion de la paix à l’ONU, sous l’aile de laquelle les États-Unis o­nt construit une menace réelle de «Troisième Guerre Mondiale à l’horizon» de l’humanité [7].

Malheureusement, la Russie, la Chine, l’Iran et d’autres pays épris de paix qui n’ont attaqué personne, contrairement aux Etats-Unis-OTAN, en fait, sans un modèle constructif alternatif des Nations Unies, ne peuvent pas prendre la vérité d’Einstein comme leur stratégie. Après les États-Unis, ils comptent aussi conquérir la paix, non sur la «compréhension», mais sur la violence, sur une course aux armements réciproque, sur leur équilibre et leur dissuasion militaire, qui n’ont pas non plus de sens pour la paix mondiale à la même que la course aux armements hégémonique agressif des États-Unis et ses alliés. C’est la principale tragédie du rétablissement de la paix moderne, affaiblie par le manque de compréhension scientifique de la paix mondiale et le modèle scientifique de son o­nUH, qui est seule capable de libérer l’humanité de la course aux armements et de nouvelles guerres, y compris celles nucléaires.

 

1.2. Disharmonie de l’ONU

Le régime des États-Unis-OTAN de l’empire militariste

 

Il est évident qu’une organisation internationale réunissant toutes les nations de la planète est appelée à assurer la vie de l’humanité, mais non à la garder pendant des décennies sous la menace croissante d’autodestruction totale que l’ONU démontre. Quelle est la principale raison de ce défaut fondamental de l’ONU? Le fait est qu’elle a été créée par la puissance économique et militaire la plus puissante - les États-Unis - pour légaliser sa politique impérialiste militariste dans l’ordre mondial unipolaire d’après-guerre. Les États-Unis subirent des pertes minimes durant la Seconde Guerre mondiale mais furent militarisés au maximum et s’enrichirent, devenant l’hégémonie mondiale, dont la légalisation fut l’ONU, créée à cette fin par les États-Unis. La pomme n’est pas tombée loin du pommier.

Par conséquent, une telle o­nU peut légitimement être qualifiée de disharmonie de l’ONU disharmonieuse (UNUD) ou d’ONU traditionnelle (ONUT) comme à la triste Société des Nations. Le but ultime de l’humanité - la paix mondiale, était pratiquement exclu de son ordre du jour et taboué en elle; par conséquent, comme la Société des Nations, elle n’a fondamentalement rien fait pour la paix en 72 ans. Au mieux, l’ONU a limité par la paix dans des cas spéciaux fragmentés. La Charte de l’ONU et sa Déclaration des droits de l’homme n’ont pas le droit fondamental - le droit humain à la vie, selon lequel toute guerre, armement de masse et militarisme sont déclarés crime contre l’humanité et exclus de la société. L’absence de ce droit et un tabou indéfectible sur la guerre, l’armement et le militarisme leur o­nt ouvert un espace libre illimité de prospérité et de croissance sans fin que l’ONU n’a pas réussi à surmonter en 72 ans.

Nous ne nommerons que quelques-unes des preuves les plus lourdes confirmant notre conclusion.

1. Quatre mois après la signature de la Charte de l’ONU en avril 1945 à Los Angeles, les États-Unis o­nt détruit plus de 200 000 civils japonais à Hiroshima et Nagasaki par des bombardements atomiques, sans aucune nécessité militaire, en montrant au monde et au nouveau-né créés par eux, l’ONU, qui est maintenant le patron et le dictateur dans le monde, dont « la possession du monde » [8]. C’était un acte de génocide conscient et intentionnel. Les États-Unis refusent de s’excuser pour ce crime contre l’humanité jusqu’à présent, réservant le droit de la première frappe nucléaire [9; dix; 11]. Ceci est perçu par l’ONU comme une norme pendant 72 ans, ce qui l’expose comme une organisation non pas de paix, mais de guerre. Avec ce bombardement, les États-Unis o­nt lancé un nouveau cycle sans précédent de la course aux armements des membres de l’ONU, accompagné d’un cycle ininterrompu de leurs guerres à travers le monde.

2. Les Etats-Unis n’ont pas encore abandonné le droit misanthrope d’une frappe nucléaire préventive, menaçant de détruire la Corée du Nord (25 millions de personnes) en 2017, depuis la tribune de l’ONU, avec un nouveau bombardement nucléaire [12], en cours de préparation devant les membres de l’ONU avec leur silence encourage la guerre américaine, le militarisme et l’agression, à l’exception de quelques votes. Pendant 72 ans, les Etats-Unis o­nt fait des douzaines de pays membres de l’ONU « détestés » avec des cibles d’invasions agressives et de préparatifs militaristes: « Cibler la Russie, cibler la Chine, cibler l’Iran » [13], et ainsi de suite sans fin avec l’indifférence totale de la guerre américaine des Nations Unies. Par exemple, les Etats-Unis-OTAN préparent pour la Russie une nouvelle version du plan d’Hitler «Barbarossa» sur sa frontière occidentale [14] et «Le Congrès téméraire ‘déclare la guerre’ à la Russie » [15].

3. Tous les 72 ans de l’existence de l’ONU, les États-Unis font, dans sa pratique cadre, en fait, un génocide continu, avec la connivence complète, pratiquement, de l’ONU. Le génocide des États-Unis et de la Grande-Bretagne est bien connu contre le peuple irakien [16; 16a]. Le génocide américain a des racines historiques profondes depuis la destruction de plusieurs millions d’Indiens américains [17]. Par conséquent, il n’est pas surprenant que les 37 guerres américano-OTAN après la Seconde Guerre mondiale dans 37 pays dans lesquels ils o­nt tué plus de 20 millions de victimes innocentes [2] sont ouvertement un génocide « démocratique » aux yeux d’une o­nU impuissante et a surpris l’humanité après le génocide secret des Indiens américains.

Par conséquent, il n’est pas surprenant que les États-Unis planifient constamment un génocide jusqu’à présent. « Selon un document secret daté du 15 septembre 1945," le Pentagone avait envisagé de faire exploser l’Union Soviétique par une attaque nucléaire coordonnée dirigée contre les grandes zones urbaines ... pour anéantir et tuer les habitants des zones urbaines ciblées. Les documents confirment que les Etats-Unis étaient impliqués dans la « planification du génocide » contre l’Union Soviétique ». Les Etats-Unis continuent à planifier le génocide jusqu’à 72 ans, sous l’ONU, en élargissant leurs cibles sur la Russie, la Chine, l’Iran, la Corée du Nord, etc. [18]

L’Amérique est une civilisation spirituellement morte dont le gouvernement projette le génocide plutôt que la paix mondiale, y compris le génocide contre plusieurs autres puissances nucléaires. Ce plan américain au niveau gouvernemental pourrait provoquer le génocide mondial de l’humanité, y compris eux-mêmes. C’est la folie et la tragédie du peuple américain pas si différent des Allemands sous Hitler. Par conséquent, Dr. Johan Galtung prédit que les États-Unis tomberont sur 2020. [19] C’est le résultat de son désaccord total avec l’humanité, auquel il a été conduit par sa politique de haine, de misanthropie et de dictature pendant 72 ans: « Les Etats-Unis o­nt tué plus de 20 millions dans 37 Nations depuis la Seconde Guerre mondiale ». [2] Donc, les Etats-Unis et non les terroristes, « gardent le record du monde du meurtre de citoyens innocents » [20] sous l’aile de l’ONU.

« Un million d’enfants somaliens sont morts de faim au cours des 24 derniers mois et ce crime passe inaperçu dans les médias internationaux [ONU et UNICEF]. Le monde avait la nourriture pour prévenir toutes ces morts, quelque chose que l’ONU est censée piloter. Mais alors l’un des meilleurs chiens à l’ONU est le Directeur Exécutif de l’UNICEF, soi-disant l’organisation numéro un (qui ne convient en rien) avec la responsabilité de prévenir ce crime, dirigé par l’ancien conseiller de la sécurité nationale du Président Clinton et plus tard candidat échoué à la tête de la CIA, Anthony Lake, dont la nomination était une faveur retournée par le Président Obama. La loyauté à l’empire peut avoir ses récompenses sous la forme d’être un suzerain d’un empire international de plusieurs milliards de dollars par an, l’UNICEF, et la capacité de mener des «solutions à long terme» comme dans le génocide par la famine du peuple somalien ». Il a préféré «le génocide par la famine des enfants somaliens», ainsi que dans le génocide rwandais de 1994, il a préféré «ne rien faire» pour arrêter les massacres [21]. Sous l’observation impuissante et indifférente de l’ONU, un génocide de diverses formes se développe dans de nombreux pays: la Somalie, le Yémen, la Birmanie et d’autres, qui peuvent être qualifiées de «globalisation du génocide» sous l’égide de l’ONU [22; 23; 24]

«Si o­n pose la question « qui bénéficie de la guerre civile au Soudan du Sud? » La réponse est claire: les Etats-Unis sont actuellement les seuls bénéficiaires des horreurs actuelles au Soudan du Sud, car cette dernière série de conflits a de nouveau fermé les champs pétrolifères chinois du pays ... les Etats-Unis et leurs vassaux occidentaux [sont coupables] dans ces holocaustes, ... qui en profite vraiment et quand il s’agit de la guerre civile au Soudan du Sud, le seul parti bénéficiant actuellement de ces crimes est les Etats-Unis.» [25]

4. Depuis 72 ans aux yeux de l’ONU, les Etats-Unis o­nt créé un réseau mondial de plus de 800 bases militaires à travers le monde. [26; 27] Pendant 72 ans, aux yeux de l’ONU, l’intervention américaine sans frontières a prospéré et a trouvé la mondialisation dans la «longue guerre américaine contre l’humanité» [28]. Cette guerre a exigé une « mondialisation de l’OTAN » dans l’intérêt de « l’Empire américain »: « A partir de la Yougoslavie, l’OTAN a commencé sa route pour devenir une force militaire mondiale. A partir de ses guerres aux Balkans, elle a commencé à étendre ses zones d’opération internationales en dehors de la zone euro-atlantique dans le Caucase, l’Asie centrale, l’Afrique de l’Est, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’océan Indien. L’Alliance atlantique a pour but ultime de fixer et de boucler l’Empire américain. » [29].

Toutes les guerres de l’OTAN en Libye, en Irak, en Afghanistan, en Syrie et en Afrique o­nt été «sales»: «Les pourparlers de paix o­nt été subvertis. La Libye a été empêchée de se représenter à l’ONU, où des o­nGs et des groupes de défense des droits de l’homme o­nt massivement propagé des exagérations, des mensonges et des propos racistes qui o­nt servi à sanctionner les atrocités et le nettoyage ethnique au nom de la démocratie. C’est « Le concept d’intervention humanitaire » de l’impérialisme; « L’hypocrisie de l’élite américaine, des classes dirigeantes du Golfe et des bombardiers libéraux qui o­nt émergé dans le creuset des guerres  ‘humanitaires’ des années 1990 [avec] l’OTAN ont commis des crimes de guerre lors de la ‘libération’ de Syrte Libye [30; 31]. Actuellement, la «guerre continentale de l’ombre» des États-Unis-OTAN couvre désormais presque toute l’Afrique: «Les États-Unis mènent une guerre d’ombre massive en Afrique» [32] Toutes les interventions Etats-Unis-OTAN sont menées sous la bannière de la «guerre contre le terrorisme» qui ne fait que l’étendre dans le monde [33].

L’OTAN utilise l’ONU et ses structures comme un outil pour justifier les fausses situations falsifiées de leurs ‘sales guerres’, dans le but de blâmer les pays qu’ils n’aiment pas, comme ce fut le cas avec «l’attaque chimique» syrienne récemment. Un tel usage honteux de l’ONU a été pratiqué par les Etats-Unis-OTAN à plusieurs reprises à l’ONU. [34]

Par conséquent, l’ONUD, comme la Société des Nations, mérite la dissolution et le remplacement de la nouvelle o­nU de l’Harmonie.

5. Pendant 72 ans, les Etats-Unis, avec leurs alliés de l’OTAN et sous l’aile de l’ONU, o­nt créé dans leur «nouvel ordre mondial» un régime de «démocratie totalitaire et un spectre complet de domination» [35] avec le plan du Pentagone de « guerre totale et dictature militaire ». [36; 37]

Alors que la Chine, la Russie et d’autres pays pacifiques «pivotent vers les marchés mondiaux», l’Amérique militariste «pivote vers les guerres mondiales» [38] et prépare une «troisième guerre mondiale avec la Chine» [39] et avec la Russie [15], etc. Toutes ces guerres des Etats-Unis sont préparées devant une o­nU silencieuse et humiliée, qui est incapable de s’opposer à quoi que ce soit provenant des Etats-Unis, et dont la volonté pacifique est paralysée par le militarisme du patron de l’ONU comme un lapin devant un boa. Cela permet aux Etats-Unis d’être un « leader de la mafia mondiale », tel que l’artiste brésilien dépeint dans un dessin animé [39] Qu’est-ce que devient l’ONU pour ses 72 ans ? Peut-être, « comme si » son nid involontaire pendant 72 ans? ... Il y a quelque chose à penser ici.

6. Sous l’aile et la tutelle de l’ONU, les États-Unis se transforment en un «totalitarisme inversé et un État fasciste» [40], fournissent une «mondialisation du fascisme» [41], «planifient une guerre nucléaire par le fascisme du Pentagone» [42], « ont créé et soutiennent ISIS » [43], en lui fournissant des armes au mépris de la Charte de l’ONU, et parce qu’ils constituent « la plus grande menace à la paix mondiale » [44; 45; 46]. Les États-Unis o­nt fait du terrorisme une «arme ultime» de leur politique impériale de «guerre éternelle et génocide». [47] Les États-Unis vivent à l’ONU avec le plein espoir d’une «victoire de la guerre nucléaire». [48] ​​Par conséquent, « C’est un conte de fées d’appeler les États-Unis le gardien de la paix du monde » [49]. En réalité, dans l’histoire, « les Etats-Unis craignent la paix ». [50] Pendant le temps « d’Hiroshima à la guerre des drones », les Etats-Unis-OTAN o­ntapprouvé le « terrorisme d’état » [51] et sont devenus « l’étincelle de la guerre nucléaire » [52].

7. L’ONU est impuissante devant le complexe militaro-industriel-médiatique-financier-scientifique-congressionnel des États-Unis [53; 16], le directeur de cette o­nU. Elle est impuissante devant les crimes de guerre et contre l’humanité des États-Unis-OTAN; il y a longtemps, ils méritaient le «Nuremberg américain» [54], que l’ONU est impuissante à lancer. La politique étrangère l’emporte sur la justice. En résumé de ces innombrables faits, Martin Luther King a déclaré: «Le gouvernement américain est le plus grand pourvoyeur de la violence dans le monde. " [56] Cela peut-il arriver à la paix de l’ONU? Non! Ceci n’est possible que dans la disharmonie de l’ONU américaine! Les Etats-Unis ignorent ou violent les décisions de l’ONU et le droit international qui interfèrent avec sa politique militariste. Ils se sont retirés ou se retirent du Traité ABM, de l’accord sur le climat de Paris, de l’accord nucléaire avec l’Iran, de l’UNESCO en tant qu’organisme o­nusien le plus important, etc. Le Pentagone est le destructeur «privilégié» de l’écologie et du climat. [57]

8. Par conséquent, qualifier l’ONU de «pacificateur mondial» revient à dire «appeler les États-Unis un pacificateur mondial», ce qui a créé le «siècle américain de la violence» [58], qui «a plongé le monde dans la crise». ] La loi constitutionnelle américaine autorisant la possession d’armes, militarise la moitié de la population du pays, qui se transforme presque tous les mois en exécutions massives, comme le « massacre de Las Vegas » le 1er octobre, que l’ONU ne peut opposer. La guerre est devenue la « dépendance narcotique » américaine [60], qui deviendra la raison la plus importante de la « chute de l’Empire américain » en 2020, probablement avec un « coup militaire » plutôt qu’avec « des pleurs », selon les prévisions de Galtung [61] et d’autres. La prétention sans fondement des États-Unis à l’exclusivité et leur affirmation grossière par le militarisme absolu sont sans équivoque mortelles. La chute de l’empire militariste mondial des Etats-Unis est inévitable. Elle posera à l’ONU la question de sa réorganisation radicale et anti-militariste de la consolidation de la paix, proposée dans notre projet.

9. Le militarisme cause une crise économique mondiale: «La crise économique s’accompagne d’un processus mondial de militarisation, une «guerre sans frontières» menée par les États-Unis et ses alliés de l’OTAN.» [62; 63] Le militarisme exacerbe la pauvreté, la « globalisant dans un nouvel ordre mondial ». [64] Le militarisme provoque des expériences génétiques dangereuses, en particulier avec la nutrition, «semant des graines de destruction par manipulation génétique»: «Contrôlez la nourriture et vous contrôlez les gens.» Ce n’est pas un livre ordinaire sur les dangers des OGM. Le militantisme et la démocratie militariste génèrent une corruption et une fraude totales, comme en témoignent des millions de faits, devant lesquels l’ONU est impuissante. [67] Le militarisme et l’établissement démocratique militariste dirigé par Hilary Clinton mènent à une «guerre contre la vérité» mondiale pour justifier leur défaite à l’élection présidentielle. [68] «Clinton a soutenu les guerres sans fin de l’Amérique, qui o­nt apporté le chaos, mort et misère à des millions de personnes à travers le monde. » [69]

10. Des milliers de faits qui confirment l’essence militariste des Etats-Unis à l’ONU o­nt conduit à une question simple et inévitable: pourquoi « le Pays Exceptionnel se décrivant lui-même comme Chrétien, avec ses alliés en Europe, apparaît maintenant comme les oppresseurs? » [62].

Effectivement, nous devons admettre que pendant les 72 ans de l’histoire de l’ONU, de nombreuses idées de paix remarquables y o­nt été suscitées, mais elles o­nt toutes été oubliées, elles n’ont fourni aucune approximation fondamentale de l’humanité à la paix mondiale et se sont noyées dans son marécage militariste sans fond. Par conséquent, l’ONU, à l’instar de la Société des Nations, est restée l’institution de la guerre et non de la paix, malgré le voile dense des déclarations, résolutions, proclamations et discours pacifiques.

Mais dans l’ONU traditionnelle, «les États-nations souverains ne peuvent pas faire face de manière satisfaisante aux défis mondiaux ... Notre système mondial de l’ONU ne fait pas face aux risques actuels. Nous avons urgemment besoin d’une nouvelle façon de penser» [70]. Cela a été brillamment réalisé et exprimé par Einstein: « Nous aurons besoin d’une façon de penser substantiellement nouvelle si l’humanité veut survivre » [71]. Une nouvelle pensée sphérique est présentée dans la partie constructive du projet ci-dessous comme une alternative aux idéologies traditionnelles moribondes. [72; 72a]

Les idéologies traditionnelles du passé et des nouveaux siècles - le marxisme et le libéralisme se sont discrédités avec la justification de diverses formes de violence et se sont révélés totalement incapables d’offrir un modèle constructif et efficace de gouvernance mondiale pacifique à l’ONU. Le communisme en tant que théorie et pratique s’est démantelé en 100 ans. En raison de la dominante de la lutte de classe totale, elle ne pouvait pas devenir une alternative constructive au capitalisme et à son militarisme sans bornes. Dans la position analogue, le libéralisme est une «idéologie et doctrine zombie manquées» impuissant devant la crise qui «ne peut être arrêtée sans une alternative cohérente» [73].

L’idéologie mondiale réelle de l’ONU en 72 ans, le militarisme total Etats-Unis -OTAN , retirant de son programme tout problème fondamental de rétablissement de la paix ignorent les idées constructives et efficaces qui lui o­nt été proposées à plusieurs reprises. [74; 75] Le militarisme est devenu le centre de l’image géopolitique dominante du monde à l’ONU, qui a déterminé son impuissance pacifique à résoudre tous les problèmes mondiaux, tels que la confrontation armée israélo-palestinienne depuis plus de 60 ans, dont la paix est délibérément « obstruée » par les Etats-Unis et l’ONU. [76]

La vérité élémentaire est que « la vision commune des mouvements de paix est l’abolition du militarisme » [77], mais si le militarisme total Etats-Unis -OTAN nourrit l’ONU, cette organisation ne peut être reconnue ni qualifiée de promotrice de la paix.

Notre projet, présenté brièvement ci-dessous, offre à l’ONU une image géopolitique alternative fondamentalement nouvelle centrée sur l’HARMONIE comme source de la vie pour la nature, la société et l’humain, qui était intuitivement réalisée dans toutes les civilisations mondiales, mais ignorée par la dominante à l’ONU américaine militariste. Seule une telle image géopolitique peut transformer la disharmonie de l’ONU en l’ONU de l’harmonie.

Notre partie analytique a couvert seulement une très petite fraction de la vaste gamme de dizaines de milliers de faits et preuves du militarisme Etats-Unis-OTAN excluant le travail vraiment pacifique et efficace de leur o­nU. Des documents factuels plus significatifs sur ce sujet sont présentés dans deux chapitres (9 et 13) de la « Science de la Paix Mondiale » [78]. Mais la généralisation fondamentale et la systématisation de ces faits et les témoignages correspondants dans des milliers de livres, d’articles et de vidéos attendent toujours leur penseur pacificateur honnête, fort et courageux. L’AHG et ses amis n’ont fait que le premier pas dans cette direction. C’est un aspect scientifique.

L’aspect axiologique est que la science, la conscience et la morale n’ont pas le droit d’ignorer les faits sans fin du militarisme, de la violence et de l’agression des Etats-Unis-OTAN qui dominent à l’ONU et en font un instrument de légalisation internationale et la justification de leur militarisme génocidaire criminel. Ignorer ces faits et refuser leur analyse scientifique et leur évaluation morale ne peuvent être considérés que comme encouragement et soutien de ce militarisme, ses guerres, ses morts et sa violence. Cela n’est particulier qu’aux militaristes, mais pas aux véritables artisans de la paix. C’est la position de l’AHG et ses artisans de la paix depuis plus de 12 ans.

 

1.3. Militarisme impérial américain:

Perversion exceptionnelle des valeurs humaines,

Surtout la liberté et la démocratie

 

La seule justification morale à l’ONU et dans le monde de toutes les agressions et génocides des Etats-Unis-OTAN, est qu’ils o­nt fait des « valeurs occidentales », en particulier la liberté et la démocratie. Mais le militarisme total des États-Unis-OTAN n’a fait que les pervertir, les a extrêmement pathologisées et les a transformées, en fait, en leur contraire.

La tendance de «perversion exceptionnelle» militariste des valeurs fondamentales est établie depuis longtemps et a longtemps été étudiée, en commençant par le «totalitarisme inversé et la transformation des États-Unis en État fasciste» [40] et «la domination totale: démocratie totalitaire» [35]. Des milliers d’études similaires révèlent les détails de cette «perversion exceptionnelle», dénonçant par exemple «le fascisme corporatiste des Etats-Unis», dont le militarisme est devenu «le meurtre de la démocratie américaine» [79], entraînant «la mort de la démocratie et de la liberté en Amérique »[80], « démocratie destructive »[81], « briser la démocratie »[82] et l’ont transformée en « oligarchie et ploutocratie »[83], en « démocratie des milliardaires » ne représentant pas plus de 1% de la population [84], etc. Une analyse plus détaillée de la perversion militariste de la démocratie américaine avec ses vices indéracinables de violence, de corruption, d’inégalité et de nationalisme est présentée dans notre travail [85]. Il est bien résumé par la pensée géniale du scientifique canadien: «on ne peut pas avoir une démocratie qui s’organise autour de la guerre» [86]. Une démocratie militariste similaire est naturellement imposée par la force, le feu et l’épée dans le monde et à l’ONU, qui tolère silencieusement « l’exportation la plus meurtrière de démocratie de l’Amérique » [87], qui en a fait un « Etat voyou » [88].

« L’exportation la plus meurtrière de la démocratie par un Etat voyou » est bien illustrée par l’Afrique: « L’Occident utilise la « démocratie »... pour contrôler l’Afrique. Cela a entraîné plus d’un demi-siècle de meurtre ... La «démocratie» occidentale consiste à contrôler l’Afrique pour le bien de l’Occident ... C’est le sang africain qui paie pour les riches modes de vie de la population occidentale et le sang africain qui paie pour la paix sociale dans les sociétés occidentales... La «démocratie» occidentale, un système adopté par les propriétaires d’esclaves et redessiné pour permettre la préservation d’un système de barbarie, maintenu par la force et la violence, qui a été imposé à l’Afrique »[89]

La perversion exceptionnelle des valeurs aux États-Unis, la transformation de la liberté en permissivité de toute violence, armes et militarisme, «mauvaises valeurs américaines de liberté de mentir, tricher, voler et tuer» [89a] avec une agression illimitée et la transformation de la démocratie dans le totalitarisme, le fascisme, l’hégémonie et une dictature mondiale qui s’est développée prématurément sur le sol historique de l’Amérique, vieux de 240 ans, qui est rempli à 93% de guerres: « Les Etats-Unis sont en paix pendant 21 ans au total depuis sa naissance. Pour 222 sur 239 années - ou 93% du temps - l’Amérique a été en guerre. Aucun président des États-Unis ne se qualifie vraiment comme président en temps de paix. Au contraire, tous les présidents américains peuvent techniquement être considérés comme des «présidents de guerre». Rien d’étonnant à ce que les sondages montrent que le monde croit que l’Amérique est la menace numéro 1 pour la paix. » [89b]

En vérité, il faut noter que le premier et unique président américain qui a formulé le programme de maintien de la paix de la politique étrangère dans un puissant paradigme de paix mondiale [89c] - Donald Trump, qui grâce à lui a remporté l’élection, avec un marge minimum de 52% de l’électorat, a été immédiatement soumis à l’obstruction et à la destitution par la « démocratie du totalitarisme inversé » américain [40] non seulement face au parti « démocratique » (militariste) de Hillary Clinton mais aussi au Congrès américain « démocratique » militariste et les « faux médias dominants » militaristes. Leur militarisme a complètement paralysé le paradigme de paix mondiale de Trump. [89c]

Le sol militariste historique américain, qui a absorbé la seule tentative de paix de Trump aux États-Unis, est dépourvu de traditions harmoniques fondamentales et de restrictions, mesures, proportions et accords raisonnables de civilisations millénaires: indienne, chinoise, grecque, persane, russe, latino-américaine, égyptienne, africaine et autres. Les Nations Unies américaines o­nt réprimé ces traditions par le militarisme total d’un pays, dont la population ne dépasse pas 4% de la population de l’humanité, la condamnant à une autodestruction thermonucléaire imminente. Cela prive l’ONU du mandat d’un organe international de gouvernance conçu pour préserver la vie pacifique de l’humanité plutôt que de la mener à la destruction et la maintenir sous cette peur pendant des décennies.

L’Amérique répète la tragédie des valeurs de la Grande Révolution française: «Finalement, cette révolution a conduit à un bain de sang, précédé de beaucoup de fanfare et de propagande consistant essentiellement en les mots de « liberté, égalité, fraternité », Elle a tragiquement échoué. » [62] Ces valeurs o­nt également échoué dans l’exécution militariste américaine sous la fanfare et la manipulation de faux médias dans les agressions impériales endémiques du militarisme global Etats-Unis-OTAN.

L’ONU de l’harmonie et la vie ne peut avoir de dirigeant le pays, même le plus riche et le plus fort, qui se dégrade spirituellement et agonise dans ses valeurs perverties, sans promettre au monde autre chose qu’un effondrement militaire imminent. Si les Etats-Unis -OTAN, avec leurs valeurs de liberté et de démocratie, déchaînent un nucléaire, pernicieux pour toute guerre, cela ne sera pas surprenant. Ils y vont et s’y préparent pendant 72 ans dans le cadre et sous la couverture de leur guerre de l’ONU. Qui devrait être blâmé par l’humanité dans ce cas, si quelqu’un reste ??? A l’ONU, les mots remarquables du brillant écrivain français sont: «Tolérer et ignorer les actions qui menacent l’humanité par la guerre ne signifie pas servir la paix» [90]. Par conséquent, nous devons agir à la recherche d’un nouveau modèle harmonieux de l’ONU avec la base des valeurs d’harmonie.

Un modèle alternatif de gouvernance mondiale au sein de l’ONUH nécessite un système de valeurs alternatif, qui conserve tous les avantages des systèmes traditionnels, mais les élève au niveau d’une nouvelle compréhension scientifique et une solution des risques mondiaux. Quel est le principal inconvénient du système de valeurs traditionnel? Il est basé sur l’absolutisation et la priorité d’une valeur partielle, quoique très importante, de la liberté. Nous ne rejetons aucunement ses grandes réalisations dans les 15-20 siècles. Néanmoins, nous ne pouvons pas ne pas voir sa dégradation et sa dégénérescence dans la permissivité comme le principal risque de valeur au 19ème et surtout au 20ème siècle, limitant l’extermination «libre» de l’humanité. La dégradation de la liberté commence aujourd’hui par la liberté du « communisme », le nazisme, le génocide, Hiroshima et Nagasaki, le militarisme, le terrorisme, etc. Il est évident pour presque tout le monde et presque tous les penseurs et écrivains remarquables de ces siècles.

«L’harmonie holistique et universelle, en tant que valeur, se distingue de tout le reste à ce stade de l’histoire ... Ainsi, l’harmonie devient la première priorité parce que l’existence même du genre humain est menacée par des forces de disharmonie. ... Même si l’harmonie n’est pas la valeur la plus fondamentale ou la plus importante, elle doit actuellement recevoir une priorité élevée parce que, sans elle, l’humanité risque d’être perdue. Il faudrait encore remarquer que même si l’harmonie semble être une valeur unique, en vérité, c’est le nom de groupe ou le nom corporatif donné à un ensemble de valeurs, car, ‘Harmonie’ a l’amour, l’unité, la concorde, l’amabilité , la sociabilité, la convivialité, l’esprit de coexistence et de réconciliation, la bonne communication, l’ouverture d’esprit, la non-violence, la douceur, la tolérance, le consensus, etc., comme ses composantes essentielles’. Sans ces valeurs, il ne peut y avoir une harmonie durable et holistique. » [91]

Le caractère prioritaire et intégral de l’harmonie a été souligné il y a longtemps par de nombreux penseurs, en particulier les civilisations indienne et chinoise basées sur elle. Aucune autre valeur, hormis l’harmonie, n’est capable d’accomplir une mission de système holistique par rapport à d’autres valeurs, car seule l’harmonie exprime la source éternelle et universelle de la vie de la nature, de la société et de l’humain.

Par conséquent, l’harmonie est la valeur prioritaire de chaque personne de la naissance à la mort, de même que chaque société et l’humanité dans son ensemble, même si elles la remplacent temporairement et par ignorance par des valeurs partielles de richesse, de profit, de pouvoir, etc. Mais elle est disponible théoriquement et pour la réalisation pratique consciente seulement aux sphérons, qui créent consciemment la science appropriée et la pensée de l’harmonie.

Les valeurs partielles ne peuvent pas préserver leur potentiel viable sans harmonie, mais l’harmonie ne peut être complète et viable sans elles, sans leur unité organique. Les sphérons unissent consciemment les valeurs partielles traditionnelles en harmonie, procurant une nouvelle conscience publique, une nouvelle apparence spirituelle et un nouveau niveau moral de l’humanité.

Sur base de la valeur holistique et systémique de l’harmonie, qui unit toutes les autres valeurs et les protège de toute perversion, l’ONU de l’Harmonie est construite.

 

1.4. Conclusions sur l’histoire de 72 ans de l’ONU pour sa réparation par réorganisation dans un paradigme scientifique harmonieux

 

Les faits de Chossudovsky et Lucas [1; 2] et similaires [3-89 et autres] fournissent une base scientifique suffisante pour conclure que, depuis Hiroshima, plus de 72 ans sans interruption, les États-Unis mènent réellement une «longue guerre contre l’humanité» non déclarée[28] sous la couverture de leur o­nU, bafouant le droit international. Les États-Unis n’ont jamais rien fait de fondamental pour la paix mondiale en 72 ans, ne l’ont jamais initié à l’ONU sous quelque forme que ce soit. Les États-Unis excluent la paix mondiale de la vie de l’humanité et l’agenda de l’ONU. Leur stratégie mondiale et éternelle d’après-guerre n’a été que leur propre sécurité nationale et les «intérêts nationaux» de la domination mondiale, qui devint le drapeau et la justification de leur militarisme exceptionnel, de leurs guerres et de leurs agressions sans fin. Seul un tel militarisme est devenu la véritable «exclusivité» de l’Amérique d’après-guerre, qui effraie le monde entier durant 72 ans depuis Hiroshima. La sécurité militariste des Etats-Unis est imposée à tous les pays, elle les entraîne dans la course aux armements américaine, forçant toutes les nations qui ne veulent pas devenir des victimes innocentes de l’agression américaine comme Hiroshima, Nagasaki, Corée, Vietnam, Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Libye, Syrie, etc. La sécurité militariste des États-Unis a supplanté et réprimé à la fois la conscience et la pratique de la paix mondiale.

Tout l’éventail sans fin des faits d’agressions et d’interventions américaines, ainsi que des alliés de l’OTAN depuis 1949 - tous ensemble - ni ensemble ni seuls, o­nt été condamnés à l’ONU pendant 72 ans. Ce sont les faits de l’indulgence militariste de l’ONU pour les Etats-Unis. Les deux groupes de faits militaristes - pour les États-Unis / l’OTAN et pour l’ONU - sont interdépendants, mais différents. Ensemble, ils constituent la base scientifique nécessaire, à la fois pour des conclusions théoriques générales et pour des solutions pragmatiques immédiates.

Conclusions logiques inévitables de groupes de faits militaristes.

1. Toutes les 72 années, l’ONU a été et reste l’ONU de disharmonie / militarisme et non de la paix pour tous les peuples, à laquelle l’humanité n’a pas approché un seul pas, mais a rapidement approché une guerre nucléaire mondiale et une autodestruction complète.

2. Toutes les 72 années, l’ONU a été et est toujours une organisation militariste des États-Unis et de sa sécurité militaire, et non une institution de paix mondiale, comme il a été formellement proclamé par la Charte de l’ONU.

Solutions pragmatiques nécessaires basées sur des faits militaristes et leur généralisation scientifique.

1. Soit immédiatement dissoudre cette o­nU, comme la Société des Nations, pour son impuissance devant les guerres et son indulgence pour elles. Déclarer la période annuelle du Concours scientifique International pour le Meilleur Projet de Gouvernance Mondiale de la Paix: le projet de l’ONU d’Harmonie.

2. Ou, pour la même raison, lancer un processus immédiat de réforme cardinale de l’ONU de disharmonie pour la remplacer par l’ONU d’Harmonie, capable de commencer à défendre la paix mondiale de tous les peuples, et non la sécurité du dictateur mondial. Le projet de l’ONUH, pour sa discussion, son lancement et son adoption par les pays épris de paix a été préparé par les organisations internationales de rétablissement de la paix citées dans ce texte sur base de la «Science de la Paix Mondiale» [78].

Volonté politique d’initier des décisions pragmatiques sur la réforme de l’ONU.

La question la plus difficile dans tous les domaines, la plus mondiale, est celle du personnel. Qui parmi les dirigeants politiques pacifiques modernes pourrait initier une réforme de l’ONU et réunir autour d’eux-mêmes et de son pays les partisans de cette réforme pour sa mise en œuvre pratique et vaincre l’inévitable confrontation entre l’OTAN et ses alliés? Y a-t-il vraiment beaucoup de pays véritablement pacifiques et de véritables dirigeants de paix qui peuvent se réunir pour parvenir à une paix mondiale sur une base scientifique non violente et antimilitariste? Les recherches de l’AHG sur ce point et notre sondage répété de différents groupes de dirigeants politiques au sein de l’ONU, du G20 et d’autres pays au cours de différentes années [92] ne nous inspirent pas de l’optimisme. Nous sommes arrivés à la triste conclusion que les dirigeants politiques pour réformer l’ONU sont plus susceptibles d’attendre la troisième guerre nucléaire américaine avec son droit usurpé de la première frappe nucléaire que l’avertir avec la réforme nécessaire de l’ONU qu’elle deviendrait le garant de son impossibilité et l’enlever de la conscience publique pour toujours.

Bien sûr, tout le monde connaît le leader mondial qui pourrait commencer à mettre en œuvre la réforme de l’ONU aujourd’hui. Il admet « qu’il n’y a pas d’alternative à l’ONU » et défend le désarmement nucléaire immédiat. Mais il ne réalise toujours pas ce qu’une alternative à l’ONU disharmonieuse / militariste existante peut, doit et devrait être. Si cette alternative est recherchée par un milliardaire suédois dans un concours scientifique international [70], alors pourquoi notre leader prometteur ne peut-il pas organiser cela et le diriger? Malheureusement, il n’a pas encore cette « compréhension » d’Einstein que « seule assure l’accomplissement de la paix ». Ceci est une compréhension scientifique de l’harmonie. Les gardiens de la paix de l’harmonie ne peuvent espérer que le progrès de cette conscience de leader, l’éveil de sa volonté politique constructive de consolidation de la paix sur base d’une compréhension scientifique de la paix de l’harmonie et non du militarisme. Mais cette espérance n’est pas sans espoir, parce que dans sa conscience, l’idée d’harmonie sociale et un «avenir harmonieux» grandissent et se développent, comme o­n peut le voir dans tous ses discours, surtout ce dernier au Club Valdai. Il a parfaitement exprimé ici la tendance principale du présent vers l’avenir dans le titre de son article: «Le monde de l’avenir: passer du conflit à la coopération» *. [93] (* Il est très étrange que le terme russe "harmonie" soit traduit en anglais par le faible dans ce cas et le terme inadéquat « coopération ».) Paraphrasant Joseph Schumpeter, o­n peut dire que « de la destruction créatrice » de l’ONU disharmonieuse « un nouvel ordre et un nouveau monde sont nés » - l’ordre harmonieux de la paix mondiale. Mais l’harmonie exige la science, qui n’existe pas jusqu’à présent et qui doit être créée. Dieu accorde que tous les dirigeants politiques comprennent cela!

Maintenant, en Russie, les gens commencent aussi à comprendre de plus en plus la nécessité d’une réforme radicale de l’ONU, qui s’est transformée en « marionnette des Etats-Unis ». « Pourquoi est-ce-que la Russie a besoin d’une organisation (les Nations Unies) qui travaille pour les Etats-Unis, qui est de plus en plus dégradante ... Peut-être que la Russie ne devrait pas attendre une nouvelle guerre pour que les nouveaux vainqueurs (et si ce seront eux) déterminent la juste organisation du monde, mais de proposer que cela soit fait pacifiquement? » [94] Mais les idées structurelles constructives pour la réforme de l’ONU ne sont pas proposées. Avec leur absence, il n’y a pas non plus de volonté politique ou d’initiative diplomatique de la part de la Russie dans cette direction stratégique.

ONU: perspectives d’avenir

Aujourd’hui, en regardant l’ONU, une question légitime se pose: pourquoi les pays épris de paix à l’ONU devraient-ils traîner derrière les militaristes au pouvoir? Pourquoi les pays épris de paix à l’ONU ne font-ils pas sonner les initiatives mondiales de consolidation de la paix? Pendant 72 ans, ils o­nt constaté que l’ONU n’était pas en mesure de résister à une agression entre les États-Unis-OTAN. Ils se sont réellement résignés avec eux comme un destin inévitable. Bien qu’ils soient parfois indignés, ils ne peuvent rien faire avec eux. Tous se sont habitués au fait que le Roi (ONU) est nu! – Rester impuissant à assurer la paix et à éradiquer le militarisme pendant 72 ans et ne même pas essayer de le promettre! Combien de temps cela peut-il continuer? Jusqu’à la nouvelle Hiroshima et la troisième guerre nucléaire? Pendant ce temps, les Etats-Unis ne restent pas les bras croisés à l’ONU, comme les pays épris de paix. Les États-Unis utilisent activement l’ONU pour discréditer les pays épris de paix et leurs actions de maintien de la paix par tous les moyens indignes. Ce n’est que sous la pression des États-Unis que l’ONU a pu exclure la paix mondiale des «huit objectifs du millénaire» [95]. L’ONU disharmonieuse / militariste ne promet pas une paix mondiale même au troisième millénaire, croyant manifestement en faveur des Etats-Unis que ce sera le millénaire du militarisme américain. Mais certains dirigeants comme le Premier Ministre indien commencent à comprendre la nécessité de changer l’ordre mondial unipolaire et son o­nU [96].

L’ONU disharmonieuse n’a aucun avenir et aucune perspective pour elle en tout cas. En fin de compte, seule l’harmonie consciente de l’ONUH est capable d’améliorer non seulement l’ONU, mais tous les membres de l’ONU, tous les États et sociétés, tous les gouvernements et partis, toutes les familles et tous les citoyens de la planète. Seule l’harmonie consciente est capable de résister etsurmonter de façon non violente toutes les pathologies sociales, y compris le militarisme, le nationalisme, le nazisme, le terrorisme et tout fondamentalisme en tant que dysharmonie. La tendance à l’expansion de l’harmonie consciente [97] couvre de plus en plus de citoyens et, tôt ou tard, elle trouvera et mettra en avant de jeunes leaders politiques capables d’initier et mener hardiment la réforme de l’ONU. Ces jeunes leaders du futur proche comprendront que la paix scientifique et harmonieuse de l’ONUH est le coup le plus puissant économique, politique et social (mais non-violent, « doux »!) par lequel surmonter le militarisme des Etats-Unis et d’autres pays à la mesure qui correspond à l’échelle de leur militarisme. Mais ce coup est étiré dans notre projet depuis 50 ans, de sorte qu’il a été très douloureux. En même temps, ce sera une percée puissante dans une économie numérique harmonieuse qui assurera la prospérité pour toutes les nations; dans une démocratie harmonieuse assurant l’égalité et la justice pour tous les peuples et toutes les classes productives; dans l’éducation harmonieuse et le mode de vie et dans la culture spirituelle de la civilisation harmonieuse au XXI siècle.

Seule une telle perspective crée et assure l’éradication du militarisme, de la violence et des guerres de la vie future de l’humanité, «changement de la course aux armements en une course à la paix» (King [56]). Il est présenté en détail dans la Science de la Paix Mondiale (2016) par 173 auteurs de 34 pays dans les chapitres 8 et 10 [78].

 

1.5. Pic du militarisme américain est le «club nucléaire» de l’ONU:

Zéro interdiction nucléaire qui garantit une guerre nucléaire mondiale

 

Les Etats-Unis sont le « père-fondateur » du club nucléaire de l’ONU, l’instigateur et le promoteur de la course aux armements nucléaires parce que l’Amérique fut la première à inventer et a testé les armes nucléaires à deux reprises dans les attentats d’Hiroshima et de Nagasaki en 1945 tuant facilement et rapidement plus de 200 000 civils. Les Etats-Unis o­nt seulement usurpé le droit de la« première frappe nucléaire préventive » qui, pendant 72 ans de l’ONU, est devenue une source permanente de la course aux armements nucléaires, devenant un « mouvement perpétuel » de la course à toutes les autres armes par les membres de l’ONU, qui fut impuissante à le transformer en un «moteur éternel» de la paix mondiale. Pendant 72 ans, le droit meurtrier de la «première frappe nucléaire» pour se protéger contre elle a créé un «club nucléaire» de 9 membres à l’ONU. [98] Cinq parmi les plus forts (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Russie), l’ONU les a élevés au plus haut rang de « membres permanents du Conseil de sécurité » et o­nt été accordé le droit de « veto » absolu à toutes les propositions y compris les initiatives de rétablissement de la paix. C’est une logique militariste pervertie: à l’ONU, les plus grands privilèges et les plus grands honneurs sont donnés aux militaristes les plus puissants, qui constituent la plus grande menace pour la paix mondiale, principalement les Etats-Unis et ses alliés.

Cette logique, imposée par les États-Unis, ne peut être évaluée autrement que comme une «moquerie américaine» de la mission de rétablissement de la paix de l’ONU, à laquelle elle est appelée par sa Charte, mais que l’ONU néglige réellement. Le club nucléaire ne cesse de croître au détriment des pays qui sont secrètement engagés dans le développement de la technologie pour la fabrication de ces armes, contrairement au Traité de Non-Prolifération Nucléaire de 1970. Il n’a pas encore été signé par quatre pays [99]. Il y a au moins 11 pays dotés de programmes nucléaires militaires. Mairead Maguire, lauréat du prix Nobel de la paix, a déclaré que le danger extrême de la pensée nucléaire est: «La pensée que nous avons le droit d’utiliser des armes nucléaires et de commettre un génocide est la chose la plus troublante. [Par conséquent, nous devrions] nous réunir pour une vision commune - l’abolition totale du militarisme et de la guerre. » [100]

Le régime militariste américain à l’ONU a perverti sa logique de maintien de la paix, selon laquelle les seuls pays nucléaires qui menacent le plus la survie de l’humanité et la paix mondiale doivent être privés de domination dans une organisation internationale de maintien de la paix et de droit de veto. Mais cela ne se produisit pas à l’ONU, qui, sous l’influence de puissantes puissances nucléaires, se lança dans la poursuite des mythiques «freins et contrepoids» des armes nucléaires, assurant leur ferme conservation sans fin dans «l’équilibre» au lieu de sa destruction. La préservation des armes nucléaires - un « baril de poudre » constant sans « contrepoids » - exclut la possibilité de sauver l’humanité et la planète d’une catastrophe militaire garantie - l « hiver nucléaire », que « les dirigeants américains rejettent » [101], ce qui constitue une « crise pour la civilisation humaine et la biosphère. » [102] Cela est ignoré par les Etats-Unis, espérant toujours « gagner la guerre nucléaire». [48]. Les Etats-Unis ne font qu’exacerber et déstabiliser la situation dans le monde, sapant « l’accord nucléaire avec l’Iran » approuvé par l’ONU [103]. Ils déstabilisent aussi les relations avec la Corée du Nord nucléaire, se manifestant comme le «véritable axe du mal»: au lieu de négociations - chantage, provocation et menaces de la tribune de l’ONU sur la «destruction totale» avec la complicité de la «majorité pro-américaine silencieuse». Où est l’ONU pacifique? Qui peut combler le vide de la direction du maintien de la paix à l’ONU?

La confrontation et les contradictions au sein du club nucléaire ne cessent de croître, le résultat désastreux de la dynamique est prévisible pour toutes les personnes sensées, y compris la majorité des membres de l’ONU, à l’exception des puissances nucléaires et de leurs satellites. En juillet 2017, 122 d’entre eux o­nt approuvé le Traité interdisant les armes nucléaires, à l’exception des puissances nucléaires et leurs satellites. « Les neuf puissances nucléaires du monde - Etats-Unis, Russie, Grande-Bretagne, Chine, France, Inde, Pakistan, Corée du Nord et Israël - o­nt toutes boycotté l’ONU en juillet 2017 ». [105] « Tous les pays possédant des armes nucléaires et beaucoup d’autres qui sont sous leur protection ou qui o­nt des armes sur leur sol o­nt boycotté les négociations. «  [106]

Où sont la démocratie, la justice et l’égalité ici, quand sur les 193 membres de l’ONU, la majorité - 122 o­nt approuvé l’interdiction des armes nucléaires, mais cela reste un son vide pour les membres nucléaires et leurs satellites ayant à la tête les Etats-Unis ? Ce fait prouve que l’ONU n’a aucune allusion à la démocratie, l’égalité et la justice, qui sont réprimées par la dictature militariste des Etats-Unis-OTAN et leurs alliés. Ce fait prouve que l’ONU est sous le protectorat d’une minorité militariste dirigée par les États-Unis, dans laquelle les espoirs d’une interdiction nucléaire sont vides et sans fondement, car dans les 72 ans de l’ONU il n’y a pas de démocratie et de paix. L’interdiction nucléaire en est exclue en raison de sa nature militariste. Elle est seulement possible dans l’ONU d’Harmonie et la paix mondiale à condition qu’il y ait un dirigeant mondial qui aura l’esprit, la paix et le courage de l’initier.

Parmi les dirigeants des puissances nucléaires, seul le président de la Russie, qui a mérité la plus haute reconnaissance au monde, y compris les propositions du prix Nobel de la paix [107; 108], a longtemps proposé le désarmement nucléaire, qu’il a confirmé pour la dernière fois au Club Valdai en fin octobre 2017 [109]. Mais les Etats-Unis-OTAN résistent au désarmement nucléaire. Seul Poutine, ayant unifié tous les pays non nucléaires et unilatéralement, depuis au moins un an, ayant commencé à réduire les dépenses militaires nucléaires, est capable de lancer le désarmement nucléaire mondial et la réforme de l’ONU sur le principe pacifique d’harmonie qui éradique son militarisme. Il n’y a pas d’autre départ vers un véritable désarmement nucléaire et une réforme de l’ONU. Mais, puissent Poutine et la Russie initier une réforme mondiale historique? Et si ce n’est pas eux, alors qui est-ce? Y aura-t-il un pays similaire et un dirigeant similaire dans le monde? Telles sont des questions de l’histoire la plus proche.

Évidemment, il y’aura très probablement des dirigeants du groupe BRICS et SCO, qui reconnaissent sa priorité: «Renforcer la paix et la sécurité internationales» et «La paix, la vie paisible a été et reste l’idéal de l’humanité». [110; 111; 112; 113] Cette aspiration et cet appel sont exprimés dans le message de l’AHG aux dirigeants des BRICS et à d’autres pays épris de paix [114]. Ici, la volonté de paix de la partie pacifique de la société civile mondiale est orientée [115; 116; 117] au contraire à son zombie apathique ou militariste par la fausse partie médiatique.

 

Annexe 3.

Philosophie et dialectique des Sphérons de l’ONU

Consolidation et union des nations dans une profonde harmonie structurelle.

 

Parce que Dieu, dans sa dispensation de tous les événements, les perfectionne dans une harmonie du tout.

[L’harmonie de l’ensemble parfait et améliore toutes ses parties et contraires]

Logos / Cosmos: harmonie et guerre des contraires.

[L’harmonie des opposés est en profondeur et leur guerre, la disharmonie sont à la surface]

L’harmonie cachée est meilleure que la visible.

[L’harmonie cachée de la profondeur est meilleure - plus large, plus importante et plus forte que l’harmonie visible de la surface]

Beaucoup d’apprentissage n’apprend pas à comprendre.

[Une grande partie de la connaissance de la surface empirique et disharmonieuse n’enseigne pas l’esprit profond de l’harmonie]

Héraclite d’Ephèse, 5ème siècle avant JC.

 

L’harmonie interne du monde est la seule vraie réalité objective.

Henri Poincaré, début du 20ème siècle.

 

L’harmonie de la loi naturelle révèle une intelligence de supériorité.

Albert Einstein, milieu du 20ème siècle.

 

Nous avons approché la philosophie, la dialectique et la science de l’harmonie structurelle profonde des sphérons sociaux, qui détermine l’harmonie consciente de la surface sociale excluant ses guerres, le militarisme et d’autres pathologies sociales et les risques de disharmonie.

Leo Semashko, 20ème et 21ème début.

 

Le projet de l’AHG (http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=769)propose une réforme cardinale et une restructuration de l’ONU. La réforme de l’ONU est requise par la vie de l’humanité moderne et est soutenue par 85% de la population selon les sondages internationaux. Réformer l’ONU n’est pas seulement dans le soutien de l’opinion publique et un projet scientifique, mais aussi dans sa philosophie, à la fois générale et sociale. Cela détaillé dans les livres de l’AHG, notamment dans «L’ABC de l’Harmonie» (2012) et dans «Science de la Paix Mondiale» (2016). Il est résumé dans le « Tableau. Dialectique de l’Harmonie des Sphérons. »

 

Tableau. Dialectique de l’harmonie des Sphérons

 

Deux niveaux du Cosmos social: surface et profondeur

Catégories philosophiques et sociales appariées exprimant les niveaux du Cosmos social, ses caractéristiques ou attributs extrêmes

La lutte / guerre des opposés/ différences.

Les Partons sont des parties innombrables historiquement transitoires des Sphérons: la surface sociale de l’humanité, sa disharmonie

Parties, phénomène, surface, beaucoup, différence, variable, temporaire, aléatoire, mobilité, immensité, déséquilibre, disproportion, asymétrie, chaos, externe, illimité, fini, etc.

 

Guerre, violence, lutte, haine, esclavage, droits de l’homme, anarchie, inégalité, injustice, inimitié, rivalité violente, rupture, priorité de la richesse matérielle, monarchie, "démocratie du totalitarisme inversé" (ou "démocratie totalitaire"). % des milliardaires) etc .., .. ... ..

Harmonie profonde des Sphérons opposés:

Fondation sociale et

Code génétique (génome) de l’humanité

Tout, essence, profondeur, unique, identité, constante, éternelle, loi, stabilité, mesure, équilibre, proportion, symétrie, ordre, interne, limité, infini, etc.

 

Paix, non-violence, amitié, amour, liberté, droits de l’homme, légitimité, égalité, justice, fraternité, compétition non-violente, unité, priorité des enfants et spiritualité, démocratie, démocratie 100% sphérique, etc.

 

Dans ce tableau, nous essayons de résumer presque toute l’histoire de la philosophie dans ses catégories fondamentales, auxquelles des millions d’ouvrages philosophiques se sont consacrés depuis des milliers d’années. Donc, naturellement, notre généralisation, comme toute autre, ne peut prétendre être finale et complète. Mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas faire de généralisations relatives à des fins spécifiques de justification de projets pratiques individuels.

Sur base de cette méthodologie, nous pouvons conclure que l’ONU, à l’instar de la Société des Nations, a été créée à la surface de nations militarisées disharmonieuses immergées dans l’infinité de leurs différences historiques sociales, économiques, politiques, culturelles, religieuses et autres. C’est bien, car la richesse des différences et de la diversité assure la survie et la vitalité des peuples dans diverses conditions géographiques, spatiales, temporelles et internationales. Les différences sont éternelles; elles étaient, sont et vont augmenter. Mais les différences changent le signe du positif au négatif, lorsqu’elles deviennent plus aiguës et se transforment en contradictions irréconciliables résolues par telle ou telle puissance et méthodes militaires, qui sapent tous les fondements de l’existence humaine. Plus ces différences-contradictions deviennent destructrices, plus les forces centrifuges de l’humanité, déchirant son unité et sa coopération entre différents pays, sont fortes, plus leur cohésion, leur harmonie et leur force unificatrice centripète sont nécessaires.

Aujourd’hui est une période si critique de l’histoire humaine où le risque d’une guerre mondiale de neuf pays / parties / nations nucléaires de l’humanité menace maintenant de destruction pour elle et pour sa planète commune en 30 secondes près de cette catastrophe irréparable. Par conséquent, l’organisation internationale de près de 200 pays, conçu pour prévenir cette catastrophe et n’importe quel risque - l’ONU, devrait trouver l’unité des nations pas dans le militarisme, le chaos et la disharmonie de de leurs contradictions superficielles centrifuges, mais dans l’harmonie, la paix, l’amour et la fraternité de leur structure profonde commune et constante de sphérons. (Rappelons que les sphérons sont quatre groupes sociétaux de la population, couvrant l’ensemble de celui-ci et engagés dans quatre sphères de la production sociale).

Seule cette structure constitue leur essence, leur loi et leur intégralité génétiquement unifiées. Une expérience avec la ligue superficielle des nations militaristes a échoué avec le début de la Seconde Guerre mondiale. Un échec encore plus difficile est la répétition d’une expérience similaire dans 72 ans de l’ONU, dans laquelle le risque d’une nouvelle guerre mondiale nucléaire a atteint la limite extrême d’une affinité d’une demi-minute. Peut-être que l’humanité et son o­nU ne devraient pas mener cette expérience sciemment ratée à la fin et attendre le début d’une nouvelle guerre mondiale? L’échec de cette expérience depuis 72 ans est prouvé par ce petit ensemble de faits, qui est recueilli à l’annexe 1 de ce projet. Cela motive suffisamment la nécessité de la réforme proposée de l’ONU. La triste expérience de l’ONU et de la Société des Nations de prévenir la guerre et d’assurer une paix mondiale devrait obliger à chercher une nouvelle manière viable et efficace d’unir les nations sur base de l’harmonie sociale, mais non de la sécurité militariste, disposée à faire exploser la guerre nucléaire catastrophique à toute seconde.

L’efficacité pacificatrice de l’harmonie est confirmée par l’histoire depuis longtemps, à commencer par Numa Pompilius (7ème siècle avant JC), le deuxième roi de Rome, qui fut capable de pacifier le peuple romain militant et lui assurer une vie paisible pendant 43 ans d’harmonie sociale. D’autres faits similaires nombreux sont mentionnés dans les livres cités de l’AHG. Ceci reste un objectif inaccessible de l’humanité et de ses organisations internationales des XXe et XXIe siècles, en premier rang l’ONU.

La philosophie générale et la dialectique de l’harmonie o­nt été posées par le «père fondateur» de l’ancienne dialectique - Héraclite d’Éphèse, il y a plus de 2,5 mille ans, dont les idées clés de l’harmonie et leur transcription moderne sont ci-haut données comme épigraphes. La profondeur de sa philosophie de l’harmonie - la dialectique cachée de «l’harmonie des opposés» dans la réalité sociale n’a pas été connue jusqu’à présent, à l’exception de quelques suppositions intuitives de génies; par exemple, Poincaré et Einstein (voir épigraphes). Malheureusement, pendant 2,5 mille ans après Héraclite, la connaissance humaine n’a pas pu pénétrer dans la structure de «l’harmonie des opposés» sociale, qui contient le code génétique de l’humanité ou le génome social de la race humaine et sa paix éternelle globale.

Aujourd’hui, l’humanité ne connaît pas mieux l’harmonie, pas plus qu’Héraclite il y a 2 500 ans, et quelque chose de moins et de pire que lui à cause de la domination des idéologies violentes et des philosophies disharmonieuses superficielles et superficielles des deux derniers siècles. C’est le résultat de la discordance dans le développement des «deux cultures», que Charles Snow a déjà noté au milieu du siècle dernier. Dans ce désaccord, le développement rapide des connaissances technocratiques et militaires, soutenu par des idéologies violentes et des budgets militaires excessifs des états militaristes nationaux, a supprimé et pratiquement arrêté le développement des connaissances sociales et des humanités qui se sont trouvées dans une stagnation et dépression profonde de plus de deux siècles. La disharmonie de deux cultures ne peut que conduire à un résultat - l’autodestruction militaire de l’humanité, à laquelle la priorité de sa culture militaro-technique a été rapprochée au maximum, pendant 30 secondes. La seule issue est dans le changement révolutionnaire copernicien vers une connaissance structurale profonde de l’harmonie sociale, dont le début a été posé par Héraclite. C’est nécessaire, mais pas assez. Elle n’a été poursuivie que dans la philosophie et la sociologie sphériques harmonieuses et pluralistes de la fin du XXe et du début du XXIe siècle sur base de la découverte des sphérons, qui est devenue la principale hypothèse scientifique de la cognition sociale aujourd’hui. Mais nous reviendrons à Héraclite.

Le principal défaut et la faiblesse de la philosophie de l’harmonie avec Héraclite jusqu’à nos jours, ainsi que la pratique de son application en tant qu’outil de réconciliation, réside dans l’absence de structuration scientifique de l’harmonie sociale, devenue la cause épistémologique de stagnation de la cognition sociale. En passant par toutes les nombreuses tentatives, nous pouvons dire que la structuration scientifique (sociocybernétique et tétrasociologique) de l’harmonie sociale a commencé en 1976 dans un petit club de jeunes « Demiurge » dans lequel environ 30 membres étaient divisés en quatre « micro-groupes » sphériques égaux reflétant la profonde structure sociétale harmonieuse de Sphérons (http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=305). L’ONU devrait unir les nations non pas dans leur militarisme diviseur superficiel et éternel, de quelque nature et degré que ce soit, mais dans leur dénominateur commun d’une structure profondément harmonieuse de sphérons. Cette structure de production constante assure la vie de chaque nation toujours, partout et sans exception, par conséquent, elle doit devenir le fondement de la paix et de l’harmonie de l’ONU. Seule une telle o­nU est capable de surmonter le militarisme national de toutes sortes et degrés et de sauver l’humanité et la planète d’une catastrophe nucléaire.

Sur cette base, l’ « Axiome et la Loi Structurelle de l’ONU de l’Harmonie » est formulée, qui constitue son fondement philosophique et scientifique: « La consolidation des nations dans l’Harmonie de l’ONU est réalisée sur base de leur structure profondément harmonieuse de sphérons. Sur base d’une structure unifiée de sphérons nationaux, la structure sphérique de l’ONU est formée avec une représentation égale des sphérons de chaque nation (y compris l’égalité des sexes), assurant l’harmonie de l’ONU et l’exclusion de tout militarisme. » Sur cet axiome, le projet structurel de l’ONU d’harmonie proposé ici, a été construit. La guerre des nations et des contraires est toujours sur la surface visible, et leur harmonie est profondément cachée dans la structure naturelle des sphérons qui les unit. Les guerres ne cesseront pas tant que les nations ne connaîtront pas leurs sphères structurelles communes d’harmonie pour suivre et obéir à leurs lois de paix.

L’Harmonie de l’ONU devrait unir les nations dans cette structure afin de les aider dans sa cognition et partager sa conscience en construisant la paix mondiale, pour la libération de l’humanité des débris et de l’esclavage du militarisme historique, piétinant et ignorant le premier droit humain exclusif à la vie, ce qui n’est pas reconnu par l’ONU moderne. La paix mondiale sera incluse dans les Objectifs du Millénaire de l’ONU d’Harmonie, desquels elle a été exclue par l’ONU moderne. C’est le but exclusif et la mission prioritaire des Nations Unies d’Harmonie: aider les nations à se libérer des guerres et du militarisme par la connaissance scientifique, l’utilisation et la mise en œuvre consciente de l’harmonie structurelle des sphérons. Maintenant, personne n’assiste les nations dans ce domaine, alors, elles préfèrent souvent la guerre à la paix, se préparant sans cesse à une course aux armements continue et sans fin au lieu de construire une paix mondiale. Pour l’efficacité à la paix mondiale, l’ONU ne peut être créée qu’au niveau profondément harmonieux des sphérons nationaux, qui (et ceux-ci, et d’autres) devraient être représentés également dans l’ONU d’Harmonie. Seule l’harmonie structurelle scientifique et consciente des sphérons aux niveaux national et mondial est capable de «déplacer la course aux armements une course à la paix», comme l’a rêvé Martin Luther King Jr.

C’est la raison de notre projet o­nU d’Harmonie dans sa partie constructive. Sa motivation est présentée dans «l’annexe 2. Faits. Motivation» dans la composition de ce projet.

 

Annexe 4.

 

Il est proposé pour discussion, ajustement et adoption

par l’Assemblée Générale des

Nations Unies d’Harmonie et de Paix Mondiale

en 2018-2020 comme premier document fondamental *

 

Homme / Humanité ** Droit à la vie,

Paix mondiale et harmonie sociale.

Déclaration GHA ***

 

Préambule

 

1. La Déclaration du Droit Humain à la Vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale - ci-après abrégée DDHV est la continuité, l’approfondissement et le développement de la « Déclaration Universelle des Droits de l’Homme » (1948), ci-après abrégé DUDH, un droit à la vie, qui n’est mentionnée qu’une seule fois (article 3 de la DUDH), sans justification de son rôle, sans sa définition, son décodage et son détail et sans son maintien. Tout ceci est rempli dans cette déclaration. Le concept de «liberté» dans différentes combinaisons et formes linguistiques est utilisé dans la DUDH 33 fois, et le concept de «droit à la vie» n’est utilisé qu’une fois dans l’article 3, bien que la liberté de la vie n’existe pas.

2. La reconnaissance de la vie d’un être humain - l’attribut existentiel fondamental d’une personne, qui détermine son premier droit naturel et biologique à la vie, ainsi que l’existence de la race humaine - est la base de tous les droits de l’homme comme ils n’existent pas en dehors de la vie d’une personne. Par conséquent, le droit à la vie est le fondement des Constitutions de presque tous les pays du monde.

3. La négligence de la vie humaine a conduit à des centaines de millions d’actes de meurtre au siècle dernier, dont les plus massifs o­nt été commis pendant les guerres mondiales et d’autres actions armées des différents États et divers groupes terroristes et bandits.

4. Le droit de l’homme à la vie doit être pleinement protégé par la primauté du droit, afin que les gens ne soient pas obligés de recourir, en dernier recours, à un soulèvement contre l’anarchie ou l’impuissance du pouvoir pour garantir le droit fondamental à la vie, en premier lieu des menaces de génocide et de terreur militaires.

5. Le droit humain à la vie en toute sécurité est assuré par la paix mondiale, l’unité et la fraternité, qui sont consciemment construites par les peuples du monde ensemble à partir de la structure génétique la plus profonde de l’harmonie sociale des sphérons dans l’humanité, dans chaque nation et chaque règlement. Elles couvrent l’ensemble de la population, sans exception à tous les niveaux.

6. Le droit humain de vivre en toute sécurité ne peut être garanti que par la paix mondiale de toutes les nations issue de l’harmonie consciente et profonde des sphérons, ce qui libère les gens de toute arme, militarisme et guerre et empêche tout conflit par consentement de sphèrons, consentement ou compromis à travers les mécanismes de la démocratie sphérique avec l’institution intégrée de l’opposition harmonieuse des sphérons, avec une représentation égale des hommes et des femmes qui, en tant que parents, assurent le suffrage des enfants, qui fait la démocratie sphérique par la démocratie représentative à 100%. Le suffrage des enfants exercé par les parents est une condition politique et juridique nécessaire pour garantir le droit à la vie dès la naissance et l’enfance.

7. Le manque de droits humains à la vie libère de toute responsabilité tout assassinat militaire de personnes et réduit à néant la valeur de la vie humaine et des ressources humaines. Il ouvre un chemin sans entraves à la prospérité des guerres, à la course aux armements et au militarisme, qui prospèrent encore dans l’histoire de l’humanité. Seule la reconnaissance du droit à la vie, soutenue par la reconnaissance de toute guerre, en dehors de la guerre contre la terreur, le crime contre l’humanité et le génocide, peut mettre fin à l’histoire militariste et inhumaine. Mais cela nécessite l’ONU d’Harmonie, parce que les organisations internationales pacifistes précédentes o­nt été impuissantes à faire quoi que ce soit dans ce sens pendant près de deux siècles.

8. Tenant compte de l’importance capitale du droit à la vie pour tous ses droits et libertés et pour l’existence de chaque nation et de toute l’humanité, l’Assemblée Générale de l’ONUH proclame cette Déclaration du droit humain à la vie, à la paix mondiale et à l’harmonie sociale en tant qu’une tâche pour tous les peuples et tous les États afin que chaque personne et chaque institution de la société, en gardant constamment à l’esprit cette Déclaration, aspire par l’éducation et la lumière à promouvoir le respect du droit à la vie comme fondement de tous ses droits et libertés, et une stricte exécution dans toutes les actions nationales et internationales des États - membres de l’ONUH et d’autres.

Article 1

Tous les êtres humains sont nés pour la vie, donc le droit humain à la vie est le premier droit humain naturel et biologique de la naissance à la mort, constituant la base fondamentale de tous ses droits, sa dignité, sa liberté et son égalité avec des êtres humains similaires doués de raison et de conscience pour un comportement de vie dans l’esprit de paix, d’harmonie et de fraternité.

 

Article 2

Le droit humain à la vie, donné par Dieu et par la nature, ne connaît pas la différence de caractéristiques naturelles ou artificielles telles que la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, l’opinion politique ou autre, l’origine nationale ou sociale, la propriété, la classe ou autre disposition. De plus, aucune distinction ne devrait être faitesur base du statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire auquel appartient une personne, que ce territoire soit indépendant, confiant, non autonome ou autrement limité dans sa souveraineté.

 

Article 3

Tout être humain a droit à la vie, qui lui est directement liée et s’exprime par sa sécurité personnelle et son immunité personnelle, déterminée par l’ensemble des conditions existentielles nationales et internationales.

 

Article 4

L’architecture et le contexte du droit naturel à la vie humaine sont non seulement plus larges que d’autres droits de l’homme, mais aussi plus profonds, englobant tout l’habitat humain naturel et écologique dont les conditions défavorables peuvent être mortelles pour l’individu. Par conséquent, la protection sociale et légale de l’humanité et de chaque société sur la vie de chaque personne devrait être plus universelle, scientifiquement fondamentale et humainement exhaustive.

 

Article 5

Le fondamentalisme scientifique du droit à la vie humaine dans la biosphère est déterminé par la découverte par Umberto Maturana de la nature générale de tous les êtres vivants, y compris l’homme, dans «l’autopoiesis» (autoproduction) de la naissance à la mort. La vie humaine est son autopoiesis dans quatre sphères de la production sociale, qui assurent la vie de l’homme et de la société avec quatre ressources nécessaires et suffisantes: les personnes, l’information, l’organisation et les choses (tous les biens et services matériels).

 

Article 6

Le droit de l’homme à la vie n’est assuré que par l’harmonie de toutes les conditions naturelles et sociales de la vie, parce que leurs désaccords directs et indirects et la dynamique temporelle entraînent la mort et le meurtre d’une personne. L’harmonie est la vie de l’être humain, sa noosphère/humanité et la disharmonie est leur mort. Intuitivement, cette découverte a été faite par l’humanité il y a longtemps, mais Henri Poincaré l’a exprimé scientifiquement le premier: «L’harmonie intérieure du monde est la seule vraie réalité objective», car seule cette réalité survit, et l’humain et sa noosphère avec elle, si elle est en harmonie avec elle, à l’intérieur et non à l’extérieur pour sa propre disharmonie libre ou involontaire.

 

Article 7

La troisième découverte scientifique fondamentale qui révèle le droit humain à la vie est la participation de chaque personne à la solidarité sociale autopoiédique avec d’autres personnes dans une structure profondément harmonieuse de quatre sphérons engagés dans la production de quatre ressources nécessaires et suffisantes pour la vie de chaque personne et chaque société. La transition stochastique et probabiliste de chaque individu d’un sphère de réseau à un autre au cours de sa vie de la naissance à la mort et chaque jour est étudiée par la science sociocybernétique du système infini des connexions directes et inverses des sphérons qui recherchent toujours l’équilibre, l’équilibre et l’harmonie comme condition de leur survie avec tous les individus qui y sont inclus. En dehors de l’harmonie des sphérons, leur activité de production des ressources nécessaires est impossible, c’est-à-dire l’autopoiédique de chaque individu et de chaque société, indépendamment du lieu et du temps.

 

Article 8

Le droit de l’homme à la vie est identique au droit de l’homme à la paix mondiale et à l’harmonie sociale qui constituent les conditions universelles, intégrales et fondamentales de la vie humaine sur la planète. La vie humaine dans une société globale est assurée par l’harmonie sociale des sphérons de l’humanité, à partir de laquelle leur paix mondiale coule et arrive. Par conséquent, le droit à la vie est inséparable et identique à son droit à la paix mondiale et à l’harmonie sociale.

 

Article 9

En soubassement de trois découvertes fondamentales des conditions essentielles de la vie humaine qui déterminent la structure de son droit naturel à la vie, ses désordres les plus dangereux se révèlent comme ses menaces massives et persistantes. Ils comprennent des disharmonies environnementales et climatiques et des menaces à la vie humaine, dont le dépassement n’est possible que grâce à l’attitude consciemment harmonieuse de la noosphère/de l’humanité vis-à-vis de la biosphère et de toute la nature dans son ensemble. Cela, à son tour, n’est possible que par la formation d’une harmonie consciente des sphérons et de toutes leurs parties - nations, classes, cultures, religions, etc. dans la noosphère.

 

Article 10

L’harmonie intérieure de la noosphère/humanité fait face à un certain nombre de désaccords persistants et croissants sous forme de défis et de risques tels que les guerres continuelles et de plus en plus sanglantes et dangereuses, la course aux armements, le militarisme, le terrorisme, les inégalités et pauvreté croissantes, la croissance démographique incontrôlée, l’approfondissement de la crise de la démocratie traditionnelle, la stagnation et le retard croissant dans les sciences sociales, une crise morale, etc.

 

Article 11

L’ONU d’Harmonie (présentée dans un projet spécial), basée sur les découvertes scientifiques fondamentales qui déterminent le droit à la vie, reconnait toutes les guerres exceptée la guerre contre la terreur, ainsi que le militarisme et la course aux armements, comme crime contre l’humanité et génocide, car toute guerre est un massacre délibéré et intentionnel, indépendamment des causes et des conditions qui le motivent. Toutes les guerres doivent être criminalisées et reconnues comme un crime de la même manière que le crime reconnaît le meurtre d’un individu dans chaque État.

 

Article 12

L’ONU d’Harmonie reconnait la contre le terrorisme comme la seule légitime, qui ne devrait pas être imposée à des pays individuels mais à des forces conjointes de l’ONUH, conçues pour lutter et réprimer toute violence armée, en particulier le terrorisme. Le terrorisme est constitué d’individus ou de groupes qui ne reconnaissent que la violence armée et le meurtre pour atteindre leurs propres objectifs. Tout groupe armé illégal à des fins criminelles - brigandage, banditisme, prise de pouvoir, violence contre des groupes de personnes ou des individus, etc. assimilés et unis en termes de «terrorisme», de «terreur» et de «groupe/individu terroriste». Seule une guerre internationale organisée contre la terreur est légitime au nom des droits de l’homme pour la vie.

 

Article 13

Le refus indépendant, conscient et délibéré de l’individu du droit à sa propre vie -l’euthanasie- est réglementé par la législation nationale conformément aux normes de sa culture et de ses traditions. En dehors d’elles, comme le suicide, elle est prise comme un acte indigne qui bafoue la dignité de l’être humain.

 

Article 14

Le droit à la vie exclut la peine de mort sous toutes ses formes et ne permet de reconnaître que la peine d’emprisonnement à vie.

 

Article 15

Le droit de l’homme à la vie est reconnu par l’ONUH comme le droit primaire, fondamental et plus puissant non seulement pour les sociétés et les États, mais pour chaque individu, lui imposant le devoir de conserver et de préserver sa propre vie non seulement comme une valeur sociale supérieure, mais aussi comme une valeur individuelle plus élevée et vice-versa. L’individu est tenu d’observer toutes les exigences fondamentales, naturelles et sociales de la vie, prendre soin de sa santé et son remplissage harmonieux et complet de sa vie, en utilisant pour cela toutes les conditions matérielles, spirituelles, politiques, éducatives et naturelles nécessaires et les qualités du caractère propre.

 

Article 16

1. Dans l’exercice de son propre droit à la vie, chacun est soumis uniquement aux restrictions établies par la loi dans le seul but d’assurer la reconnaissance et le respect du droit à la vie d’autrui et la satisfaction des justes exigences de la moralité, l’ordre public et le bien-être général dans une société démocratique.

2. L’exercice du droit à la vie ne doit en aucune manière être contraire aux buts et principes des Nations Unies d’Harmonie.

 

Article 17

Rien dans cette Déclaration ne peut être interprété comme donnant à un État, à un groupe de personnes ou à des individus le droit de se livrer à une activité ou d’accomplir des actes et des abus visant à détruire le droit à la vie tel qu’établi dans cette déclaration.

 

*Cette déclaration et l’article explicatif ci-dessous sont créés en tant qu’annexe au 57ème projet de l’AHG: Réseau des sphérons: l’ONU d’Harmonie et de la paix mondiale remplaçant l’ONU de Disharmonie. Modèle Sociocybernétique de la Gouvernance Mondiale Harmonieuse de Sphèrons (MSGMHS) au niveau de l’ONU: http://peacefromharmony.org/?cat=fr&key=769.

 

** Le droit d’un individu à la vie et le droit de l’humanité à la vie sont inséparables, car la vie de l’ensemble est impossible sans le droit fondamental à la vie de la partie- humaine, et vice versa: la vie d’une partie - une personne est impossible sans le droit fondamental de l’ensemble - l’humanité à la vie. Dans la législation militariste de la civilisation industrielle, il n’existe aucune norme législative généralement acceptée de «droit de l’humanité à la vie», qui rend le «droit humain à la vie» faible, impuissant, purement formel et constamment violé par des massacres militaires massifs dans presque tous les pays. Seule la combinaison du droit à la vie de l’individu et de l’humanité dans son ensemble, consacré dans la reconnaissance de toute violation, avant toutes guerres, comme « crimes contre l’humanité et génocide », à l’exception des institutions de guerre et de militarisme de toute société, est en mesure de garantir juridiquement et effectivement ce droit unique par la condition la plus puissante: la paix mondiale de l’harmonie sociale. Cette condition est organiquement inséparable du droit humain/humanitaire à la vie et lui est identique.

 

*** La version initiale proposée de la «Déclaration des droits humains/humanitaires à la vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale» est une synthèse de l’expérience scientifique et de paix de l’AHG depuis plus de 12 ans (8 livres, 57 projets, articles, etc.). Par conséquent, cette déclaration est en fait et s’appelle « AHG, Déclaration de l’Association de l’Harmonie Globale». En 2018, il sera présenté pour la procédure démocratique traditionnelle de discussion collective, d’ajustement et d’approbation dans l’AHG comme son 58ème projet officiel.

 

Droit humain à la vie, paix mondiale et harmonie sociale.

Article explicatif

Par le Dr. Leo Semashko

 

Le droit de l’homme à la vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale sont les premiers

droits des Sphérons de l’humanité et leur o­nU d’Harmonie dans l’histoire.

Leo Semashko

 

Contenu

 

Résumé

1. Le droit à la vie dans la Déclaration des Droits de l’Homme

2. Le droit à la vie dans d’autres actes de droit international

3. Place du droit à la vie dans l’architecture des droits de l’homme

4. Le principal danger pour le droit de l’homme et de l’humanité à la vie est la mondialisation de la guerre, le militarisme et le génocide

5. Le droit de l’homme à la vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale est le premier droit des sphèrons de l’humanité, exprimé dans la Déclaration de l’AHG.

 

Résumé

 

L’article tente de combler les lacunes fondamentales et les limites de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en ce qui concerne les lacunes factuelles au sein du droit fondamental à la vie. Cette tâche est réalisée sur base de trois découvertes fondamentales- l’autopoiesis, l’harmonie et les sphérons humains, engagés dans les sphères de la production sociale. Sans le droit à la vie, il est impossible d’assurer les conditions sociales et juridiques fondamentales pour la paix mondiale et éradiquer les guerres en tant que crimes contre l’humanité de sa vie dans l’histoire future.

Mots-clés: déclaration des droits de l’homme, droit de l’homme à la vie, autopoiesis, harmonie, sphèrons, paix mondiale, tétrasociologie, sociocybernétique

 

1. Le droit à la vie dans la Déclaration des Droits de l’Homme

 

Dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 [1], ci-après abrégée DUDH, le droit à la vie n’est mentionné qu’une seule fois par un seul mot (article 3), sans justification de son rôle, sans définition, décodage et détail; et sans son assurance. Ainsi, le droit humain à la vie se rétrécit et se réduit à zéro. Si nous comparons le droit à la vie avec le droit à la liberté, le concept de «liberté» dans différentes combinaisons et formes linguistiques est utilisé dans la DUDH 33 fois. Nous croyons que cette restriction fondamentale de la DUDH doit être surmontée par une «Déclaration du droit humain à la vie, la paix mondiale et l’harmonie sociale», dont la justification et la première version sont présentées dans notre article.

 

2. Le droit à la vie dans d’autres actes de droit international

 

D’autres actes de droit international, relatifs aux droits de l’homme, élargissent et approfondissent légèrement son interprétation. En particulier, Art. 2 de la Convention européenne de 1950 définit:

« Article 2 - Droit à la vie

1. Le droit de chacun à la vie doit être protégé par la loi. Nul ne peut être privé de sa vie intentionnellement, sauf en exécution d’une sentence prononcée par un tribunal à la suite de sa condamnation pour un crime pour lequel cette peine est prévue par la loi.

2. La privation de la vie ne doit pas être considérée comme infligée en violation du présent article lorsqu’elle résulte de l’usage de la force qui n’est que strictement nécessaire:

a. pour défendre toute personne contre la violence illégale;

b. afin d’effectuer une arrestation régulière ou d’empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue;

c. dans une action légalement prise dans le but de réprimer une émeute ou une insurrection. » [2].

La Convention des Nations Unies de 1966 reprend en fait le libellé du droit à la vie, mais détaille la liste de ses limitations à l’article 6:

« Article 6

1. Chaque être humain a le droit inhérent à la vie. Ce droit doit être protégé par la loi. Personne ne sera arbitrairement privé de sa vie. » [3]

On sait qu’à ce jour pas moins de 90 constitutions nationales o­nt adopté après 1948 le droit à la vie. [4]

Comprendre la vie humaine ne se limite pas au fonctionnement biologique et psychique de l’organisme. Il est inclus dans le contexte large de la vie sociale de la production sociale dans ses quatre sphères. Dans cette relation holistique, le droit à la vie, outre l’interdiction de la privation arbitraire de la vie, comprend «la création par l’État de conditions juridiques, sociales, économiques et autres qui assurent une vie humaine normale, pleine et décente» [5 ] Il souligne le rôle particulier de l’État dans la protection du droit de vivre dans des conditions militaires: «Le droit à la vie doit être compris comme un ensemble d’actions actives de toutes les structures étatiques et publiques, chaque individu devant créer et maintenir des conditions sociales et naturelles sûres. Les facteurs comprennent la politique de l’État, qui prévoit le renoncement à la guerre, les méthodes militaires pour résoudre les conflits sociaux et nationaux, la lutte délibérée contre les crimes contre l’individu, le stockage illégal d’armes, etc. » [6] (Les sources 5, 6 et 8 sont citées de la source 4). Cette tendance vers une définition plus large des droits de l’homme se reflète, dans une certaine mesure, dans une autre Convention de l’ONU sur les Droits de l’Homme de 1966. [7].

L’expansion maximale du sens et de la signification du droit humain à la vie a été réalisée en 1915 par le grand humaniste A. Schweitzer dans le principe éthique de «révérence pour la vie» en tant que valeur suprême: «une personne qui est devenue une personne pensante ressent le besoin de traiter toute volonté de vivre avec la même révérencepour soi. Il sent une autre vie comme faisant partie de la sienne. Il considère comme une bénédiction de sauver la vie, l’aider, élever à un niveau supérieur une vie capable de développement, le mal de détruire la vie, lui nuire ... C’est le principal principe absolu de l’éthique ... la vie de révérence englobe donc tout ce qui peut être appelé amour, dévotion, empathie . »[8]

« En représentant la valeur absolue de la civilisation mondiale, le droit à la vie doit être sous la protection juridique maximale. Le droit est de protéger la vie de toute personne, indépendamment de son sexe, âge, race ou nationalité, indépendamment de son lieu et de son rôle dans la société, indépendamment du fait que cette personne puisse vivre plusieurs années ou que ses jours soient comptés. La vie d’une personne doit être protégée comme un bien absolu que personne n’a le droit d’empiéter. » [4]

Après la première mention du droit à la vie dans la Déclaration de 1948, « de nombreuses années o­nt passé, mais le problème d’assurer le droit à la vie est aujourd’hui au centre de l’attention de toute la communauté mondiale ... est une tâche d’actualité dans les activités de tout État civilisé. » [4] Il convient de noter qu’à ce jour aucun document juridique unique des Nations Unies n’a atteint le niveau éthique de « révérence pour la vie » de Schweitzer, à une compréhension des outils juridiques nécessaires et suffisants pour assurer que cette révérence soit vraie et complète assurant le droit humain à la vie.

 

3. La place du droit à la vie dans l’architecture des droits de l’homme

 

Il est clair que la vie humaine est l’attribut existentiel fondamental de l’individu. Elle détermine l’existence de la race humaine, de l’humanité et constitue le premier droit humain naturel à la vie. Ce droit constitue la base de tous les droits de l’homme qui n’existent pas en dehors de la vie humaine. Le droit à la vie est un droit fondamental dans toute l’architecture des droits de l’homme et des libertés. Il est enraciné dans la nature humaine elle-même, ce droit est acquis dès la naissance et est donné à l’homme par Dieu.

Malheureusement, dans le droit international contemporain, il se limite généralement à une dimension personnelle et à un aspect individuel de l’interdiction de la privation de la vie. Elle ne s’applique pas aux phénomènes larges, massifs, sociaux et systématiques de privation de la vie dans les guerres et les actions militaires similaires. Il n’atteint pas le niveau de «révérence pour la vie». Dans les documents du droit international traditionnel, le droit de l’homme et de l’humanité à la vie n’est associé nulle part et n’est pas identifié, bien qu’il existe un lien inextricable entre eux. Mais cette relation est différente dans différentes relations: si le premier droit ne couvre pas le second, alors le second absorbe complètement le premier et constitue le fondement le plus large du droit humain à la vie à travers le droit de l’humanité à la vie. La menace à la vie de l’individu ne menace pas la vie de l’humanité, mais la menace pour la vie de l’humanité (en cas de guerre nucléaire mondiale) menace la vie de tout le monde et la piétine complètement. Pour faire face à cette menace mondiale pour la vie de l’humanité, seule sa personne et le droit à la paix mondiale et à l’harmonie sociale qui sont inextricablement liés, excluent les guerres et sont proclamés dans notre Déclaration. Ce droit, bien sûr, doit dominer toute l’architecture de tous les droits et libertés de l’humanité et de l’homme. Il devrait être sous la protection juridique maximale. Mais aujourd’hui, il est privé de cette protection. En outre, il est menacé par un mépris total de la menace d’une guerre nucléaire mondiale, qui sera une catastrophe de toute la vie sur la planète.

 

4. Le principal danger pour le droit de l’homme et de l’humanité à la vie est la mondialisation de la guerre, le militarisme et le génocide

 

« Aujourd’hui, les gens se réveillent enfin devant les dangers d’une guerre mondiale, qui pourrait émaner des plus hauts niveaux du gouvernement américain. Nous ne traitons plus d’un scénario hypothétique. La menace de la troisième guerre mondiale est réelle. L’opinion publique est devenue de plus en plus consciente des dangers imminents d’une guerre menée par l’ensemble des États-Unis et l’OTAN contre l’Iran, la Corée du Nord et la Fédération de Russie. La troisième guerre mondiale a été envisagée par les États-Unis et leurs alliés pendant plus de dix ans ». [9] Les Etats-Unis espèrent toujours « gagner dans une guerre nucléaire». [10].

Quatre mois après la signature de la Charte des Nations Unies en avril 1945 à Los Angeles, les Etats-Unis o­nt détruit plus de 200.000 populations civiles du Japon à Hiroshima et Nagasaki par des bombardements atomiques, sans nécessité militaire, en montrant au monde et au nouveau-né, qui est maintenant le patron et le dictateur dans le monde, dont « la possession du monde » [11]. C’était un acte de génocide conscient et intentionnel. Les Etats-Unis refusent de s’excuser pour ce crime contre l’humanité jusqu’à présent, réservant le droit de la première frappe nucléaire [12; 13; 14]. Ceci est perçu par l’ONU pendant 72 ans comme une norme. Avec ce bombardement, les États-Unis o­nt lancé un nouveau cycle sans précédent de la course aux armements des membres de l’ONU, accompagné d’un cycle ininterrompu de leurs guerres à travers le monde.

72 années du militarisme atroce continu des Etats-Unis dans leur « longue guerre contre l’humanité» après la Seconde Guerre mondiale [15], après les bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki au Japon en 1945, o­nt prouvé une vérité simple du XXème siècle. Il appartient au roi: « Le gouvernement américain est le plus grand pourvoyeur de violence dans le monde ». Toutes ces années, les Etats-Unis mènent une guerre continue, « tuant plus de 11 millions dans 37 pays après la Seconde Guerre mondiale ». [16] C’est un génocide continu de 72 ans des Etats-Unis! Par conséquent, les Etats-Unis et non les terroristes, « gardent le record du monde du meurtre de citoyens innocents ». [17] Les États-Unis développent le génocide de diverses formes dans de nombreux pays: Irak, Libye, Somalie, Yémen, Birmanie et autres, qualifié de «globalisation du génocide» sous l’égide des Nations Unies [18: 19; 20; 21].Mairead Maguire, lauréat du Prix Nobel de la paix témoigne du génocide de l’OTAN: «Les États-Unis et le Royaume-Uni o­nt commis un génocide contre le peuple irakien lorsque, entre 1990 et 2012, ils o­nt tué 3,3 millions de personnes - dont 750 000 enfants. ... L’OTAN devrait être abolie ... par une action non violente et une résistance civile. » [22]

« Si l’on pose la question « qui profite de la guerre civile sud-soudanaise? », la réponse est claire. Les Etats-Unis sont actuellement les seuls bénéficiaires des horreurs actuelles au Soudan du Sud, car cette dernière série de conflits a encore une fois fermé les champs pétrolifères chinois dans le pays .... les Etats-Unis et leurs vassaux occidentaux [sont coupables] de ces holocaustes, qui en bénéficient vraiment et quand il s’agit de la guerre civile au Soudan du Sud, le seul parti bénéficiant actuellement de ces crimes est les Etats-Unis. » [23] Les Etats-Unis sont menacés de « destruction complète », c’est-à-dire le génocide en Corée du Nord, se manifestant comme « le véritable axe du mal » [24; 25]

Les États-Unis immergèrent «La Terre dans les guerres du Pentagone» et transformèrent l’Amérique en «nation de guerre»: «Nous sommes en guerre, nous sommes la nation de la guerre, nous détruisons, nous tuons, tout le monde nous craint». [26] Cette tendance est évaluée à juste titre comme «Tradition historique de la guerre de l’Empire américain et des crimes génocidaires contre l’humanité». [27; 28]

Toutes les 72 années de l’existence de l’ONU, les États-Unis pratiquent dans son cadre un génocide quasi continu, avec presque la connivence de l’ONU. Le génocide américain a de profondes racines historiques depuis la destruction de plusieurs millions d’Indiens américains [29]. Par conséquent, il n’est pas surprenant que les 37 guerres des États-Unis-OTAN après la Seconde Guerre mondiale dans 37 pays, dans lesquelles ils o­nt tué plus de 20 millions de victimes innocentes, constituent un génocide total ouvert.

Par conséquent, il n’est pas surprenant que les Etats-Unis constamment planifient un génocide de loin. « Selon un document secret daté du 15 septembre 1945,  « le Pentagone avait envisagé de faire exploser l’Union Soviétique par une attaque nucléaire coordonnée dirigée contre les grandes zones urbaines ... pour anéantir et tuer les habitants de certaines zones urbaines. Les documents confirment que les Etats-Unis se sont impliqués dans la « planification du génocide » contre l’Union Soviétique. » Les Etats-Unis continuent à planifier le génocide, maintenant 72 ans, sous l’égide de l’ONU, en élargissant leurs cibles sur la Russie, la Chine, l’Iran et la Corée du Nord. [30]

Tout ce génocide incessant de l’humanité ne trouve, pratiquement, aucune condamnation à l’ONU et n’a aucune protection juridique pour la vie de l’humanité et de chaque personne. Toutes les tentatives d’attirer des hauts fonctionnaires américains pour des crimes contre l’humanité comme le «processus américain de Nuremberg» échouent [31]. La Convention de l’ONU contre le génocide est impuissante et n’empêche pratiquement pas les massacres, n’interfère pas avec le piétinement du droit humain et de nombreux peuples pour la vie [32]. Cette impuissance légale peut être vaincue par notre déclaration.

 

5. Le droit de l’homme à la vie, à la paix mondiale et à l’harmonie sociale est le premier droit des sphérons de l’humanité, exprimé dans la Déclaration de l’AHG,

 

Notre article essaie de justifier la nécessité sociale d’une Déclaration spéciale supplémentaire sur le droit humain à la vie dans son essence profonde de «révérence de la vie» en rapport avec son importance spéciale et fondamentale. Notre déclaration s’appuie sur la définition scientifique du droit à la vie, fondée sur les découvertes scientifiques les plus importantes des sciences sociales du siècle dernier et du début du nouveau siècle. C’est la découverte d’Umberto Maturana « autopoiesis» (auto-production) comme la nature générale de tous les êtres vivants, y compris l’homme, de la naissance à la mort [33]. Elle est identique à « révérence pour la vie » et définit son essence- l’autopoiesis. Une autre découverte est la définition de l’harmonie de la vie, l’autopoiesis comme «seule vraie réalité objective», appartenant au brillant scientifique et mathématicien français Henri Poincaré [34]. La troisième découverte m’appartient - c’est la découverte de groupes sociaux stochastiques et non-linéaires de réseau engagés dans quatre sphères de la production sociale et appelés «sphérons», qui épuisent l’harmonie structurelle profonde de la vie sociale de l’humanité. Ces découvertes sont résumées et systématiquement reliées dans la «Science du Monde Global», créée en 2016 dans l’Union Mondiale de l’Harmonie. [35]

L’absence d’un droit à la vie international juridique fort entraîne le rejet du droit humain à la paix et l’harmonie sociale mondiales qui ne sont pratiquement pas discutées au niveau de l’ONU ou sont discutées de manière purement limitée et formelle, à laquelle rien n’est contraignant. Ce droit fondamental est piétiné ou négligé par les sociétés militaristes dans lesquelles l’homme est réduit à la «chair à canon» et sa vie est assimilée à zéro. Telle est la société moderne et la civilisation militariste industrielle avec des guerres continues et sans fin.

Sans la reconnaissance du premier droit humain fondamental à la vie et sans l’interdiction de toute guerre, sauf la guerre contre le terrorisme, le crime le plus élevé contre l’humanité, comme le génocide, tous les autres articles de la Charte de l’ONU restent un « son vide », pour la plupart, pour la paix mondiale. Cela a été confirmé par les 72 ans de l’ONU. «Assurer la paix et la sécurité» (article 1 de la Charte de l’ONU), comme le prouvent de manière convaincante les faits de l’histoire, reste aussi irréalisable pour l’ONU que pour la Société des Nations. Au 20ème siècle, les deux étaient tragiquement impuissantes devant la mondialisation de la guerre. De plus, à cause de la domination des pays militaristes, elles sont devenues une «aile et un nid» pour elle, l’induisant et n’interférant pas avec sa croissance prédatrice.

Ce n’est que dans l’ONU d’Harmonie qu’il est possible de reconnaître le premier droit humain à la vie et le crime de guerre. Seule l’ONU d’Harmonie est capable de proclamer l’union des peuples non militaristes comme la pire et la plus dangereuse des dissidences historiques du «diviser pour régner», mais dans l’harmonie de leurs communautés profondes (sphèrons) engagées dans la production sociale mondiale et assurant la paix universelle non pas de la guerre, mais de leur fondement de la nature et de la vie humaines génétique harmonieux. Le projet scientifique, sociocybernétique de l’ «ONU d’Harmonie» est présenté dans le projet correspondant de l’AHG [36]. Le droit humain à la vie est enraciné dans la base de la vie sociale, dans sa structure sociétale harmonieuse de sphèrons, dont seule la conscience de soi peut reconnaître et accepter le droit humain à la vie comme la plus haute norme sociale et légale d’une civilisation harmonieuse qui était inaccessible aux sociétés et civilisations militaristes précédentes.

 

Bibliographie

1.Universal Declaration of Human Rights (1948)

http://www.un.org/en/universal-declaration-human-rights/index.html

2.Convention for the Protection of Human Rights and Fundamental Freedoms (Rome, 1950):

http://www.mfa.gov.tr/convention-for-the-protection-of-human-rights-and-fundamental-freedoms-as-amended-by-protocol-no_-11-rome_-4_xi_1950.en.mfa

3.International Covenant o­n Civil and Political Rights (1966):

http://www.ohchr.org/EN/ProfessionalInterest/Pages/CCPR.aspx

4.Êàïèíóñ Î.Ñ. (2006) Ýâòàíàçèÿ êàê ñîöèàëüíî-ïðàâîâîå ÿâëåíèå. Áóêâîâåä. Ãëàâà 2:

https://studfiles.net/preview/429161/page:7

5.Êàòêîâ Ä.Á., Êîð÷èãî Å.Â. (1999) Êîíñòèòóöèîííîå ïðàâî. Ì. Ñ. 73

6.Êîçëîâà Å.È., Êóòàôèí Î.Å. (1999) Êîíñòèòóöèîííîå ïðàâî Ðîññèè. Ì. Ñ. 216

7.International Covenant o­n Economic, Social and Cultural Rights (1966):

http://www.ohchr.org/EN/ProfessionalInterest/Pages/CESCR.aspx

8.Schweitzer A. Reverence for life (1965):

http://www.asdnyi.com/schweitzer-reverence-for-life/#Gw9e4naw

9.Chossudovsky Michel (2012; 2017) Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=772

10.Caldicott Helen (2016) America still thinks it can win a nuclear war:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=712

11.Chomsky Noam, Tom Dispatch (2012): The Week the World Stood Still: The Cuban Missile Crisis and Ownership of the World: http://www.tomdispatch.com/post/175605/tomgram%3A_noam_chomsky%2C_%22the_most_dangerous_moment%2C%22_50_years_later/#more

12.Collina Tom Z. (2016) The U.S. Policy Allows the First Use of Nuclear Weapons: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=704

13.Cartwright James E. and Blairaug Bruce G. (2016) End the First-Use Policy for Nuclear

Weapons: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=706

14.Semashko, Leo; Chandra, Subhash; Pereira, Teresinka (2015) The USA Hiroshima: Nuclear Threat to Humanity. GHA Message: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=630

15.Chossudovsky Michel (2017) The Globalization of War, America’s “Long War” against Humanity: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=682

16.Lucas James (2015) US Has Killed More Than 20 Million In 37 Nations Since WWII:http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=641

17.McMurtry, John (2013) U.S. Holds the World Record of Killings of Innocent Civilians:

http://www.globalresearch.ca/u-s-holds-the-world-record-of-killings-innocent-civilians/5393789

18.Mountain Thomas C. (2017) The UN and Genocide by Starvation in Somalia: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=778

19.Bauer Yehuda (2017) Holocaust and Genocide Today:

http://www.yadvashem.org/yv/en/education/international_projecs/chairmanship/yehuda_bauer_genocide_today.pdf

20.Randjelovic Dragana (2017) 10 Countries Involved With Genocide Today and the Last

100 Years:

https://www.insidermonkey.com/blog/10-countries-involved-with-genocide-today-and-the-last-100-years-566299/

21.Kahan E. and Taki Y(2006) Genocide, First Ed, Nihon Tosho Center Co., LTD, Japan

22.Maguire Mairead (2014) The Disturbing Expansion of the Military-Industrial Complex: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=678

23.Mountain Thomas C. (2014) USA vs. China in South Sudan: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=778

24.Dhimos Vince (2017) Dear America: You already killed 20% of them. Want to go for FULL genocide now? WW III prelude: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=771

25.Willson Brian S. (2017) North Korea and the “Axis of Evil”:

https://www.globalresearch.ca/korea-and-the-axis-of-evil/3464

26.Hastings Tom (2016) DOD Woe: Pentagon’s War o­n the Earth:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=673

27.Hagopian Joachim (2014) Historical Tradition of American Empire War and Genocidal

Crimes Against Humanity: https://www.globalresearch.ca/historical-tradition-of-american-empire-war-and-genocidal-crimes-against-humanity/5393997

28.Stahel, Albert A. (2013). The United States – in a Permanent State of War. Institute for Strategic Studies. No 25, 12 August 2013, Current Concerns, Page 9.

29.Willson, Brian (2014) Genocide and the Thanksgiving Myth:

http://www.globalresearch.ca/genocide-and-the-thanksgiving-myth/5416710

30.Chossudovsky Michel (2017) “Wipe the Soviet Union Off the Map”, 204 Atomic Bombs against 66 Major Cities, US Nuclear Attack against USSR Planned During World War II. When America and the Soviet Union Were Allies: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=777

31.Gordon Rebecca. American Nuremberg. The unpunished crimes like Dick Cheney, George Bush, and Donald Rumsfeld in the Global War o­n Terror: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=683

32.Convention o­n the Prevention and Punishment of the Crime of Genocide (1948):

http://www.ohchr.org/EN/ProfessionalInterest/Pages/CrimeOfGenocide.aspx

33.Maturana H., Varela F. Autopoiesis: the organization of the living (1973) // Maturana H., Varela F. Autopoiesis and Cognition. – Boston, 1980. – P. 63–134

34.Poincare, Henri (2013) The Foundation of Science. The Science Press. New York And Garrison, N. Y.: https://archive.org/stream/foundationsscie

35.Semashko Leo and 173 coauthors from 34 countries (2016) Global Peace Science or Peaceloveology, Peacescience: First Common Good and Human Right, Revolutionof SocialSciences,Creating Peace fromSPHERONS’Harmonyand Nonviolent Victoryof Peaceover War in XXICentury. World textbook.TheGHA 48th project. JD Group of Publication, New Delhi. 2016. -616 p. ISBN 978-81-929087-8-6: http://peacefromharmony.org/docs/global-peace-science-2016.pdf

36.Semashko Leo and GHA 20 coauthors (2017) Network Spherons: The UN of Harmony and Global Peace Replacing the UN of Disharmony. Sociocybernetic Model of Spherons’ Global Harmonious Governance (SMSGHG) at the UN level: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=769

22-12-17

 

 

Annexe 5.

Les Objectifs du 21ème siècle de l’ONU d’Harmonie au lieu des «Objectifs du Millénaire» de l’ONU de Disharmonie

 

En 2000, l’ONU a approuvé la Déclaration du Millénaire des Nations Unies [194], où elle a proclamé solennellement sept «objectifs clés» du troisième millénaire, auxquels l’ONU «attribue une importance particulière». Ils sont présentés dans le tableau suivant en deux langues.

 

Tableau 1. Les « Objectifs du Millénaire » de l’ONU traditionnelle

http://www.un.org/ru/documents/decl_conv/declarations/summitdecl.shtml

 

http://www.un.org/ru/documents/decl_conv/declarations/summitdecl.shtml

 

I. Paix, sécurité et désarmement

II. Ìèð, áåçîïàñíîñòü è ðàçîðóæåíèå

II. Développement et éradication de la pauvreté

III. Ðàçâèòèå è èñêîðåíåíèå íèùåòû

III. Protéger notre environnement commun

IV. Îõðàíà íàøåé îáùåé îêðóæàþùåé ñðåäû

IV. Droits de l’homme, démocratie et bonne gouvernance

V. Ïðàâà ÷åëîâåêà, äåìîêðàòèÿ è áëàãîå óïðàâëåíèå

V. Protéger les vulnérables

VI. Çàùèòà óÿçâèìûõ

VI. Répondre aux besoins particuliers de l’Afrique

VII. Óäîâëåòâîðåíèå îñîáûõ ïîòðåáíîñòåé Àôðèêè

VII. Renforcer les Nations Unies

VIII. Óêðåïëåíèå Îðãàíèçàöèè Îáúåäèíåííûõ Íàöèé

 

L’ONU a souligné que ses membres o­nt une «responsabilité collective» pour la réalisation de ces objectifs. Mais les moyens de les atteindre o­nt été réduits, comme une loi, à des promesses et des appels communs. Par exemple, la réalisation des objectifs de «paix, sécurité et désarmement» s’est limitée à ce qui suit: «Nous n’épargnerons aucun effort pour libérer nos peuples du fléau de la guerre, que ce soit à l’intérieur ou entre les États, qui a réclamé plus de 5 millions de vie dans la dernière décennie. Nous allons également chercher à éliminer les dangers posés par les armes de destruction massive. » Cela signifie que l’ONU ne prévoit pas d’exclure les guerres dans le prochain millénaire; elle les préserve et ne prévoit que «libérer nos peuples du fléau de la guerre»!

A cela s’ajoute une petite liste de mesures très étroites: « respect de l’Etat de droit », « les décisions de la Cour Internationale de Justice" », « pour rendre l’ONU plus efficace dans le maintien de la paix et la sécurité en lui donnant les ressources et les outils dont elle a besoin pour la prévention des conflits, le règlement pacifique des différends, le maintien de la paix, la consolidation de la paix après les conflits et la reconstruction.» « Renforcer la coopération entre l’ONU et les organisations régionales », « assurer la mise en œuvre par les États parties de traités dans des domaines tels que le contrôle des armements et le désarmement », « prendre des mesures concertées contre le terrorisme international », « intensifier nos efforts pour lutter contre le crime transnational dans toutes ses dimensions », «s’efforcer d’éliminer les armes de destruction massive, en particulier les armes nucléaires», «appeler tous les États à adhérer à la Convention sur l’Interdiction de l’Emploi, du Stockage, de la Production et du Transfert des Mines Antipersonnel »",  « nous exhortons les États membres à observer la trêve olympique ». Nous pouvons aussi citer des douzaines de mesures partielles similaires totalement impuissantes à éradiquer les guerres et assurer une paix mondiale.

A la fin de la Déclaration, il est de nouveau déclaré « Nous réaffirmons solennellement, en cette occasion historique, que les Nations Unies sont la maison commune indispensable de toute la famille humaine, à travers laquelle nous chercherons à réaliser nos aspirations universelles pour la paix, la coopération et le développement. Nous nous engageons donc à soutenir sans réserve ces objectifs communs et notre détermination à les atteindre. » Il semble que l’ONU reconnaisse ses «déclarations solennelles et ses promesses» comme le moyen le plus efficace de parvenir à la paix, ce qu’elle-même et ses membres n’ont jamais concrétisé en 72 ans.

Nous pensons que dans le monde il n’y a pas une seule personne sensée qui croit que de telles « promesses solennelles » et des demi-mesures similaires comme la « Trêve olympique », l’interdiction des mines anti-personnel et des drogues, la lutte contre le terrorisme, le respect de la primauté du droit et la Cour internationale, et des douzaines d’appels à «renforcer», «assurer», «intensifier» peuvent atteindre l’objectif de «paix, sécurité et désarmement». Parce qu’aucune des promesses depuis 72 ans n’a été accomplie et au lieu d’approcher la paix, nous voyons une approche rapide à une nouvelle guerre mondiale. Il est ridicule et stupide d’y croire, car tout cela n’a rien à voir avec la réalité inverse de la mondialisation des guerres, du génocide, du militarisme, de la course aux armements, de la croissance des budgets militaires, de l’invention de nouveaux types de destruction massive, ainsi de suite. L’ONU, qui accepte de telles Déclarations, vit dans un monde différent et fantastique, complètement inadapté à la réalité.

La tragédie de cette Déclaration pour l’humanité réside dans le fait que, parmi ses innombrables «promesses solennelles», il n’y a aucune promesse de paix mondiale dans le futur. À nous sont promis seulement « libérer du fléau (les chagrins - L.S.) de la guerre », évidemment, en lui assumant (la guerre) un futur sans fin! L’ONU traditionnelle ne promet pas une paix mondiale même au troisième millénaire! L’objectif global de paix est exclu de la Déclaration pour les mille prochaines années! Il lui manque une définition scientifique de son essence, ainsi qu’un système de moyens nécessaire et suffisant pour l’atteindre. Il se limite à des moyens purement pacifistes, non systématiques et superficiels, incapables de fournir la paix et de rapprocher l’humanité de celle-ci, qu’il voit dans 72 ans de l’existence de l’ONU. Une déclaration similaire sert plutôt les intérêts d’un militarisme croissant que les attentes pacifiques de l’humanité. Il témoigne des limites et de l’impuissance de la pensée pacifiste traditionnelle qui, contrairement à Einstein, tente de résoudre les problèmes au même niveau de pensée qui les a créés. Aucune innovation intellectuelle ou théorique dans cette Déclaration n’est présente.

Mais ces «objectifs du millénaire» n’ont duré que 15 ans à l’ONU elle-même, puisqu’en 2015, elle a adopté une autre déclaration: «Agenda 2030 pour le développement durable» avec ses «17 objectifs de développement durable», qui, en fait, o­nt croisé les « Objectif du Millénaire » même si l’Agenda fut déclarée, ils « sont larges en portée et vont plus loin ». [238]. Parmi les «Objectifs du Millénaire», il n’y a pas de «développement durable» et, parmi ses objectifs, il n’y a pas d’objectif particulier distinct d’une paix mondiale qui est absente même parmi les «objectifs du millénaire» comme o­n l’a vu précédemment. Les deux Déclarations de l’ONU, à une distance de 15 ans l’une de l’autre, témoignent du caractère insignifiant, en contenu et en forme, de la pensée pacifiste superficielle de l’ONU, qui a créé tous les problèmes mondiaux dans ses 72 ans d’existence. À ce niveau superficiel de la pensée, il n’y a pas de compréhension de l’identité profonde et de la continuité du développement durable et de la paix mondiale qui sont divisés dans les documents de l’ONU. Leur faiblesse pacifiste et leur incapacité o­nt servi pendant tout le siècle dernier et jusqu’à ce jour, l’écran de la prospérité au militarisme le plus féroce des États-Unis-OTAN.

Le faible niveau de pensée traditionnelle de l’ONU ne peut être vaincu qu’à un nouveau niveau plus profond de réflexion sphérique, qui est représenté dans ce projet de l’ONU d’Harmonie. Si l’ONU traditionnelle de 72 ans d’existence fut incapable de promettre la paix mondiale et le développement durable, même dans le nouveau millénaire, l’ONU d’Harmonie garantit leur réalisation conjointe inséparable et rassurant pendant 50 ans. Elle préserve certains des objectifs partiels les plus importants de l’ONU traditionnelle et les subordonne aux objectifs de la paix mondiale, l’harmonie sociale, le développement durable et le droit à la vie comme le droit qui leur est propre. Par conséquent, ces objectifs de l’ONU d’Harmonie seront des objectifs non pas d’un vague millénaire, mais d’un 21ème siècle moderne, dans lequel elle garantit la réalisation et le maintien d’une paix mondiale et un développement durable dans une période de 50 ans de désarmement complet et universel. Tous ces objectifs sont pour une seule harmonie sociale des sphérons.

Sur base du « Programme de l’ONU d’Harmonie » dans ce projet, nous formulons les « Objectifs du 21ème siècle » dans le raisonnement des sphères/sphèrons dans le tableau suivant:

 

Tableau-2. Les objectifs du 21ème siècle de l’ONU d’Harmonie et la paix mondiale

 

Öåëè ãàðìîíèè 21 âåêà

Objectifs d’harmonie pour le 21ème siècle

1. òå÷åíèå 50 ëåò ãëîáàëüíûé ìèð è óñòîé÷èâîå ðàçâèòèå â ïðèðîäå èç ñîçíàòåëüíîé ñîöèàëüíîé ãàðìîíèè è ðàâíîïðàâíîãî ïàðòíåðñòâà ñôåðîíîâ íà âñåõ óðîâíÿõ, íà÷èíàÿ ñ ÎÎÍ íà îñíîâå «Íàóêè ãëîáàëüíîãî ìèðà» (ÍÃÌ) [78] ÷òî îáåñïå÷èò ÷åëîâå÷åñòâó ïåðåõîä â ãàðìîíè÷íóþ öèâèëèçàöèþ â êîíöå 21 âåêà

1. Dans 50 ans il y’aura: la paix mondiale et le développement durable dans la nature de l’harmonie sociale consciente et le partenariat égal des sphérons à tous les niveaux, en commençant par l’ONU sur base de la « Science de la Paix Mondiale » (SPM) [78] qui donnera à l’humanité la transition vers une civilisation harmonieuse à la fin du 21ème siècle.

2.Ðàçâèòèå ÍÃÌ è âñåãî êîìïëåêñà ñîöèàëüíûõ íàóê ÷åðåç èññëåäîâàíèå ñôåðîíîâ ÷åëîâå÷åñòâà, êàæäîé ñòðàíû è êàæäîé åå ÷àñòè âïëîòü äî ñåìüè è èíäèâèäà [190]

2. Le développement de la SPM et l’ensemble des sciences sociales à travers l’étude des sphérons de l’humanité, dans chaque pays et dans chaque partie de ce dernier, jusqu’à la famille et l’individu [190]

 

3.Ðàçâèòèå ãëîáàëüíîé äóõîâíîé êóëüòóðû ãàðìîíè÷íîãî ìèðà è ãàðìîíè÷íîé öèâèëèçàöèè íà îñíîâå ãëîáàëüíîãî ãàðìîíè÷íîãî îáðàçîâàíèÿ âûñøåãî êà÷åñòâà ñ äåòñòâà, ñåìüè è øêîëû è îáåñïå÷åíèå ñîîòâåòñòâóþùåé äîñòîéíîé ðàáîòû

3. Le développement d’une culture spirituelle mondiale de la paix harmonieuse et la civilisation harmonieuse sur base de l’éducation mondiale harmonieuse de plus haute qualité depuis l’enfance, la famille et l’école et garantissant un travail décent approprié

 

4. Îáåñïå÷åíèå ïîëíîãî ðàçîðóæåíèÿ è áåçîïàñíîñòè â òå÷åíèå 50 ëåò ïóòåì åæåãîäíîãî âñåîáùåãî ñîêðàùåíèÿ âîåííûõ áþäæåòîâ íà 2% ñ ïðèîðèòåòîì ÿäåðíîãî ðàçîðóæåíèÿ â 10 ëåò

4. Assurer le désarmement complet et la sécurité pendant 50 ans grâce à une réduction générale annuelle des budgets militaires de 2% avec la priorité du désarmement nucléaire en 10 ans

 

5.  ðàìêàõ óñòîé÷èâîãî ìèðíîãî ðàçâèòèÿ îáùàÿ îõðàíà îêðóæàþùåé ñðåäû; îáåñïå÷åíèå äîñòóïíîé è ÷èñòîé ýíåðãèåé; ýêîëîãè÷íûå ãîðîäà, ïîñåëåíèÿ, ïðîèçâîäñòâî è ïîòðåáëåíèå; ñîõðàíåíèå êëèìàòà è áèîñôåðû

5. Dans le cadre du développement pacifique durable, la protection globale de l’environnement; promouvoir l’énergie propre et abordable; les villes écologiques, les établissements humains, la production et la consommation; la conservation du climat et de la biosphère.

6. Ïîëíîå èñêîðåíåíèå ãîëîäà è íèùåòû ïóòåì óñòàíîâëåíèÿ ìàòåðèàëüíîé, ðåñóðñíîé îòâåòñòâåííîñòè áîãàòåéøèõ ñëîåâ çà áåäíåéøèå ñëîè â ãðàíèöàõ èõ ãàðìîíèè

6. L’éradication complète de la faim et la pauvreté en établissant la responsabilité matérielle et en ressources des strates les plus riches pour les couches les plus pauvres de leur harmonie.

7. Îáåñïå÷åíèå õîðîøåãî çäîðîâüÿ, æèëèùà, ñàíèòàðèè, ÷èñòîé âîäû, âîçäóõà è áëàãîñîñòîÿíèÿ äëÿ âñåõ ñëîåâ

7. Assurer la bonne santé, l’habitat, l’assainissement, l’eau propre, l’air et le bien-être pour toutes les strates.

8. Ãåíäåðíîå ðàâåíñòâî, ïðèîðèòåò äåòåé, ñíèæåíèå äðóãèõ íåðàâåíñòâ ïóòåì ó÷ðåæäåíèÿ ñôåðíîé 100% äåìîêðàòèè êàê ãëîáàëüíîãî ãàðìîíè÷íîãî óïðàâëåíèÿ, íà÷èíàÿ ñ ÎÎÍ, ñ ðàâíûì ðàñïðåäåëåíèåì âëàñòè ìåæäó ñôåðîíàìè; ñ ìåõàíèçìîì âíóòðåííåé ãàðìîíè÷íîé îïïîçèöèè è ýôôåêòèâíîé ïîëèòè÷åñêîé ñèñòåìû; ñ ñèëüíûìè è ñïðàâåäëèâûìè èíñòèòóòàìè, ñâîáîäíûìè îò ìèëèòàðèçìà, êîððóïöèè è íàöèîíàëèçìà; ñ îáåñïå÷åíèåì âñåõ ïðàâ è ñâîáîä ÷åëîâåêà íà îñíîâå ïðèîðèòåòíîãî ïðàâà ÷åëîâåêà íà æèçíü

8. L’égalité des sexes, la priorité des enfants, la réduction des autres inégalités en instaurant une démocratie à 100% sphérique comme une gouvernance mondiale harmonieuse, en commençant par l’ONU, avec une répartition égale du pouvoir entre les sphérons; avec le mécanisme de l’opposition interne harmonieuse et un système politique efficace; avec des institutions fortes et justes libérées du militarisme, de la corruption et du nationalisme; avec la garantissant à tous les droits de l’homme et les libertés sur base de la priorité du droit de l’homme à la vie.

9. Ãàðìîíè÷íûé ðîñò ýêîíîìèêè, èíäóñòðèè, èíôðàñòðóêòóðû, òåõíè÷åñêèõ èííîâàöèé ñ ïðèîðèòåòîì ãóìàíèòàðíûõ èííîâàöèé íà îñíîâå ãàðìîíè÷íîãî ñîöèàëüíîãî çíàíèÿ

9. La croissance harmonieuse de l’économie, l’industrie, l’infrastructure, les innovations techniques avec la priorité des innovations humanitaires basées sur des connaissances sociales harmonieuses

10. Ãàðìîíè÷íîå ðàçâèòèå ÎÎÍ ïóòåì åå êà÷åñòâåííîãî, ñòðóêòóðíîãî ðåôîðìèðîâàíèÿ â ÎÎÍ Ãàðìîíèè è Ãëîáàëüíîãî Ìèðà íà îñíîâå ÍÃÌ, êàê ïðåäëîæåíî â äàííîì ïðîåêòå. Ýòà ðåôîðìà – åäèíñòâåííûé ñïîñîá óñèëèòü è óáåðå÷ü ÎÎÍ îò ïå÷àëüíîé ó÷àñòè Ëèãè Íàöèé, ê êîòîðîé îíà ñòðåìèòåëüíî ïðèáëèæàåòñÿ âìåñòå ñ êðàéíèì ðîñòîì âåðîÿòíîñòè íîâîé ìèðîâîé âîéíû.

10. Le développement harmonieux de l’ONUT à travers sa réforme qualitative et structurelle dans l’ONU d’Harmonie et la paix mondiale sur base de la SPM, talque proposé dans ce projet. Cette réforme est le seul moyen de renforcer et protéger l’ONU contre le triste sort de la Société des Nations, à laquelle elle se rapproche rapidement, ainsi que l’augmentation extrême de la probabilité d’une nouvelle guerre mondiale.

 

Ces 10 objectifs o­nusiens de l’harmonie du XXIe siècle incluent tous les objectifs des deux Déclarations de l’ONU, mais les transforment en les réinterprétant dans le nouveau paradigme sociocinétique des sphères et des sphérons à un nouveau niveau de pensée tetranet [165]. La pensée scientifique profonde des sphères et des sphérons dépasse/résout tous les problèmes mondiaux, les défis et les risques générés par la pensée de surface traditionnelle. Le premier, l’objectif principal et holistique, y compris tous les autres objectifs, est la réalisation d’une paix mondiale pendant 50 ans sur la base de la SPM et de l’ONU d’Harmonie tel que proposé dans le projet de l’AHG. Dans la première comparaison, l’efficacité indubitable des buts profonds et des moyens de l’ONU d’Harmonie par rapport à l’ONU traditionnelle non systématique, non scientifique et superficielle, essentiellement vide et dépourvue de toute efficacité des objectifs traditionnels de discorde devient claire.

 

(Ce projet a été rédigé par le Dr. Leo Semashko le 14-12-17 pour plus ample discussion, correction et approbation par l’AHG)

Pour plus de détails, voir ici: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=769

 

 

Annexe 6.

Sphèrons des Etats-Unis et de la Russie: transformation des « ennemis » en amis et partenaires. Comment peut un ennemi devenir un partenaire?

 

Les États-Unis considèrent depuis longtemps la Russie comme un «ennemi» (comme beaucoup d’autres pays du monde [38a]) et se préparent constamment à la guerre avec elle [15]; etc.]. Compte tenu de la période de l’URSS, cela dure un siècle. Au contraire, Poutine, au nom de la Russie, nomme constamment les «partenaires» américains et se prépare non seulement à repousser l’éventuelle agression américaine, mais aussi à élargir la coopération pacifique. Pourquoi ces évaluations mutuellement exclusives? o­nt-ils un dénominateur commun?

Nous, penseurs représentants des deux côtés, qui ne reconnaissent qu’une seule perspective de coopération pacifique, avec toutes nos différences, avons essayé de répondre à des questions sur « les ennemis, les partenaires, leur guerre ou leur coopération pacifique ». Nous devrons un peu toucher à l’histoire, la philosophie, la science et la politique, et nous commencerons par la simple pensée de génie d’Einstein: «Les problèmes importants auxquels nous sommes confrontés ne peuvent être résolus au même niveau de pensée que nous les avons créés ». À quel niveau de réflexion l’affrontement hostile entre les États-Unis et la Russie s’est-il produit?

Il a surgi au niveau de la pensée idéologique superficielle de l’élite dirigeante des États-Unis, défendant la domination impériale et la supériorité de l’Amérique dans l’ordre mondial, qu’elle crée sous sa direction mondiale. Qu’est-ce qui sera la fin? Les États-Unis mènent constamment et continuellement des guerres contre tous les pays et tous les peuples qui, d’une manière ou d’une autre, o­nt empiété pour s’opposer ou s’opposer au dictat américain. En conséquence, «les États-Unis o­nt tué plus de 20 millions de dollars dans 37 nations depuis la Seconde Guerre mondiale» [2]. Parmi les «ennemis» à des degrés divers au cours des deux dernières décennies, les États-Unis sont enregistrés aujourd’hui par plus de 10 pays, avec un total de près d’un tiers de l’humanité [38a]. La Russie est entourée sur tout le périmètre des frontières terrestres par des bases militaires américaines: Europe de l’Ouest, Afghanistan, Japon, Corée du Sud. Les États-Unis planifient une troisième guerre mondiale, considérant ses différents scénarios avec différentes victimes [1; 18 [. Certains de ces scénarios o­nt été approuvés par le « Congrès fou » [15]. En conséquence, les États-Unis sont embourbés dans la «mondialisation de la guerre» depuis un siècle, et «le gouvernement américain est le principal fournisseur de la violence dans le monde», écrit Martin Luther King Jr. [56]

Qu’est-ce que la Russie au siècle dernier? En tant que fondement de l’URSS, en raison de la terreur idéologique communiste, elle a perdu des douzaines de millions de personnes. Après l’effondrement de l’URSS, en particulier à l’époque du président Poutine depuis 2000, la Russie s’est engagée dans un développement indépendant au-delà de la dictature américaine et de la nécessaire montée en puissance des capacités militaires nécessaires pour la repousser. À la suite d’une politique indépendante, la Russie est devenue un «ennemi n ° 1» pour l’élite dirigeante américaine. Poutine a répété mille fois que la Russie n’allait attaquer personne, mais donnerait une réponse adéquate à tout agresseur. Par conséquent, la Russie se concentre principalement sur la coopération et est prête à s’associer avec n’importe quel pays, y compris les États-Unis, malgré toute son hostilité. Par conséquent, il nomme toujours les «partenaires» américains de la Russie.

Les différentes approches géopolitiques des Etats-Unis et de la Russie et les définitions réciproques opposées de « ennemi »/ partenaire » ne sont pas accidentelles, pas une terminologie politique ou une petite ruse mais une expression intuitive de différents niveaux de pensée. L’un d’entre eux est immergé dans la couche superficielle des contradictions apparentes de l’élite dirigeante inamovible (sous le clinquant de propagande de l’enseigne pseudo-démocratique des présidents fantoches de remplacement), qui ne se soucie pas de la vie de la nation mais la domination du monde. Un autre d’entre eux prend en compte les menaces visibles, prépare leur repoussement militaire actif, mais ne se limite pas à la surface militariste, mais repose sur base de la paix universelle et de la coopération harmonieuse, Poutine: « La paix, la vie paisible o­nt été et restent l’idéal de l’humanité », et son chemin vers elle voit ainsi: « Le monde de l’avenir: à travers un conflit à l’harmonie "[93,111].

L’intuition de Poutine est plus profonde que la pensée militariste superficielle traditionnelle de l’élite dirigeante américaine, son complexe militaire (Pentagone)- industriel et des médias-congrès [53]. La profondeur de la pensée de Poutine réside dans sa capacité à sentir derrière les conflits d’intérêts les fondements harmonieux fondamentaux de la vie pacifique de toutes les nations sans exception, y compris les États-Unis et la Russie. Au sujet de ces niveaux de réalité, Héraclite a réfléchi plus de 2.5 mille ans, parlant de « l’harmonie et de la guerre des opposés », où la guerre est de surface et apparence, et l’harmonie est profonde et cachée. (Veuillez voir à l’annexe 3: «Philosophie et dialectique des sphérons de l’ONU»)

Malheureusement, la compréhension scientifique de l’harmonie structurelle reste inconnue jusqu’à présent. La première approximation scientifique de cette structure a été réalisée dans l’AHG, dans ses études statistiques sur les sphérons présentées dans la « Science de la Paix Mondiale » [78]. Seulement une compréhension scientifique de la structure harmonieuse des sphérons comme code génétique de chaque pays et génome de l’humanité dans son ensemble ouvre la voie à ce nouveau niveau où la solution des problèmes globaux de l’humanité s’ouvre, d’abord et avant tout est révélé dans les détails dans le livre nommé de l’AHG. À ce niveau, le «partenariat des ennemis» - la coopération entre les États-Unis et la Russie - devient clair. A ce niveau, la réforme fondamentale de l’ONU, qui appelle à l’unification des nations non pas sur une surface militariste disharmonieuse, mais au niveau de leur profonde harmonie structurelle des sphérons, devient compréhensible. À ce niveau, la structure et l’essence de la loi fondamentale des Nations Unies - la «Constitution de la Terre» en tant que constitution de sphèrons harmonieux de l’humanité, qui constituent le dénominateur commun de toutes les nations, devient compréhensible à ce niveau.

Si «la paix n’est pas atteinte par la guerre mais par la compréhension», écrit Einstein, un sommet historique des États-Unis et de la Russie est nécessaire pour comprendre le nouveau niveau de pensée scientifique qui atteint le niveau de connaissance de l’harmonie structurelle profonde des sphérons, comme base pour la vie paisible et la coopération de tous les pays du monde, y compris les États-Unis et la Russie. Le Sommet des Etats-Unis et de la Russie (peut-être avec l’invitation de la Chine, de l’Inde et de l’Union Européenne) sur ce sujet s’appellera « Sommet Mondial de la Paix, Nouvelle Pensée et Coopération Harmonieuse » ou autrement, gardant le titre principal: transition vers un nouveau niveau de pensée qui fournit des intérêts profonds, fondamentaux et vitaux des États-Unis et de la Russie, comme tous les autres pays, une coopération harmonieuse sans guerres, violence, sanctions, menaces, militarisme et supériorité. Ce n’est qu’alors que les États-Unis et la Russie seront en mesure de remplir le grand testament de Martin Luther King: «Transformer la course aux armements en une course à la paix».

Le premier changement nécessaire est un déplacement de la pensée militariste de surface des Etats-Unis sur laquelle ils pensent d’eux-mêmes et de la Russie (et d’autres) comme des « ennemis », à une pensée profondément harmonieuse des sphérons, dans laquelle toutes les nations sont amies. La Russie et Poutine sont à ce niveau profond, sentant intuitivement les sphères dans la longue perspective historique du sobornost, du consentement et de la paix orthodoxes. Sans cela, le passage de la pensée traditionnelle et militariste à un niveau profondément harmonieux et pacifique, il est impossible de transformer la confrontation militaire en une coopération pacifique et harmonieuse. Seulement dans ce cas, les ennemis peuvent devenir des partenaires, ou, comme Christ l’a dit, « les ennemis deviendront amis. »

(Cet article a été écrit par Dr. Leo Semashko le 30-11-17 pour sa discussion, son ajustement et son approbation dans le GHA).

 

 

Annexe 7.

Aphorismes et déclarations de différents penseurs sur l’harmonie et la paix pour l’ONUH:

 

Vedas indiens:

«Que tous les hommes vivent en paix et en harmonie» et «Que tous les hommes soient heureux dans la vie».

Cette connaissance nous permet de vivre en harmonie avec tous les êtres et notre environnement.

 Ils avaient l’harmonie de l’esprit, du cœur et de la main d’une manière bénéfique pour la société dans son ensemble.

 

Bouddha:

L’harmonie vient de l’intérieur. Ne la cherche pas en dehors.

Le bonheur vient de l’harmonie, pas de l’argent ou de la célébrité.

 

Confucius:

70 ans est la compréhension de l’harmonie de l’univers.

Un mari noble recherche l’harmonie et le consentement avec les autres et avec lui-même.

 

Pythagoras:

(Pythagore a découvert les lois de l’harmonie et des relations harmoniques entre les sons).

La mesure est dans toutes choses. La mesure est à tous égards.

Considérez les nombres sacrés, le poids et la mesure, / Voici les enfants de l’égalité de grâce. C’est la plus grande des bénédictions qui nous sont données. / Sachez, les chiffres sont les dieux sur terre.

Là où il y a une arme, il n’y a pas de lois sages. N’évitez pas là et la guerre et la douleur des montagnes. Qu’est-ce que la sagesse? Le premier principe en est en harmonie d’esprit. N’approcher que d’un son harmonieux, nous comprenons des secrets cachés dans le silence. Cela étant dans Tetraktida, est connu. C’est l’harmonie, dans laquelle les forces du monde. De la mort, cette âme sera sauvée, cela dans l’amour, / En harmonie amicale, en harmonie de la famille.

 

Hiéroclès d’Alexandrie(Vème siècle après J.-C., commentateur de Pythagore):

La base de tout est une mesure. Chetveritsa, une source de vie inépuisable.

Chetveritsa est un puits de l’ordre mondial éternel, il est le même que le dieu-créateur.

 

Plutarque, au sujet de Numa Pompilius, le deuxième roi romain (7ème siècle BC):

Il (Numa) a divisé le peuple (romain) en plusieurs parties / classes par emploi (par des magasins professionnels) afin de faire la différence entre les citoyens de l’autre, pour détruire le premier, la raison principale de désaccord entre (les deux parties ennemies / tribus du peuple romain) ...ce qui a apporté l’harmonie et l’unanimité (dans le peuple romain militant, en lui procurant 43 ans de vie paisible, en éliminant les guerres et les insurrections).

 

Héraclite:

Le cosmos est l’harmonie et la guerre des contraires.

L’harmonie cachée est meilleure que la visible.

 

Platon:

(Enseignements sur l’harmonie des quatre sphères et des éléments que Platon expose dans "Timée".)

Le cosmos est un être vivant, l’harmonie de quatre éléments: le feu, l’eau, l’air et la terre.

Le corps du ciel est né visible, et l’âme - invisible, participative à l’harmonie ...

L’harmonie de l’âme que la Muse a été accordée à chaque admirateur sensible ...

Toutes choses étaient un état de désordre complet, et seul Dieu a amené chacune d’entre elles à l’harmonie ... le Dieu a d’abord arrangé tout cela, et ensuite composé de ceci notre Univers - un être vivant unique ...

Tout bon, sans doute est beau et beau est proportionné (harmonieux) ....

De tous les types de purification et de renforcement du corps, la gymnastique est la plus préférable.

La discrétion réfléchie des harmonies et des révolutions du monde ...

 

Aristote:

L’harmonie est une combinaison d’opposés.

 

Zoroastre / Zarathustra:

La bonté absolue est l’harmonie du monde, le mal absolu - la destruction ...

Zarathoustra prêchait l’harmonie de trois niveaux d’ordre ...

 

Léonard de Vinci:

Une personne créatrice doit d’abord connaître les mathématiques, être capable de les maîtriser, afin de comprendre l’harmonie, parce qu’elle repose sur la proportion, la mesure et le nombre, servant de principe fondamental de l’ordre dans le monde.

 

Kepler:

Harmonices Mundi. Harmonie du monde

 

Kant:

L’harmonie naturelle entre les hommes est la garantie de la paix perpétuelle,

 

Poincaré:

L’harmonie interne du monde est la seule vraie réalité objective

Il y a la paix au cœur du vacarme, la concorde à Babel.

 

Dostoïevski:

La Russie ... c’est tout le monde, ... d’une grande harmonie générale, d’un consentement final fraternel.

 

Tolstoï:

Dans les mains de la guerre, il y a des milliards d’argent, des millions de troupes obéissantes et entre nos mains est seulement une, mais l’outil le plus puissant du monde - la vérité.

Étant né, une personne représente une harmonie primordiale de vérité, de beauté et de bonté.

 

Alexander Bogdanov:

La philosophie change de tâche, se change elle-même, dès lors qu’elle oublie que dans l’expérience vivante, elle pose sa matière et son point de départ, que l’harmonisation de la vie est son but immuable.

 

Roerich:

L’humanité, bien que lentement, se dirige vers l’harmonie. ... Des concepts aussi éloignés que l’amour, le bien, la perfection, c’est-à-dire tous les satellites de l’harmonie? L’harmonie n’est souvent pas comprise. Mais l’harmonie n’est pas un chant abstrait. Harmonie, harmonisation des centres est l’identification de l’activité dans toute sa puissance ...

 

Gandhi:

La non-violence est la plus grande force à la disposition de l’humanité. Elle est plus puissante que l’arme de destruction la plus puissante conçue par l’ingéniosité de l’homme.

Le bonheur c’est quand ce que vous pensez, ce que vous dites et ce que vous faites sont en harmonie.

 

Einstein:

L’harmonie de la loi naturelle révèle une intelligence d’une telle supériorité ...

Nous devons admireren humilité, la belle harmonie de la structure de ce monde.

 

Gordon Pask

Le mal est ce qui restreint le droit des acteurs à interagir.

 

Gregory Bateson

La seule issue est la révolution spirituelle, intellectuelle et émotionnelle dans laquelle, finalement, nous apprenons à expérimenter de première main les liens entre la personne et la personne, l’organisme et l’organisme, l’action et les conséquences.

 

George H. Mead

‘La guerre’ est une méthode complètement stupide de régler les différences d’intérêt entre les différentes nations.

 

Solzhenitsyn

A l’artiste est donné seulement plus pointu que d’autres pour ressentir l’harmonie du monde, la beauté et la disgrâce de la contribution humaine à elle - et vivement le transférer aux gens. Et dans les échecs, et même au fond de l’existence - dans la pauvreté, en prison, dans les maladies - un sentiment d’harmonie stable ne peut pas quitter

 

« Imitation ». Konstantin Kushner:

-Les sphérons du monde entier:

Les mots ailés sont une alternative pacifique aux missiles ailés.

Les mots ailés ne connaissent pas de frontières et volent plus que d’autres missiles ailés.

 

« Imitation ». Les aphorismes et les déclarations de Leo Semashko sur l’harmonie, la vie et la mort:

- L’harmonie est la vie, la disharmonie est la mort, la guerre, la lutte.

- L’harmonie donne naissance à la vie et la disharmonie est la violence et la mort.

-Vous pouvez seulement vivre avec l’harmonie, mais pas avec la guerre, avec laquelle vous ne pouvez que mourir.

-Les sphérons sont le cœur de l’harmonie sociale de la production sociale.

- Si vous ne pouvez pas, ou ne savez pas comment, ou ne voulez pas vivre dans une idéologie par harmonie, alors vous n’en avez qu’une seule chose, vivre dans la lutte, la violence et la guerre de tous avec tous, mourir de façon non glorieuse et sans laisser de trace. Ce sont des terroristes et d’autres violeurs.

- La violence, par sa primitivité, trouve rapidement des chefs; mais l’harmonie, par sa profondeur et sa complexité, les trouve pendant longtemps, de façon dure et petit à petit.

- La violence est trop tentante par sa simplicité et son efficacité apparente.

- La violence totale, en tant que disharmonie absolue, est impitoyable à la vie, la privant de tout lieu et la déplaçant par la mort.

- Quiconque n’est pas capable de vivre harmonieusement, intuitivement ou consciemment, est voué à la mort.

- Le marxisme-léninisme est un «chien mort» de sa propre violence de classe, dénuée d’harmonie.

- La violence marxiste, comme toute autre, était superflue pour la vie.

- Le marxisme absolutise la lutte violente superficielle des classes; donc l’harmonie profonde lui était inaccessible, dans l’ignorance de laquelle elle est morte. De même, le libéralisme et tout monisme de la violence.

- En étudiant l’harmonie presque toute ma vie, à la fin je peux dire, comme Socrate: «Je sais que je ne sais rien dans l’harmonie mondiale.»

- Les gens vivent en harmonie par intuition, demeurant ignorant, s’aventurant consciemment dans toutes les discordances mineures.

- La violence est permise en harmonie dans le seul cas pour protéger la vie contre la violence. - L’aphorisme est une harmonie comprimée de mots pour une compréhension mutuelle pacifique

.- Les gens entrent et sortent dans différents réseaux de sphères d’harmonie plusieurs fois par jour et la maîtrisent dans différentes sphères et dans leurs différents réseaux.

- La production est possible seulement dans l’harmonie profonde des sphérons, entre quelles parties il peut y avoir une disharmonie temporaire et la violence, paralysant la partie correspondante de la production.

- La violence a besoin de bras et de jambes, et pour l’harmonie, l’essentiel est un esprit profond.

- La santé est l’harmonie de tout, toujours, dans tout ce qui ne nuit pas à la vie.

- La démocratie sans harmonie profonde des sphérons: le harnachement des chevaux sauvages/groupes sans chauffeur et gouvernail. Il est seulement capable de se battre, détruisant les gens qui l’ont élu.

- L’harmonie profonde n’est disponible que pour un esprit profond et la démocratie des sphérons. --------------------------------------------

 

Annex 8.

Bibliographie

 

1.Chossudovsky Michel (2012; 2017) Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=772

1a. Chossudovsky Michel (2017) Independent Media Reveals the Criminal Nature of US Foreign Policy: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=789

2.Lucas James (2015) US Has Killed More Than 20 Million In 37 Nations Since WWII:http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=641

3.Reimann Jakob (2017) The US Has Soldiers Deployed In Almost Every Country o­n Earth:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=781

4.Hastings Tom (2016) DOD Woe: Pentagon’s War o­n the Earth:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=673

5.Hagopian Joachim (2014) Historical Tradition of American Empire War and Genocidal

Crimes Against Humanity: https://www.globalresearch.ca/historical-tradition-of-american-empire-war-and-genocidal-crimes-against-humanity/5393997

6.Stahel, Albert A. (2013). The United States – in a Permanent State of War. Institute for Strategic Studies. No 25, 12 August 2013, Current Concerns, Page 9.

7.Roberts Paul Craig (2015) Why WWIII Is o­n The Horizon?

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=657

8.Chomsky Noam, Tom Dispatch (2012): The Week the World Stood Still: The Cuban Missile Crisis and Ownership of the World: http://www.tomdispatch.com/post/175605/tomgram%3A_noam_chomsky%2C_%22the_most_dangerous_moment%2C%22_50_years_later/#more

9.Collina Tom Z. (2016) The U.S. Policy Allows the First Use of Nuclear Weapons: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=704

10.Cartwright James E. and Blairaug Bruce G. (2016) End the First-Use Policy for Nuclear

Weapons: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=706

11.Semashko, Leo; Chandra, Subhash; Pereira, Teresinka (2015) The USA Hiroshima: Nuclear Threat to Humanity. GHA Message: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=630

12.Dhimos Vince (2017) Dear America: You already killed 20% of them. Want to go for FULL genocide now? WW III prelude: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=771

13.Escobar Pepe (2016) Target Russia. Target China. Target Iran:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=692

14.Black Christopher (2016) America Threatens Russia: US-NATO Forces Moving to War

Operation Barbarossa: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=687

15.Paul Ronald (2016) Reckless Congress ‘Declares War’ o­n Russia

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=711

16.Maguire, Mairead (2014) The Disturbing Expansion of the Military-Industrial Complex: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=678

16a.Davies Nicolas J. S. (2017) America’s Renegade Warfare. Is the U.S. Guilty of Genocide: https://www.globalresearch.ca/americas-renegade-warfare-is-the-u-s-guilty-of-genocide/5618885

17.Willson, Brian (2014) Genocide and the Thanksgiving Myth:

http://www.globalresearch.ca/genocide-and-the-thanksgiving-myth/5416710

18.Chossudovsky Michel (2017) “Wipe the Soviet Union Off the Map”, 204 Atomic Bombs against 66 Major Cities, US Nuclear Attack against USSR Planned During World War II. When America and the Soviet Union Were Allies: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=777

19.Galtung Johan (2016) On the Coming Decline and Fall of the US Empire: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=599

20.McMurtry, John (2013) U.S. Holds the World Record of Killings of Innocent Civilians:

http://www.globalresearch.ca/u-s-holds-the-world-record-of-killings-innocent-civilians/5393789

21.Mountain Thomas C. (2017) The UN and Genocide by Starvation in Somalia: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=778

22.Bauer Yehuda (2017) Holocaust and Genocide Today:

http://www.yadvashem.org/yv/en/education/international_projecs/chairmanship/yehuda_bauer_genocide_today.pdf

23.Randjelovic Dragana (2017) 10 Countries Involved With Genocide Today and the Last 100 Years:

https://www.insidermonkey.com/blog/10-countries-involved-with-genocide-today-and-the-last-100-years-566299/

24.Kahan E. and Taki Y(2006) Genocide, p.1, first Ed, Nihon Tosho Center Co., LTD, Japan

25.Mountain Thomas C. (2014) USA vs. China in South Sudan: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=778

26.Dorrel Frank (2015) U.S. War Crimes against Humanity: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=616

27.Vine, David (2015) Base Nation: How U.S. Military Bases Abroad Harm America and the World (American Empire Project)

28.Chossudovsky Michel (2017) The Globalization of War, America’s “Long War” against Humanity: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=682

29.Nazemroaya Mahdi Darius (2012) The Globalization of NATO: https://store.globalresearch.ca/store/the-globalization-of-nato/

30.Forte Maximilian (2012) Slouching Towards Sirte: NATO’s War o­n Libya and Africa: http://www.barakabooks.com/catalogue/slouching-towards-sirte/

31.Anderson Tim(2016) The Dirty War o­n Syria: Washington, Regime Change and Resistance: https://store.globalresearch.ca/store/new-the-dirty-war-on-syria-washington-regime-change-and-resistance-print-copy/

32.Turse Nick (2017) The US Military Is Conducting Secret Missions All Over Africa:

https://www.transcend.org/tms/2017/10/the-us-military-is-conducting-secret-missions-all-over-africa/

33.Chossudovsky Michel (2005) America’s "War o­n Terrorism": https://store.globalresearch.ca/store/americas-war-on-terrorism/

34.Breakingnews.sy, Fort Russ (2017) Russia Rejects the False UN-OPCW Report o­n Syrian Chemical Weapons Attack: https://globalresearch.us11.list-manage.com/track/click?u=2cc48fb30f331d97157a65aa2&id=8f13b405d9&e=7634b2334b

35.Engdahl William (2009) Full Spectrum Dominance: Totalitarian Democracy in the new World Order: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=659

36.Carter Tom (2015) The Pentagon’s Law of War Manual: A Blueprint for Total War and Military Dictatorship: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=644

37.Auken Bill Van (2017) General Kelly’s Tirade and the Threat of Military Dictatorship in America: https://www.globalresearch.ca/general-kellys-tirade-and-the-threat-of-military-dictatorship-in-america/5614583

38.Petras James (2017) China’s Pivot to World Markets, Washington’s Pivot to World Wars:

https://www.globalresearch.ca/chinas-pivot-to-world-markets-washingtons-pivot-to-world-wars/5541802

38a. Petras James (2017) US Enemy List: Prospects and Perspectives:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=787

39.McCoy Alfred W. (2017) World War III With China:

http://www.tomdispatch.com/blog/176331/tomgram%3A_alfred_mccoy%2C_the_global_war_of_2030

40.Wolin Sheldon (2003) Inverted Totalitarianism: USA Transformation to Fascist-like State: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=721

41.Brenner Michael (2017) GlobalizingFASCISM. Neo-Cons:Paradise Lost – And Lost Again:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=775

41a. Rubenstein Richard E. (2017) Fascism in America: A Preventable Danger: https://www.transcend.org/tms/2017/12/fascism-in-america-a-preventable-danger/

42.Johnstone Paul (2017) From MAD to Madness: Inside Pentagon Nuclear War Planning Paperback. Pentagon Fascism: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=736

43.Lendman Stephen (2017) Dirty Open Secret: US Created and Supports ISIS: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=761

44.Zuesse Eric (2017) U.S. is the Greatest Threat to World Peace Today. Polls: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=767

45.Crooke Alastair (2016) How the US Armed-up Syrian Jihadists: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=716

46.Engelhardt, Tom (2014) How America Made ISIS:

http://www.commondreams.org/views/2014/09/02/how-america-made-isis

47.Burrowes Robert J. (2016) Terrorism: Ultimate Weapon of the Global Elite:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=645

48.Caldicott Helen (2016) America still thinks it can win a nuclear war: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=712

49.Karlin Mark (2017) It’s a Fairy Tale to Call the US the World’s Peacekeeper: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=764

50.Willson, Brian S. (2015) The US Fear of Peace. http://www.brianwillson.com/page/2/

51.Chomsky, Noam and Andre Vltchek (2013) On Western Terrorism: From Hiroshima to Drone Warfare: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=637

52.Chomsky, Noam (2014) US and its NATO Intervention Force may Spark Nuclear War: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=637

53.Reich, Robert B. (2015) How to Disrupt the Military-Industrial-Congressional Complex:

http://robertreich.org/post/123138820185

54.Gordon Rebecca. American Nuremberg. The unpunished crimes like Dick Cheney, George Bush, and Donald Rumsfeld in the Global War o­n Terror: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=683

54a. Mohamad Mahathir (2005) The Criminalization of War:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=795

54b. Tomgram: Thompson Erin (2017) Curating Guantanamo:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=792

54c. Antonino Drago. Nonkilling Science: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=797

55.Chartrand Sébastien & John Philpot, editors (2014) Justice Belied: The Unbalanced Scales of International Criminal Justice:https://store.globalresearch.ca/store/justice-belied-the-unbalanced-scales-of-international-criminal-justice/

56.King Martin Luther Jr. The greatest purveyor of violence in the world is my own governance:http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=303

57.Smith Gar (2016) Global Warming’s Unacknowledged Threat—The Pentagon:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=677

58.Dower John W. (2017) The Violent American Century:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=764

59.Hallinan Conn and Leon Wofsy (2016) The ‘American Century’ Has Plunged the World into Crisis: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=705

60.Dorrel Frank and Joel Andreas (2016) Addicted To War:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=668

61.Galtung Johan (2016) On the Coming Decline and Fall of the US Empire:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=599

62.Dhimos Vince (2017) East vs West: Who are the enlightened o­nes?: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=771

63.Chossudovsky Michel and Andrew Gavin Marshall, Editors (2010) The Global Economic Crisis: The Great Depression of the XXI Century:https://store.globalresearch.ca/store/the-global-economic-crisis/

64.Chossudovsky Michel (2003) Globalization of Poverty and the New World Order: https://store.globalresearch.ca/store/the-globalization-of-poverty-and-the-new-world-order/

65.Engdahl F. William (2007) Seeds of Destruction: Hidden Agenda of Genetic Manipulation:https://store.globalresearch.ca/store/seeds-of-destruction/

66.Engdahl F. William (2017) Killing Us Softly—Glyphosate Herbicide or Genocide?:

https://www.globalresearch.ca/killing-us-softly-glyphosate-herbicide-or-genocide/5617502

67.Paradise Papers: Secrets of the Global Elite - ICIJ, 5 Nov 2017:

https://www.icij.org/investigations/paradise-papers/

68.Pilger John (2017) Clinton, Assange And The War o­n Truth:

http://johnpilger.com/articles/clinton-assange-and-the-war-on-truth

69.Avery John Scales (2017) US Democrats Must Reform Their Party:

https://human-wrongs-watch.net/2017/11/06/us-democrats-must-reform-their-party/

70.Szombatfalvy, Laszlo (2016) Letter from the Founder:

https://api.globalchallenges.org/static/files/prize-letter-en.pdf

71.Albert Einstein Quotes: https://www.brainyquote.com/quotes/quotes/a/alberteins104567.html

72.Semashko Leo (2017) October’s Century. Anatomy and Diagnosis of the Dying Marxism: Incompatibility with the Objective Harmony of Spherons:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=748

72à.Krasnow W. George (1991) Russia Beyond Communism: A Chronicle of National Rebirth: https://www.abebooks.com/9780813383613/Russia-Beyond-Communism-Chronicle-National-0813383617/plp

72b. Krasnov Vladislav (1978) Karl Marx as Frankenstein: Toward a Genealogy of Communism. Modern Age, WINTER 1978 - VOL. 22, NO. 1. pp. 72-82:

https://home.isi.org/karl-marx-frankenstein-toward-genealogy-communism#sthash.MmTrb2DQ.dpuf

and here: http://www.mmisi.org/ma/22_01/krasnow.pdf

73.Monbiot George (2016) The Zombie Doctrine: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=684

74.Semashko, Leo (2015) Philosophy of Peace and Security of SPHERONS. Institutions for Global Peace: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=606

75.GHA (2017) Global Peace Science Agenda for the UN, UNESCO, G20 and EU:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=757

76.Falk Richard (2016) How the United States Government Obstructs Peace for Palestine/Israel: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=702

77.Maguire, Mairead (2014). Peace Movements’ Common Vision: The Abolition of Militarism:

http://human-wrongs-watch.net/2014/06/15/24934/

78.Semashko Leo and 173 coauthors from 34 countries (2016) Global Peace Science or Peaceloveology, Peacescience: First Common Good and Human Right, Revolutionof SocialSciences,Creating Peace fromSPHERONS’Harmonyand Nonviolent Victoryof Peaceover War in XXICentury. World textbook.TheGHA 48th project. First publication in Russian language, St-Petersburg, 2015. -432 p. First publication in English: JD Group of Publication, New Delhi. 2016. -616 p. ISBN 978-81-929087-8-6: http://peacefromharmony.org/docs/global-peace-science-2016.pdf

79.Paupp Terrence (2016) The Murder of American Democracy by Corporate Fascists: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=708

80.Mercieca Charles (2016) Death of Democracy and Freedom in America: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=708

81.Hightower Jim (2016) Super PACs and Secret Money Destroying America’s Democracy: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=708

82.Queally, Jon (2014) Election Day Alert: When Democracy Broken, Progress Impossible: http://www.commondreams.org/news/2014/11/04/election-day-alert-when-democracy-broken-progress-impossible

83.Queally, Jon (2014) Purchase of Election by Chevron Shows We Have ‘Oligarchy, Not Democracy’: Sanders: http://www.commondreams.org/news/2014/10/17/purchase-election-chevron-shows-we-have-oligarchy-not-democracy-sanders

84.Prins, Nomi (2016) Democracy of the Billionaires:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=660

85.Semashko Leo (2017) SPHERONS: 100% Democracy and Peace Geopolitics: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=424

86.Giroux Henry (2017) Politics as Pathology in the Warfare State:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=636

87.Blum, William (2013) America’s Deadliest Export: Democracy:
http://williamblum.org/books/americas-deadliest-export

88.Blum, William (2005) Rogue State: http://williamblum.org/books/rogue-state

89.Mountain Thomas C. (2016) Controlling Africa with Western “Democracy”: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=778

89a.Kotila Roger (2017) Bad American Values? Freedom to Lie, Cheat, Steal & Kill:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=680

89b. America Has Been at War 93% of the Time – 222 out of 239 Years – Since 1776 http://www.washingtonsblog.com/2015/02/america-war-93-time-222-239-years-since-1776.html

89c. Semashko Leo and 20 coauthors from 11 countries (2016) Trump: Peacemaking Revolution of the US

Aggressive Geopolitics. Global Peace Paradigm: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=685

90.Maurois Andre (2005) Letters to the Stranger. – Moscow: AST: Ermak.

91.Chander, Jagdish (2000) Building a Value-Based, Peaceful and Prosperous Society. New Delhi, pp. 28-56: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=543

92.Semashko Leo and the GHA 17 members from 13 countries (2017) Global Peace Science Agenda for the G20. Appeals/Messages to the G20-2017 Leaders:http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=762

93.Putin Vladimir (2017) The World of the Future: Moving Through Conflict to Cooperation:

http://en.kremlin.ru/events/president/news/55882

94.Ñîëîçîáîâ Þðèé (2016) ÎÎÍ îêîí÷àòåëüíî ïðåâðàòèëàñü â ìàðèîíåòêó ÑØÀ:

http://www.news-usa.ru/oon-okonchatelno-prevratilas-v-marionetku-ssha.html

95.The UNeightmillenniumgoals (2000): http://www.un.org/millenniumgoals/

96.Chandra Subhash (2014) Narendra Modi’s Speech at the UNGA, 2015: Harmony for Peace & Sustainable Development, Creating a New World Order: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=609

97.Semashko Leo (2009) Epoch of Harmony Globalisation: Global Harmony World Achievements since 1947: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=382

98.List of states with nuclear weapons:

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_states_with_nuclear_weapons

99.Treaty o­n the Non-Proliferation of Nuclear Weapons:

https://en.wikipedia.org/wiki/Treaty_on_the_Non-Proliferation_of_Nuclear_Weapons

100.Maguire Mairead (2017) Prospects for a World Free from Nuclear Weapons and for Integral Disarmament: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=678

101.Starr Steven (2016) US Leaders Reject “Nuclear Winter” Studies, Ignore Existential Danger of Nuclear War. Turn a Blind Eye towards Armageddon: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=727

102.Avery John (2017) The Nuclear Weapons Convention – Letter to Danish Parliamentarians:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=776

103.Chossudovsky Michel (2017) Iran: Next Target of US Military Aggression in the Wake of the Invasion of Iraq. The 2005 “Military Roadmap”: https://www.globalresearch.ca/iran-next-target-of-us-military-aggression/68

104.Willson Brian S. (2017) North Korea and the “Axis of Evil”:

https://www.globalresearch.ca/korea-and-the-axis-of-evil/3464

105.Nobel peace prize winner rebukes Trump over nuclear standoff: https://amp-theguardian-com.cdn.ampproject.org/v/s/amp.theguardian.com/world/2017/oct/06/anti-nuclear-campaign-group-ican-wins-nobel-peace-prize?amp_js_v=0.1&usqp=mq331AQCCAE%3D#origin=https%3A%2F%2Fwww.google.com&cid=1&dialog=0&prerenderSize=1&visibilityState=prerender&paddingTop=54&history=1&p2r=0&horizontalScrolling=0&csi=0&storage=1&viewerUrl=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2Famp%2Fs%2Famp.theguardian.com%2Fworld%2F2017%2Foct%2F

106.Sample Ian (2017) Treaty banning nuclear weapons approved at UN: https://www.theguardian.com/world/2017/jul/07/treaty-banning-nuclear-weapons-approved-un

107.Bridge Robert (2017) Why Vladimir Putin deserves a Nobel Peace Prize (seriously):

http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=737

108.Mahoney Daniel J. (2017) Thinking Clearly About Russia (ÄóìàÿÿñíîîÐîññèè):

http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=738

108a. Engdahl F. William (2015) Russia Can Solve All Economic Problems Itself:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=793

109.Putin Vladimir (2015) Press Conference o­n The Results of the BRICS and SCO Summits: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=627

110.Chandra Subhash (2014) BRICS Peace Matrix: From Global Disorder to New World Order in XXI Century: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=609

111.Chandra Subhash (2014) Global Peace Science in the BRICS Hands: Alternative to Nuclear War and Creating a Peaceful World Order. 4S Model: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=609

112.Semashko, Leo; Chandra, Subhash (2015) Road Map of Global Peace in the XXI Century and its Leader: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=606

113.Chandra Subhash (2014) Global Peace Principles.O­neness Principle of Humanity in the XXI century in GPS: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=604

114.Semashko Leo and the GHA 32 coauthors from 13 countries (2015)Message to BRICS and other Peaceful States Leaders: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=632

115.Chandra Subhash,Leo Semashko (2014) Supreme Target Principle of GPS: Nonviolent Victory of Peace over War Based to Civilizational Revolutions of Harmony:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=604

116.Chandra Subhash (2014) Global Peace Science: From War &Terror to Peace from Harmony of SPHERONS: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=643

117.Chandra Subhash (2014) The New Silk Road: Project of Peace from Harmony through Science between East and West, Initiated by BRICS: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=609

118.Universal Declaration of Human Rights(1948)

http://www.un.org/en/universal-declaration-human-rights/index.html

119.Charter of the United Nations (The UN Charter) (1945; 1978):

http://www.un.org/en/charter-united-nations/index.html

120.Kotila Roger (2016) A New UN to Prevent the Sacrifice of Europe to the Nuclear Gods:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=680

120a. Kotila Roger (2017) The world community deserves a "new UN" to solve global crises:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=794

121.Semashko Leo (2002) TetraSociology: Responses to Challenges: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=145

122.Hornung Bernd (2002): TetraSociology. Foreword: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=147

123.Scott Bernard (2002) TetraSociology. Editor’s Introduction: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=147

124.Hornung Bernd, Scott Bernard, Semashko Leo (2003) Tetrasociology and sociocybernetics: towards a comparison of the key concepts:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=255

125.Ñåìàøêî Ëåâ (1992) Ñôåðíûé ïîäõîä. Ôèëîñîôèÿ, äåìîêðàòèÿ, ðûíîê, ÷åëîâåê. ÑÏá., Íîòàáåíå:

http://peacefromharmony.org/file/5162/1992-semashko-sferniy_podhod.pdf

126.Semashko Leo (2012) The ABC of Harmony as Sociocybernetics of the Third Order: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=64

127.Wiener, Norbert (1994) Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine, MIT Press, Cambridge Mass.

127a. Norbert Wiener Center for Harmonic Analysis and Applications: http://www.norbertwiener.umd.edu/

128.Bertalanffy, Ludwig von (1968) General System theory: Foundations, Development, Applications, New York: George Braziller, revised edition 1976

129.Foerster, Heinz von (2003) Understanding Understanding: Essays o­n Cybernetics and

Cognition. Springer, New York.

130.Geyer, Felix (1995). "The challenge of Sociocybernetics". Kybernetes, 24, 4: 6-32

131.Geyer, Felix (2001). "Sociocybernetics" In: Kybernetes, Vol. 31 No. 7/8, 2002, pp. 1021–1042.

132.Scott, B. (2001). "Cybernetics and the Social Sciences", Systems Research, 18, pp. 411-420.

133.Scott, B. (2002) “Being holistic about global issues: needs and meanings”, J. of Sociocybernetics, 3, 1, pp. 21-26 (presented at the 1st International Conference o­n Sociocybernetics, University of Crete, May, 1999).

134.Scott, Bernard (2009). How Sociocybernetics Can Help Understand Possible World Futures: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=741

135.Scott, Bernard (2009). “The role of Sociocybernetics in understanding world futures”, Kybernetes, 38, 6, 867-882: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=741

136.Scott, Bernard (2016) Sociocybernetic Reflections o­n the Human Condition. ISA Forum Vienna:http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=742

137.Scott, Bernard (2017) Sociocybernetic understandings of consciousness:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=742

138.Scott, Bernard (2017) Some thought about Leo Semashko’s concept of ‘spherons’: ISA RC51 o­n Sociocybernetics. Newsletter 34, September 2017:

https://sociocybernetics.files.wordpress.com/2017/09/rc51-newsletter-34.pdf

139.Maturana H., Varela F. Autopoiesis: the organization of the living (1973) // Maturana H., Varela F. Autopoiesis and Cognition. – Boston, 1980. – P. 63–134

140.Marx, K. and Engels, F. German Ideology:

https://ru.scribd.com/document/100196014/German-Ideology

141.Park, Robert (1967) On Social Control and Collective Behavior, Chicago: University of Chicago Press

142.Braudel, Fernand (1995) A History of Civilizations.

143.Parsons, Talcott (1975), “The Present Status of ‘Structural-Functional’ Theory in Sociology

144.Beer, Stafford (1995) Brain of the Firm, 2nd edition, Wiley, New York

145.Pask, Gordon (1991). "The right of actors to interact: a fundamental human freedom", in Glanville, R. and de Zeeuw, G. (eds.) Mutual Uses of Cybernetics and Science (Vol 2), Systemica, 8, 1 to 6, Thesis Publishers, Amsterdam.

146.Luhmann, Niklas (1995) Social Systems. Stanford University Press

147.Luhmann, Nicolas (2007) Introduction to Systems Theory. - M.: Publishing House - "Logos"

148.Toffler, Alvin (1970) Future Shock. Bantam Books

149.Toffler, Alvin (1980) The Third Wave. Bantam Books

150.Bourdieu, Pierre (1991) Language and Symbolic Power, Harvard University Press

151.Bourdieu, Pierre (2005) The Social Structures of the Economy, Polity

152.Poincare, Henri (2013) The Foundation of Science. The Science Press. New York And Garrison, N. Y.: https://archive.org/stream/foundationsscie

153. Kant, Immanuel (2003) To perpetual peace: a philosophical sketch, Hackett Publishing http://www.mtholyoke.edu/acad/intrel/kant/kant1.htm

154.Ñåìàøêî Ëåâ (1999) Ñîöèîëîãèÿ äëÿ ïðàãìàòèêîâ: http://www.peacefromharmony.org/docs/sociologiya-dlya-pragmatikov.pdf

155.Áàéìóðàòîâ Óðàç (2014) Çàêîí ñîöèàëüíî-ýêîíîìè÷åñêîé Ãàðìîíèè: http://www.peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=629

156.Baimuratov Uraz (2014) Harmony of Economy and Society. USA:

http://www.peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=561

157.Szombatfalvy, Laszlo (2017) Interview: https://www.globalchallenges.org/ru/about/the-founder

158.Szombatfalvy, Laszlo (2010) The Greatest Challenges of Our Time:

https://api.globalchallenges.org/static/files/the-greatest-challenges-of-our-time.pdf

159.Attitudes to global risk and global governance survey (2017):

https://www.globalchallenges.org/ru/our-work/risk-survey

160.Jiborn, Magnus (2017) Global governance models in history: https://api.globalchallenges.org/static/files/GG models in history EN.pdf

161.Montesquieu, Charles (1914) Spirit of Laws. Translated by Thomas Nugent, revised by J. V. Prichard, Based o­n edition published in 1914 by G. Bell & Sons, Ltd., London

162.Clark, G. & Sohn, L. B. (1958) World peace through world law.

163.Ranney James T. (2009) World Peace Through Law: Rethinking an Old Theory and a Call for a UN Peace Force: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=372

164.Ranney James T. (2018) World Peace Through Law Replacing War with the Global Rule of Law. Routledge: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=372

165.Semashko, Leo and GHA 75 coauthors from 26 countries (2012) The ABC of Harmony for World Peace, Harmonious Civilization and Tetranet Thinking. Global Textbook. GHA 34th Project. First published in English in India, New Delhi, Doosra Mat Prakashan, 2012, pages ~334. ISBN – 978-81-923108-6-2: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=478

166.Semashko Leo and GHA 14 coauthors from 10 countries (2003) Tetrasociology: from Sociological Imagination through Dialogue to Universal Values and Harmony, in 3 languages: Russian, English and Esperanto. St.-Petersburg State Polytechnic University, 394 p. http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=149

167.Ioannides Takis D. (2017) “United Nations Harmony and Global Peace” In Area of Balkans and Aegean Sea: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=138

168.Afanasyeva Vera, Avery John S., Ecimovic Timi and Semashko Leo (2017) Thermodynamics and Negentropy of Spheral Classes. Societal Harmony: Global Peace Thermodynamics:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=756

169.Ellis Michael (2017) Anatomy of Peace - Harmony of the Spherons:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=779

170.Vasilchuk, Juri (2001) Social Development of the Individual in the XX Century. The Factor of Money// Public Sciences and Modernity. Moscow, 2001, 4, p. 5–29

171.Wikipedia. World population: https://en.wikipedia.org/wiki/World_population

172.Avery, John Scales (2012) Information Theory and Evolution. University of Copenhagen, Denmark http://www.worldscientific.com/worldscibooks/10.1142/8441

173.Avery, John Scales (2015) Paris: We Need System Change!:

https://www.transcend.org/tms/2015/12/paris-we-need-system-change

174.Avery, John Scales (2017) Civilization’s Crisis in the 21st Century. University of Copenhagen: http://www.nsz.hr/datoteke/CRISIS21.pdf

175.Avery, John Scales (2017) The Climate Emergency: Two time scales: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=780

176.Ecimovic Timi,Avery John, Semashko Leo (2017) The Climate Change System 2017:

http://www.peacefromharmony.org/docs/ECIMOVIC_CLIMATE%20CHANGE_18-04-17_Final.pdf

176a. Burrowes Robert J. (2017) Killing the Biosphere to Fast-track Human Extinction:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=790

177.Benoit Mandelbrot (1982) The Fractal Geometry of Nature.

178.Ñåìàøêî Ëåâ è ÃÑÃ 6 ñîàâòîðîâ ìàòåìàòèêîâ (2008) Ôðàêòàëû ñîöèàëüíîé ãàðìîíèè è èíäåêñ ãàðìîíèè â «çîëîòîé òåòðàñîöèîëîãèè»:

http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=370

179.Ñåìàøêî Ëåâ (2010) Ïðèçûâ ÃÑÃ ê ìàòåìàòèêàì ìèðà: http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=471

180.Leonard, Allenna (2000) The viable system model and knowledge management. Kybernetes, 29, 5/6, pp.710-715

181.Chandra Subhash, Semashko Leo and the GHA 47 coauthors (2016) ÍàóêàÃëîáàëüíîãîÌèðà (ÍÃÌ) äëÿÎÎÍèÞÍÅÑÊÎ: Ïåòèöèÿ: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=686

182.Bülow, Adam. D. H. von.(1805) Geist des Neueren Kriegssystems (Spirit of Modern Military Systems) http://reader.digitale-sammlungen.de/resolve/display/bsb10784466.html

183.Semashko Leo and GHA 64 coauthors from 20 countries (2008) World Harmony/Peace Academy and General Harmonious Education in an Information Society, in 2 languages. St-Petersburg, Russia, "LITA ", pages 104.http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=277

184.Semashko Leo and GHA 5 coauthors (2017) International Academy of Global Noospheral Peace (AGNP): http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=747

185.Semashko Leo and GHA 5 coauthors (2017) International Academy of Global Noospheral Peace (AGNP): Regional Offices: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=750

186.Semashko, Leo and GHA 26 coauthors from 12 countries (2006) Harmonious Era Calendar: Address to Children, Youth and Future Generations, in 12 languages, St.-Petersburg State Polytechnic University, 396 p. http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=190

187.Semashko, Leo and GHA 42 coauthors from 16 countries (2007) Magna Carta of Harmony for an Information Civilization: Toward Social Justice and Global Peace, in 7 languages, Lita, 228 p. http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=3

188.Semashko Leo and GHA  52 coauthors from 16 ñòðàí (2009) Harmonious Civilization Universal Declaration for Global Disarmament: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=375

189.Semashko Leo and GHA 119 coauthors from 34 countries (2009) Harmonious Civilization. Global Harmony Association Innovative Projects, in 2 languages. St-Petersburg, Russia, "LITA ", pages 254: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=379

190.Semashko Leo and GHA18 scientists-analysts from 10 countries (2013) Dynamics of the Global Social Structure of Spheral Classes of Population: An Example of India, USA, Russia and Kazakhstan since 1950 by Decades.http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=579

191.Korab-Karpowicz W. Julian (2015) Tractatus Politico-Philosophicus, Derewiecki: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=724

192.Korab-Karpowicz W. Julian (2015) Social Harmony Or the Principles of a Happy Society: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=724

192a. Kamal Baher (2017) Millions of Women and Children for Sale for Sex, Slavery, Organs: https://www.transcend.org/tms/2017/08/millions-of-women-and-children-for-sale-for-sex-slavery-organs/

193.The UN Convention o­n the Elimination of All Forms of Discrimination against Women:

http://www.un.org/womenwatch/daw/cedaw/cedaw.htm

194.Millennium Development Goals (2000):

http://www.un.org/millenniumgoals/mdgnews.shtml

195.Convention o­n the Rights of the Child (1989):

http://www.ohchr.org/EN/ProfessionalInterest/Pages/CRC.aspx

196.United Nations Security Council Resolution 1325 (2000) o­n Women, Peace and Security:

http://www.un.org/womenwatch/osagi/cdrom/documents/Background_Paper_Africa.pdf

197.United Nations Security Council Resolution 2250 (2015):

http://www.un.org/en/sc/ctc/docs/2015/N1541306_EN.pdf

198.Ayoola-Amale Ayo, Popovich Vera (2016) Principle of Women’s Priority in Global Peace:

http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=604

199.Semashko Leo, DeWitt Martha (2004) Children’s Suffrage: Democracy for the 21st Century, Priority Investing in Human Capital as a Way toward Social Harmony: http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=211

200.Ñåìàøêî Ëåâ (2005) Èçáèðàòåëüíîå ïðàâî äåòåé, èñïîëíÿåìîå ðîäèòåëÿìè: ñîöèîêóëüòóðíûé èíñòèòóò àíòèòåððîðèñòè÷åñêîãî èììóíèòåòà:

http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=159

201.Êàâòîðèí Âëàäèìèð è Ëåâ Ñåìàøêî (2005) ×åìó ìîæåò ïîñëóæèòü èçáèðàòåëüíîå ïðàâî äåòåé, èñïîëíÿåìîå ðîäèòåëÿìè?: http://peacefromharmony.org/?cat=ru_c&key=167

201à.Semashko Leo and Semashko Peter (2016) Institute of Children’s Suffrage for Global Peace: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=606

202.Semashko Leo and GHA 42 coauthors from 20 countries (2009) Global Harmony International Treaty for Nuclear Disarmament: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=376

203.Semashko Leo and GHA coauthors (2012) General and Complete Disarmament in 50 years o­n the Basis of Global Harmony through the ABC of Harmony. The GHA Constant Petition to the UN: http://www.peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=529

203a. Semashko Leo (2016) Disarmament in 50 Years at 2% Annually Based o­n GPS:http://peacefromharmony.org/?cat=en_c&key=606